16/12/2012

De made in France à merde in France

 

Nous n’avons eu de cesse de l’expliquer, le vivre ensemble n’existe qu’en période de croissance, raison pour laquelle la TGD (Très Grande Dépression) balaiera tout sur son passage. L' ampleur de la polémique Depardieu révèle à quel point, nous vacillons sur nos propres fondamentaux.

A force de combattre le nationalisme pour favoriser le libre échangisme, nous avons fini par détruire la nation, le seul socle qui restait pour résister à la mondialisation. La résurgence récente et la reconversion au localisme et à la victoire du terroir via le made in France n’y pourront rien changer.

Dans une France devenue Boukistan, être français ne signifie plus qu’avoir des papiers français…Conséquence, le proverbe Tupolev (énoncé par l’ami JWB) règne en maître :

«Mon village est solvable, Dommage que je ne lui doive rien… »

Il devient chaque jour de plus en plus évident que seul les pays capable d’une forte poussée collective pourront survivre, à l’image de la Turquie qui vient d’annoncer sa sortie de crise.

Réconcilier fraudeurs pauvres, travailleurs localisés dans leur propre pays (donc condamnés à s’appauvrir sur le lieu même de leur richesse) et exilés fiscaux nomades internationalistes autour d’une vision collective n’est pas un petit défi.

Nécronomiquement votre

01/12/2012

La devinette nécronomique du jour : Combien de pipes y-at-il dans un haut fourneaux ?

 

Un sacré Laskar Mittal, un prestidigitateur indien ambiance passe-passe, il est passé par ici il te repassera par là….

 Bon si on résume la situation, il est d’accord pour investir 180 Million d’euros sous réserve qu’il chope le budget de 240 millions d’Euros du projet européen ULCOS.

Nous serions tous capable de faire de même.

 Quel aveu d’impuissance ! Et tout ce brouhaha pour un si piètre résultat…Le fils maudit de la famille Mittal doit bien se marrer…On le menaçait de l’exproprier, de le jeter hors de France et hop…Par un simple petit coup de judo mental, il a renversé l’adversaire utilisant la technique : Tu me donnes/Je prends/Je te redonne…L’argent circule, on est content…C’est l’alliance capital/industrie rêvée…Le capitalisme soviétique où l’on s’enrichit sans prendre de risques au frais des contribuables européens qui sont en train de se prendre un Hiroshima économique sur la gueule en guise d’avertissement.

Comme le dit l’axiome nécronomique «  Quand on va pas à la chasse tous les jours, ça veut dire qu’on est le gibier » En clair en admettant que les politiques ne soient pas les salariés déguisés de la Money Power, leur manque de compétence dans la tuerie économique les condamne à se faire bananer en permanence en  proclamant modestement victoire tant celle-ci à la senteur de la défaite

Mines tristes de l’ouvriers/Dur lendemain des jours de fêtes….Finalement avec Dodo la saumure comme ministre du redressement productif, on s’en serait mieux sorti…Les hauts fourneaux ne sont que 30 pipes à 6 millions. Explique leur Nadjette…

26/11/2012

Le ticket qui explosa...

 

L’écran noir de la TGD recouvre progressivement la blank économie européenne. Il faut désormais tout désapprendre pour comprendre. :

Quelques clés dans le désordre comme l’UMP qui s’écrit désormais dans l’autre sens si tant est qu’il y en ait un.

Grèce :

Le Pirée passé ou le Pirée avenir voire le Pirée certain…

France:

Le Divorce pour tous et non le mariage pour tous

Etranger aux droits de vote et non Droits de vote aux étrangers

Amour et attirance physique…  Principe de la barre de fer/aumône :

L’Etat brandit le poing puis ouvre la main dans un Ayrautisme Belkacemien sans reculade rimbaldienne (preuve que la PAC mène au Pacs).Vallls à trois temps / on intervient, on rase, on dialogue. 

Espagne :

Les élections en Catalogne qui consacre le parti nationaliste et le parti de gauche indépendantiste illustre parfaitement le principe de convergence des extrêmes vers un objectif commun que j’évoquais dans la note précédente. L'ERC est également un parti séparatiste et pourrait s'allier avec le parti d'Artur Mas pour obtenir l'organisation d'un référendum.

Nécronomiquement votre