31/07/2018

Le vécu et l’imaginaire

valeur.jpg

La fête du slip français macronien s’achève. Notre ministre de l’économie Lemaire vient de revoir ses prévisions à la baisse moins de 2% probablement 1,8 %. Nous sommes donc bel et bien dans un scénario de croissance molle ou de stagnation séculaire telle que l’avait prophétisé Larry Summers. L’équilibre global tient donc uniquement sur le fait que nos économies fonctionnent sous l’égide des banquiers centraux avec des taux zéro voire négatifs, dans tous les cas très peu élevés

Que peut-il donc se passer maintenant sachant qu’un flot de réformes impopulaires va arriver. Les fameuses réformes dites structurelles : diminution des allocs chomdu, age de la retraite repoussé jusqu’à 65 ans etc etc…

Deux hypothèses

La première est celle d’un choc de productivité généré par les Start up et les entreprises du nouveau monde. C’est la théorie du premier de cordée, c’est aussi la théorie de donner un vélo de course à quelqu’un qui pédale vite pour qu’il aille encore plus vite en se disant que ce choc de productivité finira bien un moment par ruisseler sur l’ensemble de l’économie. Il est à noter que l’autre grand théoricien de la stagnation séculaire Robert Gordon ne croit absolument pas en ce choc de productivité.

La deuxième hypothèse est celle du made in France slip français, miel français à la Montebourg etc…Le made in France peut se décliner aussi sur le plan touristique. Dès lors les français vendent leur art de vivre leur manière de porter le béret, de se laver modérément (pas de gâchis d’eau c à la mode). Grace à l’apprentissage les métiers du passé ressurgissent : maréchal-ferrant, vannier, ferronnier, nous redevenons des ruraux…Incroyable non…

Voilà pour résumer et entre les deux, la stag sécu (on aurait préférer la TGD Très Grande Dépression) comme l'a écrit Kurt Cobain dans sa dernière lettre : " Il vaut mieux brûler franchement que s'éteindre à petit feu."

 

 

27/07/2018

Les Nouveaux Barbares

 

th0Fgeek.jpg

 

Qui a entrevu la fierté illuminée sur le visage d’un SDF  apprenant que nous sommes encore la cinquième puissance mondiale et que nous venons de gagner la coupe du monde comprend qu’il n’y a rien à attendre des épuisés.

Walter Benjamin en avait fait le constat « Pourquoi les hommes combattent ils pour leur servitude aussi opiniâtrement que pour leur salut ?

Le  hollandisme se gaussait de la dentition des misérables, dans le jupitérisme macronien, c’est grâce au premier de cordée que les moins nantis peuvent bénéficier des minimas sociaux pour lesquels on ne leur demande rien si ce n’est d’avoir l’agonie discrète.

Ce qui change, c’est qu’un épouvantail géant survole toutes les démocraties de Marché, celui des transferts massifs de population. Nous y sommes ici bien loin de la fameuse fuite des cerveaux pour se rapprocher de l’avènement de ce que Walter Benjamin, toujours lui, nomme les nouveaux barbares. Personnellement, je n’ai pas peur des nouveaux barbares et je pense même qu’ils seront la planche de salut d’un système qui ne profite qu’a un nombre de plus en plus réduit et qui est voué à s’écrouler. Rappeur ou footballeur, le nouveau barbare ne reconnait rien et crée son chemin. La pauvreté de l’expérience l’oblige à créer à nouveau, à recommencer à zéro. Là où nous voyons des montagnes ou des murs, les nouveaux barbares voient des chemins. L’esclavage salariale ne leur permettant pas d’assouvir leur désir et leur frénésie de consommation, ils ne sont pas insérables ou formatables mais c’est justement parce qu’ils ne le sont pas que ceux qui le sont mais n’en peuvent plus pourront continuer de toucher des minimas sociaux ou autre revenus d’existence que l’on aurait tôt fait de leur supprimer pour les obliger à retourner au charbon.

Nécronomiquement votre

 

23/07/2018

Ni la mer ni la sable

 

macron,benala,en marche,scandale,promotion,necrologie,ultra droite,ultra guacheLes amateurs de cinéma bis comme moi peuvent en témoigner, le film d’amour le plus dépressif de tous les temps par son climat et sa musique est sans conteste

« Ni la mer Ni le sable » unique réalisation .de l’anglais Fred Bunley. Un film qui ne trouva jamais son public

Le pitch : une femme malheureuse dans son mariage part se laver la tête à l’île de Jersey où elle va tomber amoureuse du ténébreux gardien de phare. Cet amour fou sera hélas de courte durée puisque lors d’une promenade post-coïtale le gardien s’effondrera mort d’une attaque cérébrale. Toutefois, l’amour étant plus fort que la mort (c’est le message du film) le gardien reviendra sans pouls et le corps en décomposition.  Ce qui n’empêchera pas à la jeune femme de s’offrir à lui.

Voilà, si je vous parle de cela, c’est parce que l’affaire Macron Benalla me fait penser à cela.

Dans une société en stagnation séculaire où la croissance molle règne en maîtresse tyrannique, un jeune homme sans diplôme arrive à se hisser à un poste où il prendra des décisions qui dépasse de loin ses compétences. Tout cela rendu possible par l’amour d’un Président jupitérien car comme chacun sait, travailler en dehors des périodes de croissance ne permet d’avoir de la promotion. Benalla est brigadier (sous officier), il devient d'un coup de baquette magique lieutenant colonel (officier supérieur). On lui refuse à plusieurs fois un port d'arme, il finit par l'avoir...etc etc...il loge à l'Elysée !!! Il gagne 10 000 euros par mois...

Il aura fallu plus de deux mois à Macron pour un dire un peu sur Benala qui partait en vacances avec lui et Brigitte ???

Ni la mer ni le sable ne pourront tuer leur amour