06/08/2008

les entretiens quizz d'été à Istanbul

Les entretiens fictifs de Necronomie Internationale à İstanbul

Ce mois ci : TD et ça commence fort...

TD
Putain, j’vois ici les hommes les plus forts et les plus intelligents que j’aie jamais vu. J’vois tout ce potentiel, et j’le vois gâché. J’vois une génération entière qui travaille à des pompes à essences, qui fait le service dans des restos, qui est esclave d’un petit chef dans un bureau. La publicité nous fait courir après des voitures et des fringues, on fait des boulots qu’on déteste pour se payer des merdes qui nous servent à rien. On est les enfants oubliés de l’histoire, on n’a pas de but ni de vraie place ; on a pas de grande guerre, pas de grande dépression. Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c’est nos vies. La télévision nous a appris à croire qu’un jour on serait tous des millionnaires, des dieux du cinéma ou des rock stars, mais c’est FAUX. Et nous apprenons lentement cette vérité. On en a vraiment, vraiment plein le cul.

JPC :

T inquiète la TGD arrive ça va remettre les choses d'équerre

TD : Cette histoire de développement durable, c’est de la connerie, on est déjà foutu ; c’est comme si on exigeait à un cancéreux en phase terminale d’arrêter de fumer sur son lit de mort.

JPC : >Comme dirait Jacques c pas faux et voilà ta réponse workaolic
(note précédente)

TD : Vous n’êtes pas votre travail, vous n’êtes pas votre compte en banque, vous n’êtes pas votre voiture, vous n’êtes pas votre portefeuille, ni votre survêtement ni vos pompes, vous êtes la merde de ce monde prête à servir à tout.

JPC :
Explique ça dans le 93...


TD : La capote c’est le soulier de verre de notre génération
JPC :Roselyne Bachelot n est pas cendrillon car elle préfère les JO à la conf mondiale sur le sida

TD : On est des sous-produits d’un mode de vie devenu une obsession.

JPC : Quand on va pas à la chasse tous les jours, ça veut dire qu on est le gibier…


JPC : sur M6 dans « un dîner presque parfait « on a vu des gens qui choisissent des services de tables qui les définissent en tant que personne...

TD : A t on déjà vu une vaisselle se définir en tant que personne ??

TD : Le luxe ne va pas souffrir de la crise

JPC : Pas étonnant Les bobos sont tellement cons qu ils aiment mettre le nom d' un autre homme sur leurs caleçons (cf. Calvin Klein)

TD :Tu crois qu' on va s en sortir de ce merdier JPC, on devrait pte cryogeniser nos enfants

JPC :
Pas de frais, c la récession, les congeler ça suffit sinon on risque de les oublier sur la banquette arrière

TD : bon, un ptit raki
JPC :
ok, je suis pas comme Lawrence d Arabie je traverse pas le désert sans boire et comme tu le sais avec la TGD on est plus près de la mer que des coquillages…

Şerife (chin chin)

Fin de l’entretien (question qui est TD ???)

Nécronomiquement votre

17/07/2008

Necronomy Power

Confirmation des hypothèses nécronomiques sur la phase d'impact en décembre/janvier
Note du 4 7 2008 Dollar je t'aime à l'agonie.


Source AFP

L'inquiétude est également vive au sein de la banque centrale, qui vise une inflation "de base" de 2% maximum. Le président de la Réserve fédérale Ben Bernanke a jugé la situation inacceptable.

"L'inflation est trop élevée actuellement. Et c'est une priorité absolue pour la Réserve fédérale de mener une politique qui permettra de ramener l'inflation à un niveau acceptable et cohérent avec la stabilité des prix", a-t-il assuré lors d'une audition parlementaire.

En temps normal, un tel dérapage appellerait une hausse de taux. Mais l'économie américaine fait actuellement face à de multiples défis nés de la crise de l'immobilier, allant de la menace de récession aux turbulences sur les marchés financiers, et cela empêche de fait tout durcissement monétaire.

"L'économie stagne et l'inflation augmente. Il est clair qu'on est loin des niveaux des années 1970, mais la combinaison des deux crée un véritable problème pour la Fed", note l'économiste indépendant Joel Naroff.

C'est pourquoi la banque centrale va sans doute maintenir un certain temps encore son taux directeur à 2%, malgré les réticences des plus orthodoxes en son sein qui n'avaient pas hésité à voter contre les récents assouplissement monétaires.

"La Fed s'abstiendra sans doute de relever ses taux jusqu'à 2009", estime Kenneth Beauchemin du cabinet Global Insight.

"Et même l'hypothèse d'une baisse des taux reste sur la table, dans l'hypothèse improbable d'un désastre financier dans les mois à venir", ajoute-t-il.


Improbable ??? Vous êtes sûr...Alors pourquoi Bernie la Plante Bernanke n'augmente t-il pas les taux pour combattre l'inflation alors qu'il nous en parle depuis presqu'un an ???
A t'il réellement la capacité de soutenir sa monnaie sans détruire son économie ???
En mars 2007 lorsque j'ai démarré ce blog, la récession était improbable,
et il y a six mois la stagflation que nous avions annoncé l'était aussi...
Aujour'd hui tout est là, il ne manque plus que la Stagdéflation qui va arriver dés le deuxieme semestre de l'année prochaine..pour s'étendre pendant plusieurs années.
TGD (2008-20012)
We play together,we pay together...

Nécronomiquement votre les Amis...

Necronomy Power

Confirmation des hypothèses nécronomiques sur la phase d'impact en décembre/janvier
Note du 4 7 2008 Dollar je t'aime à l'agonie.


Source AFP

L'inquiétude est également vive au sein de la banque centrale, qui vise une inflation "de base" de 2% maximum. Le président de la Réserve fédérale Ben Bernanke a jugé la situation inacceptable.

"L'inflation est trop élevée actuellement. Et c'est une priorité absolue pour la Réserve fédérale de mener une politique qui permettra de ramener l'inflation à un niveau acceptable et cohérent avec la stabilité des prix", a-t-il assuré lors d'une audition parlementaire.

En temps normal, un tel dérapage appellerait une hausse de taux. Mais l'économie américaine fait actuellement face à de multiples défis nés de la crise de l'immobilier, allant de la menace de récession aux turbulences sur les marchés financiers, et cela empêche de fait tout durcissement monétaire.

"L'économie stagne et l'inflation augmente. Il est clair qu'on est loin des niveaux des années 1970, mais la combinaison des deux crée un véritable problème pour la Fed", note l'économiste indépendant Joel Naroff.

C'est pourquoi la banque centrale va sans doute maintenir un certain temps encore son taux directeur à 2%, malgré les réticences des plus orthodoxes en son sein qui n'avaient pas hésité à voter contre les récents assouplissement monétaires.

"La Fed s'abstiendra sans doute de relever ses taux jusqu'à 2009", estime Kenneth Beauchemin du cabinet Global Insight.

"Et même l'hypothèse d'une baisse des taux reste sur la table, dans l'hypothèse improbable d'un désastre financier dans les mois à venir", ajoute-t-il.


Improbable ??? Vous êtes sûr...Alors pourquoi Bernie la Plante Bernanke n'augmente t-il pas les taux pour combattre l'inflation alors qu'il nous en parle depuis presqu'un an ???
A t'il réellement la capacité de soutenir sa monnaie sans détruire son économie ???
En mars 2007 lorsque j'ai démarré ce blog, la récession était improbable,
et il y a six mois la stagflation que nous avions annoncé l'était aussi...
Aujour'd hui tout est là, il ne manque plus que la Stagdéflation qui va arriver dés le deuxieme semestre de l'année prochaine..pour s'étendre pendant plusieurs années.
TGD (2008-20012)
We play together,we pay together...

Nécronomiquement votre les Amis...