13/07/2019

Fête nécronomique

 

 

pleine.pngDans une vie qui s'étend sur quatre-vingts ans, un être humain a la chance d'assister à moins d'un millier de pleines lunes.
Dans le même temps, si une personne ne passe qu'une heure sur son téléphone pour chaque jour de ses quatre-vingts ans, elle aura passé l'équivalent de près de sept d'entre elles penchées sur un rectangle de poche au moment de sa mort.
Quelle est la plus rare opportunité ? Qu'est-ce qui affirme et qui nie l'expérience de la vie?
La majesté cristalline d'une nuit sous la pleine lune est précieuse. C'est une rareté qui, comme la hauteur de la marée lunaire, arrive, mais peu de temps avant qu'elle ne dérive de nouveau dans les bas-fonds de routine de la lumière du jour.
Le 16 juillet. Cela sera la pleine lune.
À la lumière de sa rareté, prenons cette chance pour célébrer la pleine lune comme une affirmation de la beauté et du réconfort qu'elle peut nous offrir.
Eteignons nos écrans. Rompons avec notre consommation incessante d'informations numériques. Récupérons les rythmes de nos pensées.
Laissons la lune reprendre nos attentions.

Commentaires

Nous terriens nous approchons d’un minimum d’activité solaire. Quatre mirages et une conséquence...

https://www.express.co.uk/news/science/1136531/Solar-minimum-NASA-Sun-temperatures-sunspots-solar-flare-activity-Maunder-Minimum

Écrit par : Escargold | 13/07/2019

Répondre à ce commentaire

Où l’on apprend qu’Amazon refait un Black Friday à mi-juillet ... et que Walmart et consorts sont obligés de suivre ; à classer dans consumérismes effréné et, dixit Jean-Pierre, marché scorpionesque.

https://www.zonebourse.com/AMAZON-COM-12864605/actualite/Le-Prime-Day-d-Amazon-des-super-soldes-devenues-incontournables-28892311/?countview=0

Écrit par : Dur dur d’être un pépé, dur dur | 13/07/2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire