27/02/2018

La dégénération et Marcel la feignasse

 3650118671.2.png

Mon ami Marcel la feignasse qui squatte chez moi a plusieurs qualités. Pour lui posséder vous possède, jamais l’inverse. Par conséquent, il n’achète jamais rien, ne participe jamais aux travaux ménagers car il déteste les meubles et enfin quand par miracle, il dispose d’un peu de cash, il le boit immédiatement pour ne pas nous soumettre Euclide la déveine et moi à la tentation du consumérisme.

Comment est-ce possible de supporter pareil individu me direz-vous ?

En dehors de sa carrure d’armoire normande qui nous préserve des mauvaises rencontres, Marcel a le don inestimable de faire le vide autour de nous et aussi de nous préserver des preneurs de têtes, des emmerdeurs etc…

Marcel est le plus grand pédophobe que j’ai rencontré. Son dégoût pour les enfants est si grand que nous sommes fuis par toutes les copines qui ont fait le choix de se reproduire et dont les enfants sont intelligents pour leur âge et sans aucun doute de futur Zukerberg, Magnus Carlsen et consorts…

D’où lui vient ce dégoût ? De son enfance très certainement…Fruit d’une femme qui n’avait rien trouver d’autre que le mettre au monde pour retenir son mari alcoolique et violent et qui sur le fond ne souhaitait rien d’autre qu’une carte de fidélité dans un hypermarché et un peu de sécurité matérielle. Peu de temps après sa naissance, son père devait mourir en tombant dans un canal. Suicide ou noyade car il ne savait pas nager et avait peut être chuté involontairement un soir de beuverie ? Impossible de le savoir. D’autant que le canal en question étant fréquenté par des péniches, on n’avait retrouvé que la main du père du Marcel identifiée grâce à sa bague. On l’avait fait cramer. Avec les dernières illusions de Marcel qui désormais ne pouvait plus voir la famille que comme « une construction sociale ».

Marcel fait partie de ces gens qui passeront du RMI ex RSA au minimum vieillesse sans jamais avoir travaillé. Tout juste aura-t-il fait quelques (dé)formations professionnelles obligatoires au maintien ses droits. Quand je lui raconte que l’action Snapchat a perdu un milliard de dollars suite à un tweet de la fille Kardashian, cela ne l’étonne pas.

https://www.dakarflash.com/Snapchat-perd-plus-d-un-millia...

« Faites des mômes… » me dit-il souvent en se marrant…

23/02/2018

Tramadoll for Traumadoll

 kate tempest,gentrification,l'europe est perdue,tramadoll pour traumadoll,banquiers centraux

 

 

Edito de surgissement désordonné

 

Quant à la reprise, nous nous flattons de démontrer qu'il n'y en a point qu'il s'agit uniquement dune tentative d'hypnose des gouvernements occidentaux sous l'égide des banquiers centraux et leurs injections morphiniques de cash.

Tout ce que j'avais évoqué dans Crise et Mutation a depuis empiré. Les chiffres parlent d'eux-mêmes. Le médicament  le plus remboursé en France est le Seroplex (antidépresseur), cinquante mille personnes décèdent chaque année de l'alcoolisme et nous sommes champions du monde de la consommation de drogue douce. Tout ceci, n'est pas l'apanage unique de la France. Il en est de même dans toutes les Démocraties de Marché. Janet Yellen, l'ex-présidente de la FED,elle même, rappelait les dégâts des opiacés aux USA.

La vérité , c'est que les gens n'en peuvent plus de la compétitivité qui leur est imposée au profit de quelques uns.. La psychiatrisation de la société est en train de se sur-accélérer : l'explosion des troubles de l'attention chez les enfants, le nombre exponentiel de manifestations d'angoisse et de suicides, le burn out...Autant de problèmes niés par la pensée unidimensionnelle nécronomique dans laquelle nous survivons avant de finir fracassés par la vie avec pour seule compensation l'appauvrissement assisté par ordinateur et le mirage d'une fausse liberté acquise par le viol de notre vie privée pour obtenir une fausse liberté : celle de choisir entre des produits concurrents...Quelle avancée..

Comme le fait remarquer John Zerzan, l'anarcho-primitiviste, à juste titre

De nouvelles pathologies, résistantes à la médecine industrielle, se répandent à l’échelle planétaire, ainsi que le fondamentalisme religieux – symptôme de frustration et de profonde misère psychique...les innombrables variétés de thérapies parallèles se complaisent dans d’ineptes illusions. Prétendre que l’on peut être entier, éclairé et apaisé au sein de la folie actuelle revient à accepter cette folie.

J'ajouterai personnellement que comme l'avait vu Herbert Marcuse la pensée positive n'est rien d'autre que le triomphe de la pensée unidimensionnelle édictée par la Money Power et que notre salut au contraire ne peut reposer que dans la pensée négative. C'est ce que nous essayons de pratiquer depuis plus de dix ans sur ce blog.

Heureusement de temps en temps surgissent des talents qui donnent des coups de dagues dans le ciel des esprits et créent des brèches de l'espoir. Des coups qui laissent des traces et nous démontrent que nous ne sommes pas seuls.

C'est le cas de Kate Tempest, une jeune femme qui parlent de gentrification (un thème qui m'est cher), de la surconsommation et de la fin de l'Europe. Plus qu'une rappeuse ou une slameuse, une vraie poétesse reconnue pour le vertige de son écriture. Rien à voir avec ce que l'on l'entend ici.

Une Tempest même dans un verre d'eau, ça fait toujours plaisir...

https://www.youtube.com/watch?v=QSVyyykaEOo

 

17/02/2018

NANO FUTURE FOR YOU

 

cryptoism-bitcoin-theory-324x235.jpgL'avenir selon un génie des mathématiques : UNA BOMBER ET LE CONSEIL NECRO

 

 

Vous êtes courant Davos, ce sont des milliardaires qui parlent à des millionnaires pour leur expliquer le ressenti des classes moyennes qui font tourner l'économie.

 

Projetons nous dans le futur immédiat avec l'avènement de l'intelligence artificielle :

En haut de la pyramide, on trouve des milliardaires américains libertariens propriétaires de bunkers situés sur des Iles. 

En dessous le résidu des classes moyennes pratiquant le pédalo

Pour ceux qui auront un emploi, les exigences augmenteront ; ils auront besoin de plus en plus de formation, de plus en plus de compétences, et devront être de plus en plus fiables, «formatés»  et dociles, car ils sembleront de plus en plus aux cellules d'un organisme gigantesque. Leurs tâches deviendront de plus en plus spécialisées et leur travail sera, en un sens, sans contact avec le monde réel, parce que concentré sur une toute petite partie de la réalité.

En dessous encore : Les collabos ceux qui pratiquent le collaboratif

Le développement massif du secteur des services va, paraît-il, créer des emplois. Ainsi les gens passeront leur temps à se cirer mutuellement les chaussures, à se conduire en taxi les uns les autres, à faire de l'artisanat les uns pour les autres, à se servir à table et réciproquement, etc. Autant d'activités insignifiantes et peu épanouissantes.

Toujours plus bas dans le cas ou les robots prennent en charge les tâches les plus simples :

Une masse croissante de travailleurs peu qualifiés survivant du revenu d'existence. (Nous connaissons déjà cette situation. Il y a beaucoup de gens à qui il est difficile, voire impossible, de trouver du travail parce que, pour des raisons intellectuelles ou psychologiques, ils ne peuvent pas acquérir le niveau de formation qui les rendrait utiles au système actuel.)

Enfin dernière  couche : la zone comme dans Blade runner. La zone située derrière le mur de La Grande Déconnexion sera peuplée de gens qui rechercheront d'autres voies dangereuses — les drogues, les crimes, les sectes, les groupes fanatiques —, tant qu'ils ne seront pas conditionnés biologiquement ou psychologiquement à s'adapter à un tel mode de vie. 

 

Quant à nous, les nécronomistes, nous ferons office de Stalker donc de passeurs, les seuls à savoir se repérer dans la zone. Les classes moyennes et les collabos nous paieront pour récupérer les objets que les zonards leur auront voler. Dans l'économie souterraine remplie de cryptes les seuls devises acceptées seront évidemment les crypto-monnaies.