07/07/2019

Lagardeà vue de Macron

A Tous, 

1701_Lagarde.png

Le choix de Lagarde à Vue à la BCE n'est pas anodin. Si Macron a fait, le forcing c'est qu'il y a une raison. Cherchons donc le mobile.

Merkel étant en affaissement total et le fameux modèle allemand avec lequel on nous bassinait étant plus que défaillant, Macron a décidé de prendre les choses en mains.

Vous le savez Merkel a toujours été hostile aux Eurobonds. Mélanger dans des titres les dettes des Allemands avec celles des fainéants de Grecs...BEURKKKK

Et maintenant renversement des choses et je vous fiche mon paquet que les Eurobonds vont voir le jour. La raison en est simple : tous les titres de dettes souveraines que la BCE a achété (rappelons pour mémoire que la BCE possède 26% de dettes de la France) bref tous ces titres ne trouvent plus preneurs chez les investisseurs. Pourtant la BCE doit impérativement dégraisser son bilan, c'est pourquoi je suis convaincu que les Eurobonds qui rassureront les investisseurs verront le jours.

Des dettes souveraines européennes valent plus que des dettes souveraines d'un seul pays. Avec le cash ramassé, il est alors probable que l'on aura alors droit à l'Hélicopter monnaie sous une des formes que je vous ai décrite dans ma note 

http://necronomie.blogsmarketing.adetem.org/tag/helicopte...

 

Comme je le disais hier à mes amis des Gilets Jaunes Constituants, Keynes disait que les gens ne se rendaient pas compte que leur vie n'était le fruit que de scénario d'économistes défunts.

Aujourd'hui, c'est encore pire, nos vies ne sont plus que le scénario de banquiers centraux non élus. Elle est belle la démocratie de Marché !

 

 

 

 

Commentaires

Ce billet nuancera peut-être un tout petit peu le celui de notre hôte en ce qui concerne le rôle de l'Allemagne, bien qu'il faille noter un rôle un peu has been ( le renouvellement, tchao ).
http://www.entelekheia.fr/2019/07/04/le-choix-des-nouveaux-leaders-de-lue-reflete-les-politiques-qui-lont-menee-dans-sa-pagaille-actuelle/
Pour la question économique et monétaire, notre JPC fait semble-t-il un sans faute.
Pourquoi retenir les leçons de la BRI, qui conseillait très récemment aux banques centrales de lever un peu le pied en cette période de
( très ) relatif beau temps, d'en garder sous la semelle un vue d'un temps disons plus sombre ? Mais non mais non

Écrit par : Stardéprima | 07/07/2019

Répondre à ce commentaire

" Marché obligataire
La baisse des rendements continue de régner sur le marché des taux. L'Etat français vient d'émettre un emprunt à dix ans sur une base de -0.13%, un nouveau record, tout comme en Allemagne, où le Bund se négocie avec un taux de -0.40%.
L'ensemble des dettes souveraines bénéficie de l'engouement des investisseurs pour la sécurité. La référence espagnole tombe à 0.24%, celle du Portugal à 0.32%, ainsi qu'en Italie, dont le budget pourrait être en ligne avec les prévisions pour 2019, où le taux recule à 1.6%.
Les titres suisses, sur toutes les échéances, demeurent très recherchés et le dix ans se traite à -0.68%. Outre-Atlantique, le Tbond américain se stabilise à 1.94%, quelques points de moins que la dette... grecque à 2%. "
zonebourse.com

Écrit par : Le vent se couche | 07/07/2019

Répondre à ce commentaire

A Standéprima

Cela module mais n'infirme pas. Les Etats unis d'Europe qui sont la direction dans laquelle tous veulent aller auront besoin d'un instrument monétaire : les Eurobonds...

Écrit par : necronomie | 08/07/2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire