02/04/2019

Je suis un réactionnaire

 

reactionnaire,populiseme,combat pour la democratie,ecologie punitive,gilets jaunes;

Vous le savez, chers amis nécronomistes, nous vivons dans un monde où lorsque l'on ne trouve pas de solution au problème, on en change la signification.

Ce que nous autres nécronomistes appelons un glissement sémantique.

Ainsi les banlieues sont devenus "les quartiers" alors qu'un quartier est une partie d'une ville. Et je peux vous certifier, moi qui habite dans le fameux 93, qui plus est dans une zone de sécurité prioiritaire, que je ne suis pas à Paris.

Cela a été idem avec la vidéo surveillance devenue la vidéo protection.

Aujourd'hui le mot en vogue et dernier né du glissement sémantique est le mot POPULISME. Ainsi récemment Marlène Schiappa a accusé l'excellente Elise Lucet et son émission Cash investigation d'être une populiste.

Il convient de rappeler le vrai sens de populisme.

Si l'on s'en tient au sens historique du mot, le populisme est un combat radical pour la liberté et l'égalité mené au nom des vertus populaires. Il signifie  les efforts des simples gens pour maintenir une civilité démocratique (comme les gilets jaunes actuellement) et s'opposer à l'emprise croissante des technocrates sur l'organisation de leur vie (la macronie).

Les médias officiels, laquais du pouvoir et l'intelligentzia travaillent main dans la main à en effacer le sens originel pour le travestir en " Fascisme rampant dernière étape avant la nazification."

Tous cela me fait dire que je suis finalement l'inverse d'un progressiste.

Et l'inverse d'un progessiste, c'est un réactionnaire. Un odieux réactionnaire...voilà ce que suis ou plutôt ce que je serai si je me laissais embourber par ce glissement sémantique.

Quelle foutaise...