11/11/2017

Transhumanisme

Mardi dernier, je me suis rendu à la mairie du deuxième à Paris avec un double objectif.

1 Voir le maire Jacques Boutault maire écolo, autrefois un ami lorsqu'il éditait le fanzine "La Riposte"

Jacques était venu à mes 40 ans ( il y a dix huit ans) pour me dire que j'étais un libertarien. J'ignorais le sens du mot à l'époque.

2 Assiter à la conf de Pièces et Main d'œuvre (lien sur la droite)

Bon, je n'ai pas vu Jacques, occupé qu'il était à remettre des médailles sous l'œil admiratif de vieilles groupies.

Pour le reste, la conf était intéressante. Je connais bien le discours de Pièce et Main d'œuvre, il bute sur deux points que je me suis permis de leur signaler dans mon intervention.

Premier point, l'objectif du transhumanisme étant la mort de la mort, ses promoteurs à l'université de la singularité Google et compagnie étant tous des libéraux voire des libertariens, si les tranhumanistes atteignent leur objectif, dans quel système allons nous vivre ? Le capitalisme étant par essence un système basé sur le renouvellement des hommes et des produits. Je consomme...Je meurs...Quelqu'un d'autre prend ma place.

Si nous ne mourrons plus que se passe t'il ?

Deuxième question qui a un peu scotché tout le monde (dés que l'on prononce le mot MUSULMAN tout le monde flippe...)

Pensez vous sérieusement que le monde musulman un milliard de personne, va rester inerte pendant que des libertariens américains expliqueront que l'âme n'existe pas, la conscience non plus donc que les religions sont un tissu de connerie générée par la peur de la mort. Le coran, les mille vierges et tout ça, rien n'existe donc rien n'est vrai et tout est permis...comme disait le vieux de la montagne maître des assassins...

Perso, je ne le pense pas...les caricatures sont un apéritif de ce que l'on peut s'attendre à vivre si les transhumanistes arrivent à leurs fins. Bref, ils devront vivre dans des blockhaus...

 paradis_pourri_.pdf

Écrire un commentaire