17/04/2019

Séquence cinématographique du week end

Un film d'horreur macronien

macron.jpg

 

Le pitch

La fin du capitalisme n’a pas eu lieu. Depuis la "Catastrophe" du salon High Tech de Chicago, les survivants cohabitent avec les République En Marche appelés aussi les rémanents, les spectres des disparus qui rejouent indéfiniment leurs derniers instants. Aucune interaction n’est possible entre humains et ceux qu’on surnomme les REM. Pourtant, une jeune nécronomiste  est persuadé que l’un d’entre eux veut la tuer pour lui prendre ses droits sociaux.

Tout commence, il y a deux ans sur un sérieux air d'apocalypse en provenance d'une explosion au cours d’un salon High Tech en plein milieu de Chicago. Mais cette fin du monde qui décima une partie de la population mondiale n'était en réalité que le début d'une nouvelle ère pour l'humanité, celle d'une coexistence avec ceux qui se feraient appelés les "Républiques En Marche". À l'instar des bombes nucléaires lâchées sur Hiroshima ou Nagasaki qui voyaient la silhouette de certaines victimes à jamais gravée dans les décors de ces lieux funestes, celle de Chicago a provoqué un phénomène similaire mais encore plus étrange en ramenant l'image de certains morts dans notre monde. Comme si des espèces d'empreintes résiduelles de personnes décédées se retrouvaient prises au piège d'un mini-passage de leurs anciennes vies tournant en boucle à des horaires bien définies, on vous laisse imaginer le calvaire des vivants et surtout de leurs anciens proches obligés de cohabiter avec l'image d’un électeur de la République En Marche....
C'est d'ailleurs le cas de Veronica, une jeune lycéenne  qui, chaque matin, prend le petit déjeuner avec sa mère... et son père député de La République En Marche décédé, du moins son image intemporelle. Un père avec qui elle a partagé tant de réveils avant sa disparition.

Par l'intermédiaire de cette adolescente, nous voilà plongés à la découverte de cet univers où le fait de se retrouver nez-à-nez avec un fantôme de la REM est une chose on ne peut plus commune et surtout ô combien tragique, renvoyant sans cesse les vivants à l'image anecdotique que leurs existences signifient devant l'anonymat et la banalité de ces apparitions. Évidemment, notre héroïne lycéenne va vite se retrouver face à un dérèglement avec l'arrivée d'un nouveau Rémanent République En Marche encore plus louche que les autres dans sa propre maison et ayant apparemment l'envie de communiquer avec elle.

La bande annonce

https://www.bing.com/videos/search?q=I+still+see+you+vf&a...