29/11/2009

Obamageddon et Apocalypse des Marques

1090533939.JPG
travailler plus pour consommer plus
= Travailler moins pour consommer moins

 

 

Au niveau Mikro

 

Un consommateur devenu zombi par l’abondance de crédit dont il a bénéficié sans même se rendre compte que s’est lui qui payait (déflation salariale), à qui il faut désormais apprendre qu’on ne peut pas acheter si l’on n’a pas l’argent mais qu’on sollicite en permanence car même si il n’a pas d’argent…C pas grave, on lui en prête, car on besoin de faire tourner le tout avec cet argent virtuel....

 

 

Au niveau Makro

Des pays comme les banques contraints de réinventer leur Business Model …

 

Même la Money Power ne pouvait pas faire tourner une roue carrée.

 

LES 300 000 logements saisis chaque mois aux USA sont là pour nous rappeler que l’écoulement du stock immobilier US prendra des années.

A tel point que les banques ne mettent plus les biens sur le marché afin de ne pas faire plus écrouler les prix, constituant des stocks qui ne peuvent être maintenus que par une dette publique destinée à alimenter les banques pour mener ce type d'opération et financer des stocks encore comptabilisés à une valeur d’actif très supérieure à ce qu’ils valent si ils valent encore quelque chose.

 


Le business de l’endettement des pauvres est terminé car l'on vient authentiquement de s’apercevoir que les pauvres ne peuvent pas rembourser en dehors des périodes de croissance dans un modèle mondialisé qui peut à tout moment supprimer leurs emplois.

Ceux qui par millions possédaient des actifs comme la maison subprimes avec la pelouse et la piscine n’ont pas su le faire.

Tous les autres surendettés qui ne possédaient rien à part des cartes de crédit ne sauront pas le faire non plus…Carte Crash…

 

Ce n’est plus uniquement le Business Model des banques qui est à réinventer mais celui de toute nos Démocraties de Marché désormais condamnés à muter.

La vérité est que personne à part quelques élus, surdoués, ou champion du monde dans leur catégorie…Personne n’est plus en mesure de prendre un crédit sur 20 ans voir 10ans

Les couples qui s’aiment, ne résistent plus à pareille durée, les salariés moins disposés et réciproquement à l’égard de leurs entreprises n’y résisteront pas plus.

Le Job Crash est d’une ampleur telle que dés 2010, les Etats auront dû mal à financer le traitement social du naufrage (chômage partiel etc.…).

La croissance financée à crédit est morte mais comment faire ? si l’on ne peut plus prêter pour hyper consommer  puisque dans les démocraties de Marché notre PIB dépend de cela ?

Augmenter les salaires ??? Trop tard…et puis faut bien rémunérer les actionnaires…bon en plus lorsqu’on arrivera à 1 personne sur 5 au chômage ou en temps partiel subi…ça ne règle pas les problèmes de cohésion sociale.

Augmenter les impôts ? Pas question…Madame Merkel dans une position ultra doctrinale et sous l’influence des libéraux a décidé de les baisser.

Son exemple sera notre référent et conforte la volonté de notre Président (qui ne met pas avant par contre le fait important qu’elle a changé également de position sur la Turquie sous l’effet de la même pensée libérale qui voit là un futur marché de 100 millions de consommateurs…de la croissance en barre).

Rééquilibrer notre PIB ?

Transformer un pays de consommateurs devenus consommateurs zombis en un pays de producteurs néo croisés sous la bannière étoilée du Pinard où nous avons repris le leadership mondial ???

Tous dans le pinard… ??? Pourquoi pas ???

Pareils mortels ont déjà connu sort plus défavorable…

On verra combien de temps mettra l’Espagne pour transformer ses ouvriers bâtiment en ingénieurs airbus.

Le pays étant contraint désormais de changer de business model…Le gouvernement l’ayant annoncé…

(Il était temps, il étaient tous deux fois propriétaires et c’est le gendre qui fait les travaux) lol….

Nous ne serons pas épargnés surtout si d’ici là, les esprits malveillants européens venaient à considérer que le grand emprunt n’est qu’un ultime tour de passe passe pour ne pas accroître un déficit abyssal.


Pas de bras/pas de chocolat

Pas de dépression/Pas de Mutation/ Dansons sur l’Obamaggedon….


ps Cofidis s'est retiré du prochain tour de France, le gouvernement n'allant pas tarder à déclarer la guerre à la pauvreté, ils ont dû avoir peur qu'on leur jette des pierres....


 

 

26/11/2009

fight club nécronomique : c parti....

33c0b631d892cad19c65683c402a02e8.jpg Nécronomistes américains enseignant l'art étrange de faire pêter ses cartes de crédit en toute légalité...

http://www.youtube.com/watch?v=JNZ1O7a647Q&feature=related

21/11/2009

En route pour la mutation

A la demande générale, retour vers l'orthodoxie pédagogique nécronomiste (cf Alexandre) A Gaby : Le Grand Jeu est irrémédiable ; il ne se joue qu'une fois. Nous voulons le jouer à tous les instants de notre vie »Roger Gilbert-Lecomte, avant-propos

  • 1 La crise que nous connaissons est organique et sub-organique : d’une part l’entreprise est faite pour créer des richesses, pas des emplois, d’autre part le capitalisme financier ne rêve dans un délire autiste que de s’auto suffire si possible sans travailleur et sans consommateur ainsi 40 % de la richesse crée de part le monde ces dix dernières années ne l’a été que par la spéculation non relié à un outil de production. Cet argent nouvellement crée n’a pas servi à un bien être commun.
  • 2 Nous transitons d’un monde où le capital importait le travail à un monde où le capital s’exporte vers le travail (là ou il est le moins bien payé).
  • 3 Dans le même temps où nous exportions de la richesse, nous continuions à importer de la pauvreté (Les lois de l'attraction / Attraction des astres/goût du désastre) Cela s’appelle croiser le bonheur. (Rama Yade va pouvoir chanter la Marseillaise au Stade de France).
  • 4 L’identité nationale du consommateur n’existe pas car nous sommes passés d’un marketing localisé à un marketing mondialisé. Nous sommes désormais uniformisés en goûts et en couleurs (nos banlieues sont peuplées d’américains et de culture américaine Macdo, Nike, coca, michæl Jackson etc.…
  • 5 L’économie ne fonctionne que de bulle en bulle. La nouvelle bulle est la bulle verte, unique moyen de revendre tous les produits à toute la planète et de générer une vraie croissance. La bulle certes décollera le jour où l’offre des entreprises sera synchrone avec les Marchés financiers et où les consommateurs y adhéreront.
  • 6 Si ils ne veulent pas y adhérer majoritairement comme c’est le cas. Ils seront forcés, d’abord par des incitations, ensuite par des lois.

Lire la suite