17/11/2019

La matrice y-a t-il une vie sur terre ?

D'une certaine façon, le monde est devenu une unique "ferme des animaux" gigantesque, dans laquelle il est sans importance que ce soit le fermier Trump ou le Premier cochon X Jingping qui commande, parce que les "décideurs" subjectifs ne sont rien d'autre que les agents d'un mécanisme autonomisé qui ne cessera de tourner avant d'avoir transformé le monde, par le "travail", en un désert sans vie. Dans cette ferme-monde automatisée, toute pensée critique s'interrogeant sur le sens et le but de cette folle manifestation est immédiatement étouffée par le bêlement assourdissant des brebis démocratiques aux paroles "objectivées": "travail bon, chômage mauvais", "capacité de concurrence bon, exigences sociales mauvais", etc. Si nous brossons un peu les paraboles orwelliennes à l'inverse du sens du poil, nous pouvons nous y reconnaître nous-mêmes comme prisonniers d'un système à un stade de mûrissement avancé, d'un totalitarisme faisant paraître presque anodins "La ferme des animaux" et "1984".

Robert Kurz

 

Commentaires

‘ L’île des esclaves ‘, Marivaux
Les esclaves, devenus maîtres, feront-ils mieux qu’eux à leur place, envers les anciens maîtres devenus esclaves ?
Du grand art ...
https://tour-vagabonde-festival.ch/wp-content/uploads/2019/05/Dossier-pédagogique-Ile-des-Esclaves-de-Marivaux-1.pdf

Écrit par : Hirondelle pagano-rustique | 17/11/2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire