14/01/2019

2019 année mortifère

suicide.jpg

 

L’hypercapitalisme opère donc un tri sélectif des existences, entre celles qui vont consacrer leur existence entière à l’hypertravail, et celles qui seront détruites.Le suicide est le mode de sélection idéal, car aucune forme de tri sélectif autoritaire des existences n’est viable.

 

 

 

 

Mortifère était le nom

Mortifère était Macron

L’enfer est à lui

Le roi est nu

L'Europe est perdue

 

Mes cieux les anglais tirez-vous les premiers, de ce paradisette, de ce paradis du stress et des paillottes. 

Il est des brexit intérieurs dont on ne revient pas, des kracks lents, où l’âme minée se perd en dépression, s’alourdit d’hypothèques, de dettes et sombre.

La dépression est une condition mentale des plus désagréable, invalidante et impliquant une grande détresse, mais ce n’est pas le seul symptôme qui hante la nouvelle génération née dans ce meilleur des mondes — alors qu’il ne semble pas affecter, du moins pas dans les mêmes proportions, la génération immédiatement précédente.

La « génération Z » de jeunes adultes nés dans les années deux mille, connaît des souffrances que les générations précédentes ne connaissaient pas ; pas nécessairement plus de souffrances, ou des souffrances plus aiguës, mortifiantes et déprimantes, mais distinctement nouvelles, différentes — on pourrait dire des maladies et des  afflictions  spécifiquement modernes, liées à ce monde où comme dirait l’ami Vincent la réalité dépasse l’affliction.

https://www.inc.com/jessica-stillman/gen-z-is-anxious-dis...

L’un des diagnostics les plus couramment proposés est le chômage et en particulier les piètres perspectives d’emploi pour ceux qui quittent l’école et se retrouvent sans expérience sur un marché du travail concerné par la hausse des profits grâce à la baisse des coûts du travail et au dégraissage d'actifs plutôt que par la création de nouveaux emplois et la construction de nouveaux actifs. L’un des remèdes le plus largement envisagé est celui des emplois aidés. En attendant, l’une des recommandations macronienne le plus communément proposées aux jeunes est d’être flexibles, et pas spécialement difficiles, de ne pas attendre trop de leurs emplois, de les prendre comme ils viennent, sans trop se poser de questions, et de les considérer comme une opportunité dont il faut profiter sur le moment tant qu’elle dure, plutôt qu’un chapitre d’introduction à un « projet] de vie », une question d’estime et de définition de soi, ou une garantie de sécurité à long terme.

Amore A mort comme dirait Salvini

No futur is back mais n'est pas punk qui veut

Conseil : relire l'Hagakure et évitez les amoks

 

Séquence musicale

https://www.youtube.com/watch?v=1woMEExMZXg

https://imvdb.com/video/kate-tempest/europe-is-lost

Commentaires

[...]
Entre le désir
Et le spasme
Entre la puissance
Et l’existence
Entre l’essence
Et la descente
Tombe l’Ombre

Car Tien est le Royaume

Car Tien est
La vie est
Car Tien est

C’est ainsi que finit le monde
C’est ainsi que finit le monde
C’est ainsi que finit le monde
Pas sur un Boum, sur un murmure.

https://schabrieres.wordpress.com/2008/09/17/ts-eliot-les-hommes-creux-the-hollow-men-1925/
T.S. Eliot – Les Hommes creux (The Hollow Men, 1925)

Vous êtes seuls et vous êtes fous ...
- A Necronomic man

Écrit par : Vincent | 14/01/2019

Bornes psychologiques de l'Empire et tétons flous

Note nécronomique du 29/12/2018
' je suis un barbare... et j'en suis fier... '
http://necronomie.blogsmarketing.adetem.org/archive/2018/12/29/je-suis-un-barbare-et-j-en-suis-fier-1824826.html
-> 2e commentaire de JPC :
" qq conseils de base
transgenre s'abstenir "
https://www.leretourauxsources.com/essais/73-devenir-un-barbare.html
-> lien sur un livre de Jack Donovan
Préface de Piero San Giorgio : « Devenir un barbare, c’est retrouver ce qui nous a été dérobé : notre virilité et le sens des responsabilités, c’est s’ancrer dans le réel, c’est reconquérir son humanité. Ce livre est important pour faire les bons choix. Nietzsche disait bien qu’il fallait devenir celui que l’on est. Devenons des barbares ! ».

Là je me suis dis : Où sont-ils allés dans le néant pour avoir perdu leur virilité et leur sens des responsabilités ? Sans père et repère ?
D'autre part, je me demandais depuis un moment comment, de quelle manière les suédois ( hommes ou femmes, toutes tranches d'âge ) allaient manifester leur très grand mécontentement. Et bien, ça a commencé ... par des Femmes, si.
1er lien : la théologienne Irma Udélius, la journaliste/ écrivain Katerina Janouch
https://voiceofeurope.com/2019/01/swedish-female-yellow-vest-speaker-put-feminism-on-hold-for-10-20-years-and-reinstate-the-patriarchy/
2e lien : Åsa Ekstrand, Chairman of the Educational Board
https://voiceofeurope.com/2019/01/swedish-right-wing-led-municipality-ends-pork-free-school-meals/
'
L'avenir de l'homme est la femme
Elle est la couleur de son âme
Elle est sa rumeur et son bruit
Et sans elle il n'est qu'un blasphème
Il n'est qu'un noyau sans le fruit
Sa bouche souffle un vent sauvage
Sa vie appartient aux ravages
Et sa propre main le détruit

Je vous dis que l'homme est né pour
la femme et né pour l'amour
Tout du monde ancien va changer
D'abord la vie et puis la mort
Et toutes choses partagées
Le pain blanc les baisers qui saignent
On verra le couple et son règne
Neiger comme les orangers.
'
Louis Aragon, le Fou d'Elsa

Même sans le Louis, les orangers sont noirs à la troisième personne du singulier, du pluriel, et surtout en pronom indéfini : ON.
1 - "on" : lorsqu'il est pronom indéfini, est toujours sujet et ne désigne que des personnes de sexe et de nombre inconnus. ( source : aidnet )
On verra ( le couple et son règne ...

PS : " Lèche pas trop vite mes tétons, Max ! C'que t'es pressé .. "
Åsdaa Pigström, speaker au foyer
Bonjour chez toi

Écrit par : Vincent | 15/01/2019

A JPC / Génération Z
Black Movie festival de cinéma va commencer ( 20 ans au compteur )
En zyeutant dans les sections, je suis tombé sur ça
http://blackmovie.ch/2019/fr/films/fiche_film.php?id=1521
* En haut à droite, b.a. Un clic pour plein écran
Ah les parents ... ( mais pas que )

Écrit par : Vince | 15/01/2019

A VINCENT

c vrai tu as raison ou sont ils allés pour avoir un tel sentiment de castration très à la mode en ce moment aux USA ?
Pour moi être un barbare, ce n'est pas être steroïdé de la pensée et obsédé de la masculinité mais ne pas comprendre et refuser de comprendre la langue de l'Empire
San Giogio vend sa cam...rien de plus

Écrit par : necronomie | 15/01/2019

1 Vince

Je viens de lire la theogienne suedoise, j en frémis de peur, il faudrait peut être que j aille faire un stage chez Donovan, je me sens pas capable d'affronter une femme comme ça
Bergman doit se retourner dans sa tombe

Écrit par : necronomie | 15/01/2019

[San Giogio vend sa cam...rien de plus ]
Klar
Je le préfère quand il interroge des Africains
Pour la théologienne suédoise, je ne vois pas de quoi tu as peur. Elle a l'air sympa :))

Écrit par : Vincent | 17/01/2019

Les commentaires sont fermés.