18/02/2015

10 ans déjà

Aux ouvrières Lejaby

 

 

jean pierre crepin,necronomie,crise et mutation,la grande deconnexion

Il y a dix ans déjà (j'étais encore jeune et beau à 45 ans...) j'écrivais dans le magazine Cult sous le titre

Paris pendant les Djihads Olympiques, un article visionnaire- MORCEAUX CHOISIS

Dans le monde intra-connecté, la dépression succède à l'euphorie à la vitesse des réseaux neuronaux. En un éclair, le Djihad, se marie à l'olympisme nous rappelant que la destruction de valeurs est la dernière des ressources.

S"affrontent désormais, le libre échangisme, déviance sexuelle qui conduit généralement au divorce ou au ministère de l'intérieur et l'intégrisme fondamentalisme ou un string féminin sur un visage constitue une torture psychologique qui ferait sourire nos députés prêts à payer pour pareil traitement....

L'économie de Marché est devenue l'ultime forme de salut planétaire, porteuse en son sein de toutes ses contradictions : consommer et contrôler....

A la faveur d'un tsunami, les bases de données policières s'enrichissent de cartographies informatiques du tourisme sexuel européen mais copuler au milieu des charniers devient un acte de solidarité vanté par les économistes et les tours opérators. Après tout, n'est ce pas le même métier pour qui sait l'art étrange de créer des emplois fictifs, de transformer des ouvriers textiles en ingénieurs Airbus ou en Imam modérés...

 

 

A la lumière des derniers évènements économico-judiciaires je mesure combien j'avais raison...

Nécronomiquement votre et à bientôt pour un article de fond

 

17/02/2015

Orthodoxe ou Paradoxe ???

 

Je vous l'avais dit le choc des Titans nous tiendra en haleine jusqu'à la dernière seconde.....

 

A Wawa

shau.jpeg1146990399.gif13710852.jpg

 

                                                   

L'homme de fer de l'orthodoxie financière rhenanienne face au magicien orthodoxe de la balance des paiements                                                 

 

 

16/02/2015

Convertis contre Divertis

bezu.jpeg

En nécronomie, on distingue deux catégories de population dans les démocraties de Marché

 

Les convertis et les divertis

Les convertis appliquent la Charia du Marché : Pas de jours sans achats, magasins ouverts tous les jours, soldes toute l’année.

Ils sont favorables à la Mollahrisation du capitalisme aux petro dollars et aux conférences à 100 000 euros. Pour eux les grecs ne sont qu’un tas de feignants qui ne veut pas payer d’impôts. Leur prophète s’appelle Merkel et leur devise Arbeit mei Frei.

Ils pratiquent sans idéologie la Macron économie.

 

Les divertis eux aiment faire la fête. Ils sont favorables au libre échangisme (dans les boites à partouze économique)

Leur doctrine d’essence libérale libertine est basé sur une croissance du PIB unique façon de dilater les déficits jumeaux (déficit budgétaire et déficit commercial)

Leur prophète s’appelle DSK également surnommé le génie des orifices ou le magicien des sphincters. La sodomie étant une réponse au problème de surpopulation.

Les divertis pratiquent la Maquereau économie théorisée par Le philosophe Dodo la Saumure penseur ultra libéral tendance libertarien et par André Bézu Djihadiste du divertissement de renommée mondiale dont la devise bien connue est « Tout le monde s’éclate à la queue leu leu »

 

Quand je vous disais que le grand toboggan mène au grand splaaashhh, la piscine des ténèbres de l’économie.