13/10/2017

crypto monnaies contre crypto marxisme

 A Sub Power Bob

 

cryptoism-bitcoin-theory-324x235.jpgMes chers amis nécronomistes, je peux vous dire que depuis que Marcel et Euclide habitent avec moi, la vie est devenue contrecarrante.

Euclide la déveine passe toutes ses journées sur l'ordinateur à trader des crypto-monnaies. Il est devenu intarissable sur le sujet. La semaine dernière, il a réussi à gagner 500 euros entre le Bitcoin , l'Ethereum, l' Ardor et le Veritaseum. Bref, l'humeur était au beau fixe.

Quant à Marcel la feignasse dont vous me demandez souvent des nouvelles, je vous rassure : il va bien.

Il s'est mis à rédiger un livre pour expliquer au peuple pourquoi il ne fallait surtout pas être productif et qu'il était urgent de ne rien faire. 

" Une analyse historique hégelienne marxiste léniniste...qui démontre qu'il ne faut surtout pas être un agent économique en pareille période. Même infiltré...

A la dernière page du livre, la page 2, Marcel écrit ceci :

Les gouvernants et les patrons des GAFA le savent : nous allons connaître des destruction massives d'emplois à cause de la robotisation, du Big data et de l'intelligence artificielle ou au mieux une très longue période de stagnation. Dans tous les de figures, nous allons vivre une période de regression sociale qui ne peut déboucher que sur la mise en place d'une revenu universel. Les politiques de la demande ne sont plus d'actuaté avec le surendettement mais les politiques  de l'offre sont aussi vouées à l'échec. Les entreprises peuvent optimiser leur taux de profit avec la robotisation,le big data ou l'intelligence artificielle et ainsi réduire la part des salaires; il se posera instantanément la qusetion de savoir qui pourra acheter leurs produits avec un pouvoir d'achat ainsi amputé; réduit au revenu universel agrémenté de petits boulots de crevards. Quant à ceux qui ont fait appel au joies du créditisme pour acheter de l'immobilier, ils connâitront bientôt comme l'a écrit JPC dans Crise et Mutation, les joies de l'esclavage.

Bref la prochaine crise est inévitable et ne survivront que ceux qui comme moi sont habitués à ne rien faire et à consommer peu...Minimalisme de l'effort pour consommation minimale."

Sur ce Marcel est retourné se coucher.

 

Commentaires

Mac Grath est irlandais. Il est cultivé quand il est sobre. Il sait le français ( quand il est sobre ). Lors d'une cure son docteur, quelqu'un de très très patient (!), lui a mis sous le nez le livre Crise et Mutation. Quand il n'est pas cultivé, il prononce d'ailleurs Quizz et Munition, bref.
Une phrase qu'il a immédiatement retenu, c'est " Il est urgent de ne rien faire ". Comme tout irlandais cultivé, c'est-à-dire parfois, en plus on parle bien du dénommé Mac Grath, il sait faire deux choses, écrire et boire. Comme il est persuadé qu'il est urgent de ne rien faire, à tel point que cela le stresse, pas l'urgence le mot faire, il a décidé récemment d'arrêter d'écrire. Au bout de trois jours il a craqué. Il est vrai que c'est un peu présomptueux de commencer par le plus difficile.

Écrit par : Vincest and Hest Tueuses | 15/10/2017

C est dur d être aussi faignant quand on aime autant l argent...

Écrit par : Ignatius | 16/10/2017

A Ignatius

c vrai, c pourquoi Marcel qui a toute légitimité sur le sujet envisage de proposer des stages de déradicalisation du travail
afin de faire rentrer un peu d'argent...Paradoxal ?.

Écrit par : necronomie | 16/10/2017

Sommeil paradoxal ...

Écrit par : Vince | 16/10/2017

Écrire un commentaire