16/04/2018

Be my baby be my profit

prostitute.png

Un message du grand schtroumpf

Manifestement, une logique est à l’œuvre, et elle cherche, par emprise, à positionner l’ensemble du système éducatif au service du profit capitaliste, financier en l’occurrence. Il y parvient, comme dans tous les services publics, car l’Etat, gouverné ici par Macron, se soumet à lui sous prétexte de dette, et des conditions que les systèmes financiers lui imposent. Ainsi, face au baby boum 2000, à la désaffection de l’entretien et du développement du public, la solution trouvée par l’Etat au service du profit financier, est de trier la jeunesse, par la sélection, dés le plus jeune âge. Afin d’y puiser les bras et cerveaux dont ils auront encore besoin, pour faire marcher leur nouveau monde sous algorithmes et robots (qui annoncent l’explosion d’un chômage massif).
L’éclatement des socles communs de savoir, le crédit, pour ceux qui s’inscriront dans les études privés, permettra d’obtenir soumission et allégeance, à ce qui ressemble de plus en plus à une termitière. Il est donc primordial de combattre pour l’autonomie, le savoir, l’indépendance, l’émancipation, par l’école entre autre, par et pour toutes et tous. L’égalité, la liberté et la fraternité sont menacées.
 

Approved by Nécronomie Internationale

Commentaires

" Jusqu’ici, les seuls décédés dans l’Affaire de l’Empoisonnement de Salisbury ont été un chat de race et deux cochons d’inde. "
http://www.entelekheia.fr/vu-du-royaume-uni-may-a-attaque-la-syrie-comme-un-voleur-sans-autorisation-du-parlement/
Parce que ce Monsieur George Galloway, dans son article, considère les animaux comme qualité insignifiante, hein ? Et bien non Monsieur, c'est grave Monsieur, Monsieur ne connaît pas le rôle des cochons d'Inde dans la biodiversité, toujours mettre l'être humain au-dessus de tout, et bien non, les temps ont changé, je ne vous salue pas, Monsieur Galloway.

Et vive la compagnie !

Écrit par : Violeur de pistaches | 16/04/2018

Écrire un commentaire