09/07/2010

TGD et perte du bonheur

 

 

arton6799.jpg


 

Une anecdote en live, qui m'est arrivé hier et qui illustre bien la Très Grande Dépression à venir...Ainsi que l'immanquable perte du bonheur dans les Démocraties de Marché.

 

Bref, je discutais avec l'ami Fred.V, producteur de cinéma de son état. Dans un soudain élan de sympathie dont je suis encore capable,

Je lui suggérai de désormais, payer les acteurs au prix du métier qu'ils incarnent.

Ainsi celui qui jouerai le rôle d'un électricien serait payé comme un électricien et ainsi de suite...

On verrait alors si ce sont réellement de bons acteurs...

Fred V se tourna alors vers moi

" Si une telle chose venait à voir le jour, je déposerai immédiatement le bilan. Les gens ne veulent pas voir des films sur des ouvriers, les gens veulent veulent voir des vies de stars...et je ne pourrai jamais payer des comediens comme des stars..."

Cette anecdote démontre à quel point le retour à la réalité va être violent...lorsque la misère sera tellement présente sous nos yeux et dans sa violence quotidienne et qu'on ne pourra même plus s'en évader faute de cash...

" c'était un pote de sex shop, au fil du temps, nous sommes devenus des copains de bistrot"

Un témoin nécronomique rescapé de la TGD

 

PS : Léon Bloy avait coutume de dire que comédien était le dernier métier avant la prostitution...

 

24/05/2010

TOUT PERDRE...(salaud de père...)

 

 

 

 

nic.jpgEn route vers le grand splaaash la piscine des ténèbres de l’économie

La vérité apparaît au plus grand nombre chaque jour, un peu plus;

Nous nous dirigeons comme nous l’avions annoncé vers le scénario japonais, la séquence absolue du parcours consommateur de la naissance à la mort…

Le châtiment des neufs orifices (vous serez puni par tous les orifices par lesquels vous aurez consommé…)

Avec au final, investissement et consommation en panne, trappe à liquidités oblige…

Voir notes du 28-10-2008, 2-11-2008 et 18-12-2008

On se souviendra avec émotion de la période qui aura précédé la dépression,

Une période historique où les Ninja Loan No Income, No Job, (and) no Assets

N’étaient encore qu’un nom de subprimes, pas encore le destin de toute une génération ruinée par les précédentes…(Dicton nécronomique : faites des cadeaux à vos enfants, ce sont eux qui les paieront…)

La supra bulle va exploser, elle aura duré 60 ans, et la plupart des gens et des futurs millions de damnés qu’elle laissera au bord du chemin, ignoraient tout simplement qu’ils étaient dedans, raison pour laquelle, il plaideront non coupable le jour ou l’addition de leur vie et de leur retraite sera présentés aux jeunes générations…

Cela sera alors le temps des émeutes trans-générationnelles et des garçons sauvages…(hein mon Vince taylor in the park...)


 

 

 

21/03/2010

En route vers le grand Splaashhh

cover_NECRObla.gif

 

 

 

 

 

Aux Icebergs qui dérivent, aux sépultures d’entreprises, aux villes fantômes...

 

 

Pendant que s’affronte l’axiome économique

« Un nouveau né est un client trouvé dans les démocraties de Marché »

Et l’axiome nécronomique :

Un salarie suicidé est un consommateur décédé

Le monde découvre avec stupéfaction avec l’apparition notamment aux USA de nouvelles villes fantômes comme au temps du far west…que l’entreprise est faite pour créer des richesses pas des emplois…

 

Et que le salarié n’est qu’un mal nécessaire et l’unique variable d’ajustement entre la Production et la consommation dans un monde qui ne veut que des auto-entrepreneurs de proximité pour mieux optimiser son bilan et mieux rémunérer ses actionnaires.

Un management qui se s’appuierait pas sur la logique de résultat n’est plus un management mais un ménagement…

Ainsi fonctionnent les Démocraties de Marché ou un salarié vaut bien moins qu’un consommateur, la consommation étant la clef de notre avenir commun.

Sauver les banquiers sans réelle contrepartie revenait à tendre les bras vers des gens qui voulaient nous les couper.

Conséquence de tout cela…La disruption est consommée…et l’incapacité de faire tourner une roue carré au plan mondial apparaître définitivement au plus grand nombre au vu du carnage annoncé…

Les actifs toxiques de demain sont les défaillances de cartes de crédit d’aujourd’hui…

Condamnés que nous sommes à nous appauvrir sur le lieu même de notre richesse…

 

Nécronomiquement votre