08/05/2018

ASSEDIC PARK

POLE.jpg Pôle emploi 6000 postes supprimés

Ma note historique sur le musée des métiers disparus :

http://necronomie.blogsmarketing.adetem.org/archive/2015/...

Commentaires

" Enfin d’autres encore se sustentent de couleurs et de lumières. "
Ca, ça serait assez mon truc. Depuis que la spiritualité quantique me colle aux fesses ( religion des ceintures et podothérapie, ballet oriental aux accents pré-diluviens, jambes en arrière devant le tabernacle de nos envies ), que la structure de l'air et celle des martinets en bandes organisées s'est montrée à mon regard confiant, et que je n'ai de cesse de retourner au Musée où tout a commencé - Dieu créa le monde en maquette et nous en confia les billets d'entrée - depuis mon humble étonnement devant tant de beautés et de destructions se transforme de plus en l'irréfragable contentement de voir une jeunesse saine et pure , quoiqu'un peu lessivée à l'occasion de considérations systémiques laborantes, s'armer au propre et au figuré devant les belles musiques du monde, du luth au kala, des polyphonies au cacophonies, afin d'entrer de plain pied au plancher et, qui sait, peut être une fois s'arroger le droit de contempler depuis le premier étage les mille et une manière qu'a la souris nocturne ( et citadine ) d'éviter les crises générales, car le monde des rongeurs est peu affecté par la Très Grande Dépression, il en tire même parti, en témoigne en ce molli poids de paix et de pets en mai sa revigorante assurance de disperseur de graines que d'aérer nos champs, bitumes et jardins, alors que nous, pauvres chrétiens en mal de mal, avons plutôt tendance à les gonfler, non les aérer, imbéciles que nous sommes, la souris étant d'après Jean l'Apocryphe ( XII-XIIIe s., Délirium Avancésis Codex ), un fameux proverbe chinois ( la présentant comme le garde-fou des garde-robes des gardes malades, juste à côté des toilettes pour handicapés, et Dieu sait s'il y en a ) ainsi que diverses sources paléo-hébreues la plus minimaliste des incarnations mammifères connues à ce jour, encore qu'on s'en fout ce qui est une énorme erreur.

Écrit par : Allawash Aléïcon Léga | 09/05/2018

« Je crois à mes obsessions personnelles, à la beauté de l’accident de voiture, à la paix de la forêt engloutie, à l’émoi des plages estivales désertes, à l’élégance des cimetières de voitures, au mystère des parkings à étage, à la poésie des hôtels abandonnés. »
"Le rêve américain est à court de gaz. La voiture s'est arrêtée. Il ne fournit plus au monde ses images, ses rêves, ses fantasmes. Plus maintenant. C'est fini. Maintenant, il ne fournit au monde que ses cauchemars"
J. G. Ballard
" Vermilion Sands, où toutes les nouvelles sont situées dans la même station balnéaire en perte de vitesse envahie par divers artistes et excentriques, souvent très névrosés [...] "
Télérama
Ah, rien de tel qu'une bonne vieille névrose pour s'ouvrir l'appétit.

Écrit par : Sultan Meyer Sultan ( Meyer ) | 09/05/2018

Alors là, hasard de lectures, tombant sur un com' chez zerohedge
( vs ' Je ne veux pas vivre au musée ' ) :

" The guy is totally delusional. There is no plan in the EU, no coherence, no deep planning, just division with lots of different countries, varying interests, political parlor games and backstabbing.
Sorry, Europeans have enough on their plate squabbling together and trying failing to keep the barbarians at bay.
It is USA vs China along with Russia as a sidekick.
Europe is a museum. I know, I live here. "

Pour le pain, c’est pas tout le monde ; et pour les jeux, ça se gâte.

Écrit par : Brain Man | 09/05/2018

a SMS

La beauté ballardienne vue par Slocombe
http://www.thegorgeousdaily.com/city-of-the-broken-dolls-by-romain-slocombe/

Tramadol pour traumadoll

Écrit par : necronomie | 09/05/2018

A la force du Faux la Faux
http://www.thegorgeousdaily.com/monsu-desiderio/
Doctor Faust is intensive care specialist ..
and for himself ?

Écrit par : Abdel Babel ben Bordel | 10/05/2018

A Abdel

sans oublier Eric Pougeau le plus grand artiste mortuaire selon moi
voire les mots que les parents laissent à leurs enfants sur des cahiers d'écolier

" Mes chéris

Quand Papa et Maman mourront
vous serez seuls
puis vous mourrez aussi

A ce soir
Maman


https://www.balibart.com/blog/eric-pougeau/

Écrit par : necronomie | 10/05/2018

Les commentaires sont fermés.