08/05/2009

La reprise de mes chaussettes....

 

« Du point de vue économique tout est économique »

existentaliste /bourdon /mâle

 

 

Tyrannique, l’économie était le tout, la quête mythique qui régénère et désintègre ; l’acte de violence et la génuflexion, la splendeur et le simulacre, la transfiguration et le miracle…

Une guerre économique, sans cesse recommencée, une odyssée où la croissance, tout comme la sonde pénétrant les espaces, rencontre queues de comètes et trous noirs, tsunamis et canicules, continuant d’émettre cependant, antennes, cameras et systèmes de régulation tout entiers tournés vers le Verbe comme les politiques savent le faire, afin d’y retrouver, qui sait, la divinité, ou plus simplement justifier une utilité comme ils viennent de l'accomplir à travers une pandémie de peur qui renforcera la santé des labos plus qu’elle ne fera de dégats.

 

Je crois en la bourse, je crois au Tamiflu….

 

Réchappé psychiquement de ces QHS mentaux, dont avait su s’extraire, en sa compagnie une bande de joyeux iroquois nécronomistes, JPC se voyait –il gratifier d’une remise de peine sous la forme d’une reprise boursière tant souhaitée par des comiques troupiers et autres autistes des marchés financiers , junkies du ciel zébré de Wall Street ?

Ou bien était ce là, proverbial chant du cygne, le dernier tour de piste du samouraï en habit noir , signant sous des filtres mythocondriaques, l’acte de décès d’un art dévalué : la nécronomie. ???

 

Une chose était certaine : On pouvait tout nous voler … sauf le talent…et la liberté d’esprit.

La nécronomie est là pour rester.

 

06/05/2009

Stagdéflation, nous y sommes...

"Ceux qui désirent que tout soit « ferme et stable dans l'ordre matériel » se préparent bientôt « à la servitude .Ils ne laissent pas seulement « prendre leur liberté , mais souvent ils la livrent . Désespérant de rester libre, ils adorent déjà au fond de leur coeur le maître qui doit bientôt venir.» Tocqueville

Si je te donne un Euro et qu'avec cet Euro, tu fais deux Euros, alors nous sommes dans un mécanisme de création de valeur, de richesse, et l'inflation qui découle est justifiée. Par contre, si cet Euro que je te donne ne génère rien et est simplement dépensé dans la consommation, il n'y a pas de création de valeur, de richesse, et l'inflation qui se développe n'est pas fondée car la circulation de l'argent n'est rien d'autre qu'un abondement de liquidités qui ne crée qu'une croissance artificielle. C'est ce que veux dire Madaaame Merkel (comme l'appelle notre Président...)

"La crise ne s'est pas produite parce que nous avons distribué trop peu d'argent mais parce que nous avons crée de la croissance économique avec trop d'argent et que ce n'était pas une croissance durable. Si nous voulons en tirer des leçons, la réponse n'est pas de répéter les erreurs du passé."

 

Nous avons vécu au dessus de nos moyens...Pire, on s'est servi des pauvres pour créer de la croissance...Ce sont eux qui payeront l'addition sur leurs salaires désormais revus à la baisse afin de reprendre d' une main ce que l'on a donné de l'autre sous forme de crédit.

Au simple niveau Français, petit pays d'europe du sud, lorsqu'entre 97 et 2007, la création de richesse dans notre pays augmente de 50 %, l'immobilier augmente de 147 % et cela a été partout dans le monde, et les conséquences en seront lourdes car quoi  qu'il  arrive, c'est la fin de cette abondance de liquidités génératrice d'inflation non justifiée. Hélas, la spirale stagdéflationniste que nous annonçons depuis fort longtemps, ne se traduira pas uniquement par des baisses des prix mais également par des baisses de salaires...C'est déjà le cas en Angleterre ou les salaires du privé ont déjà baissé de 7,7 % l'année dernière, c'est aussi la cas en Espagne, en Irlande et compagnie....

Autant vous le dire tout de suite, il ne sert à rien de travailler en dehors des périodes de croissance car on entre sur le marché avec des salaires très bas qui ne seront jamais compensés par l'ancienneté et l'on est définitivement condamné a voir arriver des gens de même compétence avec des salaires plus haut simplement parce qu'ils ont été plus synchrone avec la croissance.

La question qui relie le travail et l'investissement reste entière : Comment survivre en dehors de l'existence des bulles programmées et de la croissance artificielle ?

Nécronomiquement votre

 

 

29/04/2009

NECRONOMY POWER

Nous l'avions annoncé dés le 24 10 2008 ( Voir note : la Fête du slip est terminée...)

A Stephan, nécronomiste assidu...pour l'info....

Pour Alan Greenspan, l'ancien timonier de la Réserve fédérale américaine, les ventes de slips sur le territoire américain sont un indice économique comme un autre, à l'image des ventes de logements, de l'indice ISM manufacturier ou encore des chiffres du chômage. Comme le rappelle un article paru sur le Huffington Post, celui qu'on surnommait le «gourou des marchés» et «Maestro», avant que la crise des subprimes ne vienne entacher sa réputation, s'intéressait tout particulièrement aux données dites «prolétaires» pour prendre le pouls de l'économie. Les ventes de slips en faisaient partie. Il estimait ainsi que l'homme, contrairement à la femme, considérait cet achat secondaire, et qu'il était prêt à faire l'impasse si les conditions économiques se détérioraientOr selon des données de la société de recherche Mintel, les ventes de sous-vêtements pour hommes devraient chuter de 2,3% en 2009, ce qui, si on reste à la logique de Greenspan, n'augurerait rien de bon pour l'économie. «L'indice du slip» serait-il donc l'indicateur économique ultime ? Selon Matt Hall, un porte-parole du fabricant Hanesbrands qui est cité par le Huffington Post, rien n'est moins sur. «Les récessions ont un impact sur toutes les catégories de vêtements et les sous-vêtements des hommes n'échappent pas à la règle» indique-t-il, ajoutant que les hommes «ne portent pas moins de sous-vêtements qu'autrefois». Sauf Greenspan peut-être.

SONDAGE NECRONOMIQUE DU JOUR :

Que penser de tout cela ???

A) Greenspan le paniqueur, l'homme qui a abreuvé le marché de liquidités nous prenait pour des dégénérés ???

B)Il a raison nous en sommes là, les hommes ne changent de calbut qu'en periode de croissance....

C) et les femmes la dedans ...??? (coincées entre le string et le tchador, c'est pas évident...)