24/04/2011

La bergère schizophrène...

33c0b631d892cad19c65683c402a02e8.jpg

L’échafaud étant dressé en ce 24 em jour d’avril, le goût du désastre suppléait l’attraction des astres.

Pendant que les jeunes iroquois, braquaient, cassaient et montaient leur vie comme un film pour acheter de la pellicule blanche, chez nos hommes politiques, le surnaturel avait pris le relais du principe de réalité.

Les programmes des partis optant pour un nouveau mode littéraire comme le nouveau roman autrefois. Il faut que le programme ne contienne rien de réel, aucune observation du peuple incapable d’appréhender sa vie, et désormais destiné à éprouver des sentiments qui n’existent pas.

Ainsi l’Insécurité est devenue un sentiment (ou une névrose) comme l’Amour et tout aussi répandu.

En niant l’existence de cette réalité et en la considérant comme un sentiment qui n’a rien de réel, la politique semble être devenue la vraie extase : immobilité de carrière sous couvert de désintéressement complet et une vie et un bonheur tout à fait en dehors du champ de l’expérience humaine.

Il suffit pour cela de rajouter un horizon à l’horizon comme cela vient d’être fait, liant l’immigration au problème des retraites (réflexe post colonial) mais demander la fermeture provisoire de l’espace Shengen.

On n’est jamais seul quand on est schizophrène.

L’Hypermarché est en travaux…mais on se souvient soudainement qu’un « barbare » peut cracher de l’essence sur une bergère schizoïde docile, appelé laïcité, la faisant s’ouvrir cuisses hautes à la sentence jaillie du phallus appelée démographie comme si la terre basculant sur son axe recevait dans ses entrailles une coulée de ciel lourd..

Mondialisation vs localisme dans un univers où les gens se regroupent par code postal...!!!

En route vers le grand splaaash, la piscine des ténèbres de l’économie…

Mai et juin vont être (dé)chargés

17/04/2011

RAISONNEMENT DE FIN DE MOI(S)

A Vincent, Directeur du protocole de Nécronomie Internationale et indéfectible ami.

 

Crise & Mutation.jpgLa nécronomie sur la voie royale ...C'est certain...Je le mesure désormais quotidiennement à la façon dont les gens s'adressent à moi...Necronomy Power...

Il est clair que quand tout va bien, nous n'existons pas dans la chaîne de valeur et que quand tout va mal, nous remontons mécaniquement...

A voir, il y a quelques jours, le débat avec Jean pierre Coffe, nouvel apôtre de Leader Price (famille Baud 5 em fortune de France), les agriculteurs en pleurs comme dab, suppliant le ministre de l'agriculture d'éduquer les consommateurs pour que ceux ci acceptent de payer plus cher pour de la qualité, j'ai eu la confirmation que nous avions basculé dans le surnaturel.

Pense t'on réellement que cela nous amuse de bouffer de la merde et que cela participe d'un manque d'éducation dans un pays ou MacDO est devenu le premier restaurant ?

La vérité est pourtant d'une simplicité biblique 60 % des français sont à 500 euros près en fin de mois. Précisément le montant de leur découvert autorisé qu'ils explosent et qui leur engendrent à nouveau 500 euros de frais financier à l'année.

 

Des hausses de 20 % à 30% de l'énergie (électricite,gaz, pétrole), de 20 % pour les assurances et parfois de 50 % sur l'alimentaire. Plus personne ne peut suivre et ce n'est pas ni la mise en concurrence des assureurs de Dame Christine Hagarde ni la prime de 1000 euros inapplicable que propose Baroin qui permettront au gouvernement de revêtir l'habit de lumière du solutionniste.

Vincent a raison pour la nécronomie, c'est un sans faute, il suffit de relire tous nos écrits (bon courage aux nouveaux entrants).

Le programme du mois de mai s'annonce chargé entre les monnaies complémentaires et une conférence le 13 MAI à ARRAS dans le cadre des Universités populaires de Michel Onfray.

Axiome nécronomique : Ce n'est pas le dépôt qui fait le crédit pour le consommateur, c'est le crédit du consommateur qui faît le dépot pour la banque.

La cautérisation économique se termine par  la cicatrisation sauf quand elle est associée à une titrisation. Les subprimes nous l'ont assez largement démontré. L'endettement et la vente des dettes des pauvres par les banques ne peuvent être financés ni par les pauvres eux-mêmes ni par les contribuables des classes moyennes (ASSEDIC PARK).

La cohésion sociale devient un enjeu national, Villepin et son revenu d'existence à 850 E, et Jean louis Borloo dans un autre registre l'ont bien senti. Les emplois trop (pd)aidés ne résoudront rien en Banlieue homophobieconomique. Pas plus que le FMI en Grece (va te faire voir...).

Ni de gauche, ni de droite, encore moins du milieu le Centre commercial.

En route pour le Grand Splash, la piscine des ténèbres de l'économie.


Nécronomiquement votre

 

 

10/04/2011

Une semaine money-tiser

clip_image002.jpg

« Et si le suicide économique était l’unique voie vers l’immortalité dans un monde où la crainte des dieux a été remplacée par la crainte du Marché? »

« Il n’y a pas pire destin que celui de l’homme condamné à s’appauvrir sur le lieu même de sa richesse. »

JPC

Chers amis nécronomistes, la semaine a été passionnante intellectuellement mais peu enrichissante par les faits.

 

Comme macro/micro, ça commence ou ça finit toujours au bistrot, cela commence avec un nouveau russe héritier gazier (et organisateur via une agence éveneminentielle de chasses d'aventures type Ours Bruns) accompagné par deux poupées Barbie et qui dans un état avancé jette des billets de 500 Euros que les autres clients s'empressent de ramasser pour lui rendre sous mon regard stupéfait devant tant d'élégance surtout venant de clients dont les ardoises avoisinent deux billets.

ça continue avec des crevards qui ont fait la queue et se sont endettés pour acheter la nouvelle pièce de 1000 euros en "OR" et ça rebondit en fin de semaine avec un économiste canadien qui m'explique combien il est important de déconnecter les pièces de monnaies des métaux précieux (kestenpenses Daniel ??? (lol) ).

60 ANS auparavant une japonaise, Teruko Mizushima avait écrit un article visionnaire "La banque du travail" appuyé sur une monnaie temps. Le temps étant un actif sous-évalué lorsqu'on ne travaille pas dans la réalité économisée.

Cette semaine m'aura donc permis de mesurer à quel point, il est difficile de toucher au paradigme de l'argent car nous sommes tous contaminés. Si une monnaie temps devait voir le jour, il faudra également créer une bourse de l'emploi si l'on veut se mettre d'accord sur la valorisation.

La mutation sera très longue et douloureuse mais le sentier du rebelle mène à la voie du guerrier...

Nécronomiquement votre