22/09/2019

L'étau négatif

 

 

 

salon mort.pngVoilà chers amis; le gouverneur de la Banque de France l'a dit la BCE aussi, donc la périodes des taux négatifs est durable. En période de consommation durable, tout est durable.

 

Autrement dit personne ne sait comment se sortir de cette situation sortir puisque personne ne l'a expérimentée, le modèle le plus proche étant le modèle japonais qui est dans la trappe dans les années 199O; Le grand spécialiste de cette fameuse trappe à liquidités est le Nobel d'Economie Paul Krugman. Il a étudié à fond le modèle japonais. Nul doute que ses analyses seront appréciés et que de nouveau on entende beaucoup parler de lui et pourquoi pas se voir convier une mission importante. Rappelons pour mémoire que le Japon est toujours dans la trappe malgré des milliards de yens investis par la banque centrale japonaise qui n'ont servi à rien si ce n'est à betonner le Japon.

Bref l'heure est d'écrire un manuel de survie en territoire moins que zéro car li va falloir apprendre à nous mouvoir de ce territoire moins que zéro. A qui ces taux négatifs vont profiter etc...

Je compte donc, cher amis sur votre créativité 

J'avais dans l'idée de commencer avec Monsieur moins que zéro, ce faisant je me suis aperçu qu'il fallait faire deux fois chaque personnage : un pour qui ca se passe bien et un pour qui ça se passe mal. Je vous donne une piste ceux qui ne peuvent pas s'endetter parce que même à taux négatifs, parce qu'ils ne sont pas dans une situation qui vous permet de de le faire ou ne le veulent pas (je suis dans cette situation) Ceux là vont être rayés de la carte et ne pourront regarder révoltés ou amusés ceux qui en profitent pour s'enrichir encore plus . ces gens. Avant tout, il faut s"assurer qu'ils ne manifestent pas. Donc le gouvernement va sponsoriser 1000 cafés. Eh oui vous ne rêvez pas...

http://www.leparisien.fr/societe/mille-cafes-bientot-ouve...

Autrement nous en sommes à la fameuse étape du tittytainment

http://necronomie.blogsmarketing.adetem.org/archive/2010/...

on imagine pas l'avenir des plus démunis sans cirrhose du foi.

Concernant les moins que zéro pour qui ça se passe bien. Le plan est le suivant semble t'il

1 ventes massive des actions maintenant avant que la marché s'écroule.

2 Conversion du cash avec lequel on achète des métaux précieux et des terres agricoles en jachère.

Nécronomiquement votre

PS au bal des perdants les employés de banques qui s'occupaient des crédits dorénavant remplacés par des logiciels de big data. Lorsqu'on perd de l'argent à octroyer un crédit à taux négatifs, on va pas garder en plus le personnel qui s'occupait de ça ! Résultat des courses, on parle de 20% de licenciement à la Société Générale.

Commentaires

Et si on arrêtait de nous prendre pour des cons avec le réchauffement climatique anthropique ?

Toute personne qui parle de changement climatique

devrait connaître sur le bout des doigts les paramètres de

Milutin Milankovic qui expliquent pourquoi la Terre a été

plusieurs fois depuis des millions d’années une boule de

glace et le sera à nouveau avec des périodes interglaciaires

plus ou moins longues pendant lesquelles la vie peut se

développer. Le premier paramètre est l’obliquité de l’axe

de la Terre par rapport au soleil qui varie dans un cycle de

41.000 ans de 21,9 ° à 24,5°. Le second est l’excentricité

de la Terre qui tourne autour du soleil dans un cycle de

100.000 ans sur une orbite qui va du cercle presque

parfait à une ellipse faisant évoluer les distances de la

Terre au soleil. Le troisième paramètre est la précession

des équinoxes, la terre tournant comme une toupie avec

un axe qui décrit un cercle en 23.000 ans.

Ces trois paramètres expliquent, à rayonnement constant

du soleil dont nous ne savons pas grand-chose, pourquoi la

Terre en reçoit des quantités très variables. C’est très bien

expliqué sur des tons différents dans deux vidéos assez

courtes, visibles sur youtube , que quiconque souhaitant

ne pas dire trop de bêtises sur le climat, devrait

absolument regarder.

et la partie économique monétaire......:

Cela éviterait de continuer par ces fadaises à détourner l’attention des braves gens du vrai problème actuel:

qui est le pillage de la Terre pour nourrir les machines qui fabriquent et transportent en continu ce que l’on impose comme richesses,

en fabriquant au même rythme de la monnaie pour les acheter.

Nous sommes encore beaucoup trop nombreux à ne pas comprendre que la monnaie est une énergie monétaire comme l’électricité est une énergie électrique.

Ne le comprenant pas, nous ne sommes pas choqués que la monnaie soit devenue une énergie sans source, une énergie qui n’est qu’apparence et qui s’accumule en creux dans les dettes que les Politiques sont payés à récupérer par l’impôt.

La dette mondiale des 6 milliards d’êtres humains est aujourd’hui de 200.000 milliards de dollars en additionnant les dettes des États, des entreprises et des particuliers. aie! ouille


voici un petit extrait d'un blog sympa :http://www.surlasociete.com/

comme quoi on voit tous les mêmes problèmes: et faut pas trop nous prendre pour des cons...il y en a qui abusent....et comme toujours ça finit mal!

Écrit par : gabelle | 23/09/2019

Répondre à ce commentaire

En fait il y a aussi des paramètres spécifiques au Japon qui ne sont pas généralisable.

-Le Japon pouvait compter sur les exportations pour compenser sa faible demande intérieur résultant de la crise des années 90. L'économie mondiale n'a pas ce luxe

-La faiblesse démographique japonaise explique aussi en partie le maintient du pessimisme à long terme qui maintient le phénomène de dépression. En cela l'UE lui ressemble beaucoup mais ce n'est pas encore le cas des USA ou de la Chine qui ont encore une croissance démographique.

-Enfin les autorité japonaises n'ont réellement rien fait de concret pour lutter contre la déflation. Ils ont injecté de la monnaie, fait des grands travaux mais n'ont pas lutter contre le vrai problème à savoir la stagnation des salaires. Une stagnation des salaires qui est le résultat du libre-échange. Le pays a préféré endetté l'état et les entreprises plutôt que d'avoir à augmenter les salaires. C'est un choix délibéré pour les classes sociales rentières. Alors que le Japon était l'un des pays les plus égalitaire de l'OCDE au début des années 90 il est maintenant l'un des plus inégalitaire avec les USA. En ce sens oui le Japon montre l'avenir de l'UE si on continue comme ça.

Écrit par : yann | 24/09/2019

Répondre à ce commentaire

A Yann

c'est pour cela que je parle de situation la plus approchante C'est vrai il y a une différence démographique mais dans tous les pays d'Europe y compris l 'Italie, on fait moins d'enfant. Quand on à notre fameuse démographie français, c'est un vivier de NEET (not in Employment, Education or Training)
Les inégalités sont trop fortes et on ne peut survire sans capital social sauf dans les boulots d'esclaves
Perso je crois à mort en la déflation en la trappe à liquidités

Écrit par : necronomie | 24/09/2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire