18/01/2016

Transhumanisme nécronomique

index.jpgEn ce début d'année qui voit des labos pharmaceutiques faire des test inquiétants sur des volontaires pauvres et au moment où notre président annonce un plan ambitieux pour l'emploi, je suis allé consulter notre ami le Docteur Benway psychiatre des démocraties de Marché devenu depuis Professeur de Biomathématique. Laissons lui la parole :

" Les miracles de la médecine moderne en interférant avec l'immunité naturelle, produisent à la longue d'un point de vue économique plus de maladie qu'ils n'en suppriment et coûte très cher à la collectivité des productifs.

Les sujets souffrant de troubles héréditaires qui étaient autrefois fatals chez l'enfant ou l'adolescent peuvent désormais prolonger leur vie économique indéfiniment et produire à volonté des descendants défectueux ou peu qualifiés."

Il concluait que les démocraties de Marché seraient inexorablement submergée par les pires spécimens de l'espèce humaine " les poils dans la mains" avec les plus mauvaises chances de survie économique dans une perspective à long terme.

Des ordinateurs vérifièrent ses prédictions : Au bout d'un siècle, les sujets souffrant de chômage chronique et nécessitant un traitement social permanent durant toute leur vie seraient majoritaires. Il n'y aura plus assez de gens en bonne santé économique pour cotiser pour eux.

En conséquence, une décision s'imposait : les inaptes n'auront plus le droit aux soins médicaux de quelque nature que ce soit à moins d'être stérilisés. L'inaptitude sera déterminée par une commission Bioéco et définie comme le fait de souffrir de toute maladie, condition ou tendance considérée comme économiquement indésirable.

Le transhumanisme économique était en marche, rien ne pourrait l'arrêter...

 

25/09/2015

Das Model

thJFUYW8M6.jpgVdragi.pngshinzo.jpg

               

Janet, Mario et Shinzo

Les nuits merveilleuses des banques centrales

Quel tocard ce Guillaume Tell, il a visé la pomme plutôt que l'enfant...

A Paris où tout est si délicieusement extravagant, on mange des pizzas à 15 euros et les sorbets deux boules sont à huit euros dans les restos. C'est ainsi dans les grandes métropoles occidentales. Normal, tous les prix des actifs : actions, immobiliers etc, ont été inflatés artificiellement par des années de taux zéro des banques centrales. Conséquence les prix ne veulent plus rien dire et les gens ne se rendent plus compte des prix surtout quand ils sont indexés sur le prix du mètre carré (sentiment de richesse).

Recyclage du capitalisme et Bulle verte

Dans quel WC, allez vous prendre ce qui ne vous appartient pas pour vendre la terre sous les pieds de ceux qui ne sont pas encore nés ?

La Money Power est créative, la bulle verte et les voitures moins polluantes, on a vu ce que ça donnait avec VW. Cela fait des années que nous répétons que ceux qui nous ont vendu du jetable veulent nous faire croire qu'ils vont nous vendre du durable. Seul le salarié et ses congés payés sont jetable dans la société uberisée

L'économie de partage, on a vu avec Huffington post et ses medias collaboratifs revendu 315 millions de dollars à AOL. C'est beau l'économie de partage, ce sont les lecteurs qui travaillent gratos pour un mec qui  empoche tout le cash. Bref on partage le travail pas l'argent, c'est ça le capitalisme 3.0

Pour le reste, le Japon retourne en déflation, et les USA reparte en plein emploi avec 60 millions de personnes qui ne sont plus dans aucune statistique et 100 millions de personnes en âge de travailler qui ne travaillent pas. Peut être devrait on regarder le taux d'emploi ?

Séquence musicale du Week

Das Model écidemment

 

https://www.youtube.com/watch?v=J0QlPfTmwcw

 

 

17/09/2015

Trop de BlaBla...

Que la start up française BlaBlaCar ait levé 200 millions de dollars ne me surprend nullement.

Cette société est un modèle hybride de ce que souhaite nous vendre la Money Power dans un contexte d'appauvrissement généralisé.

Une fusion entre la bulle verte et la bulle du collaboratif

En clair le recyclage du capitalisme...Comme je l'explique souvent la bulle verte de la consommation durable, c'est la promesse d'un monde meilleur...La bulle du collaboratif est un nouveau moyen de s'enrichir sur le dos des pauvres en leur faisant croire que des nouveaux comportements de consommation sont des modèles de progrès alors qu'ils sont des modèles de régression.

Ainsi la colocation devient un modèle d'avenir (tu m'étonnes, l n'y a plus que les rentiers qui ont encore les moyens d'acheter dans les grandes métropoles ou les fils de...)

De même le covoiturage est donc très à la mode...La vérité se cache pourtant dans la loi Macron qui veut mettre des réseaux d'autocars privés partout car bientôt avec le covoiturage cela sera l'unique moyen de se déplacer pour les pauvres qui ne pourront plus se payer les prix de la SNCF.

Les jeunes partent en vacances dans des fermes et travaillent gratuitement moyennant la bouffe et un gîte, on appelle ça le woofing, histoire de faire du travail gratuit une mode...

Et mieux que tout et c'est l'escroquerie du siècle on nous fait croire maintenant que les gens ne veulent plus être salarié mais indépendant en bossant à leur compte pour plusieurs sociétés et en ayant même plusieurs métier à la fois...Comme aux USA...We play together we pay together...

Bon je vous laisse et puisque notre vie dépend des banquiers centraux, je vais voir si ce soir Janet va appuyer sur le bouton...