20/05/2009

Marketing des Maux

 

« Ça m'a amusé, après avoir vu mon existence dévorée par la violence, d'apprendre que le premier sens latin de ce mot est "force de vie"

Hubert Selby

 

Avez vous remarqué les glissements sémantiques qu'opère la société à chaque fois qu'elle est incapable de traiter un problème...???

Ainsi la réponse à la discrimination des banlieues a été un débaptisage : L'ensemble de la classe politique a désormais remplacé le mot banlieue devenu politiquement incorrect par le mot quartier utilisé a travers les âges pour definir une partie d'une ville.

Comme si le simple fait de changer le sens des mots permettait de soigner les maux.

Au commencement était le verbe...

En route pour la TGD

 

 

 

02/04/2009

Nul n'est prophète en son pays...

A un moment historique où les pays les plus puissants semblent tous vouloir réaffirmer le pouvoir du politique sur l économie pour rassurer les foules, il est bon de se rappeler que cela ne se fait pas toujours dans le meilleur interêt du citoyen des démocraties de Marché car le pouvoir politique pense d'abord à lui même.

Ainsi, nous sommes quelques uns à trouver tout de même étonnant qu'aucun des 3 Whistleblowers (avertisseurs) de la crise à savoir
Nouriel Roubini Doctor Doom
Paul Krugman le récent nobelisé et le meilleur spécialiste de la situation à la japonaise
Robert Schiller, le psychologue des Marchés auteur culte de l'exhubérance irrationnelle

n'ai été appelé pour conseiller Obama...

Leur reprocherait on d'avoir autrefois collaboré avec l'administration Clinton ?

Bienvenue dans la TGD

ps Les faire venir en France ne serait d'aucune utilité, hélas



07/03/2009

Décontamination du consommateur

Il faut, à mon avis, éduquer le peuple », propose Rosan Mounien, un syndicaliste guadeloupéen de premier plan, aujourd’hui à la retraite. Il poursuit : « On n’interdit pas de consommer, mais on aimerait qu’il y ait plus de réflexion dans l’acte d’achat.
Le leader du LKP caresse aussi l’idée d’offrir un service après-vente. « Ce n’est pas fini. En effet, après ce premier combat, nous devons mener une autre action pour gagner plus de liberté dans les choix que nous serons amenés à faire. L’argent acquis devra servir à l’épanouissement, à la culture, à l’éducation, à la santé et également à aider la production locale. Cet acquis servira à recommencer à vivre mieux qu’avant. Il ne faut pas que cet argent continue à nourrir une consommation irréfléchie. »
Source France soir


Oui, mais voila, autant expliquer à un cancereux du poumon en phase terminale qu'il faut arrêter de fumer...
www.dailymotion.com/search/confession+/video/x84ro0_confessions-dune-accro-au-shopping_shortfilms

Après avoir introduit le terme en 1893 dans De la division du travail social, Émile Durkheim, sociologue français du XIXe siècle, emploie en 1897 le mot d'anomie dans son livre sur les causes du suicide, Le Suicide, pour décrire une situation sociale, caractérisée par la perte ou l'effacement des valeurs (morales, religieuses, civiques...) et le sentiment associé d'aliénation et d'irrésolution.
L'anomie est en fait assez courante quand la société environnante a subi des changements importants dans l'économie, que ce soit en mieux ou en pire, et plus généralement quand il existe un écart important entre les théories idéologiques et les valeurs communément enseignées et la pratique dans la vie quotidienne.


Source wikipedia

Avec la TGD viendra le temps de la perte du bonheur dans les démocraties de marché.
Bref que met on entre la religion et la consommation en période de TGD ?
D'ou la réponse programmée de la bulle verte et de la consommation durable...promesse d'un monde meilleur qui justifie les sacrifices et plus grosse bulle de tous les temps...
Le système étant ainsi fait et nous ballotant de bulle en bulle...
Cela personne ne peut le contester.

Nécronomiquement votre