18/01/2020

Badiou toujours au top

https://www.agoravox.tv/actualites/societe/articbaidoun ohilosophie,economie,age pivit, lebearux,reagan le/l-age-pivot-est-une-comedie-84526

16/01/2020

Je suis carbonisé par l'Internet

click on picture

jaron.jpgL'empreinte carbone d'Internet est un sujet très, très, très important. Malheureusement, certaines des personnes les plus idéalistes d'Internet, celles qui essaient d'inventer de nouveaux modèles économiques, et de les décentraliser, sont aussi très obsédées par la blockchain, système qui est délibérément aussi peu inefficace que possible, et a une énorme empreinte carbone. Par ailleurs, Internet dépend de plus en plus de l'intelligence artificielle. Et l'idée actuelle autour de l'IA, c'est de faire tourner de plus en plus de programmes géants afin d’entraîner les algorithmes. Tout cela a une énorme empreinte carbone. C'est donc un sujet essentiel.

 

https://usbeketrica.com/article/internet-nous-a-rendus-in...

 

09/01/2020

Le Surgissement désordonné (la suite)

 

crise.jpg
En érigeant en Dieu suprême le Marché et en faisant de sa langue officielle l’Économisme et ses termes nébuleux, les gouvernements successifs ont confisqué la langue des citoyens. Privés de mots avec lesquels exprimés la rage pour la violence subie, privés d’espérances grâce auxquelles dépasser l’angoisse émotionnelle qui dévaste l’existence quotidienne, privés des désirs avec lesquels contrer la raison institutionnelle, privés de rêves vers lesquels tendre, nombre de Gilets Jaunes traduisent la violence sociale dans leurs gestes. Une fois, paralysée la langue, ce sont les mains qui frémissent pour trouver un soulagement à la frustration. C’est ainsi que l’économie de doucereuse et banale devient belliqueuse et brutale. L’insurrection est là. Elle est apprivoisée par satellite et sur les écrans plasmas des salles de rédaction, masquée d’un loup blême pour ne pas affoler le consommateur, muselée par la machinerie méthodique des médias et des pouvoirs politiques qui refusent de la rencontrer. Les gouvernements nous demandent de participer à leurs grands débats tronqués. Les journalistes devenus depuis anesthésistes réanimateurs nous exhortent à être plus responsables, à travailler plus pour consommer plus, à stimuler le marché. Tout comme des prêtres pédophiles qui nous exhorteraient à croire. Enchaîner les gens à la dette par des taux très bas revient à les forcer à accepter l’exploitation et à et détruire par avance leur capacité de révolte contre la domination du capital. Présenter aux jeunes générations comme une opportunité extraordinaire de reconstruire tout ce que leurs parents ont détruit, relève du pur foutage de gueule. Dans ce contexte, si les travailleurs pauvres sont incapables de trouver les moyens de l’autonomie financière, la vague de révolte qui est apparue avec les Gilets jaunes va grossir jusqu’à devenir une marée. Là, uniquement est l’issue. Dans un surgissement désordonné auquel nous assistons avec les Gilets Jaunes et tous les opposants au macronisme et que nous devons soutenir.

Necronomiquement votre