25/09/2017

je n'excel en rien...

excel.jpg

 

 

Click on picture

 

L'espoir ne nous est donné qu'autour des désespérés

Marcuse- L'homme unidimensionnel

 

On se souvient avec délectation de l'inénarrable économiste Kenneth Rogoff, l'auteur avec son compère Reinhart d'une théorié economique dont s'empara la Money Power.

C'est à cette théorie sans fondement que nous devons les politiques d'austérité qui ne paient pas les loyers.

A savoir que le croissance serait favorisée par la réductions des déficits. Jusque l'on s'aperçoive que cette théorie était basée sur les résultats erronées d'une feuille de calcul Excel (et d'une méthodologie vaseuse).

http://plus.lefigaro.fr/lien/quand-deux-economistes-se-trompent...

Loin d'être abattu l'ami Rogoff, ex chef économiste du FMI, nous revient avec une nouvelle théorie encore plus délirante mais que nous allons encore une fois subir :

Accrochez-vous...

Même VISA, s'est joint à la guerre du sans cash

 

En juillet, Visa International a lancé ce qu'il appelle "Le défi Visa du sans cash ». Avec des mots-clés soigneusement calibré pour montrer la façon dont la technologie a transformé le commerce mondial, Visa a annoncés un programme pour payer certains petits propriétaires de restaurants aux Etats-Unis s'ils acceptent de refuser d'accepter l'argent liquide de leurs clients en ne prenant que les cartes de crédit. Le site officiel de Visa annonce : "Jusqu'à 500 000 $ de prix. 50 propriétaires de services alimentaires admissibles. La quète du 100% 

https://usa.visa.com/

 

 Le défi de Visa fait évidemment partie d'une stratégie globale à laquelle adhère la BCE, la banque d'Angleterre, le FMI

En avril, le FMI a publié une note sur la fin du cash utilisé d'après lui, en grande partie au financements des activités terroristes.

C'est là où nous retrouvons notre ami Rogoff qui propose une réduction drastique de l'emission de cash par la fédéral reserve. Il demande à ce que tous les billets au delà de 10 Dollars soient retirés  de la circulation et remplacés par des paiements numériques ou électroniques. Ce qui aurait pour effet selon d'empecher le blanchiment d'argent, l'arnaque aux impôts et la criminalité d'une manière générale.

 

 

 

 

1701_Lagarde.pngLa vérité en est tout autre. Vous le savez , les banques centrales sont partis dans le délire des taux négatifs dont elles ne peuvent plus sortir (japanisation et chatiment des neufs orifices) La prochaine crise étant inéluctable à moins que l'on continue l'émission de cash à vie, la seule solution est que les Etats puissent mettre la main sur l'argent des citoyens à tout moment ou que les banques puissent le bloquer car les taux négatifs détruisent le fonctionnement traditionnel des caisses d'épargne (raison pour laquelle les allemands hurlent et détestent Mario Draghi)

La clé est là, ne pas rémunérer l'épargne voir pratiquer son érosion pour inciter les démocrateurs (consommateurs citoyens en langage nécronomiste)

Le FMI vend d'ailleurs la mèche sans vergogne :

"En particulier, la politique de taux d'intérêt négatif devient une option disponible pour la politique monétaire si les économies en devises physiques sont découragés et considérablement réduites. Avec la fin du cash, la plupart des fonds seraient stockés dans le système bancaire et, par conséquent, seraient facilement affectés par des taux négatifs, ce qui pourrait encourager les dépenses de consommation».

le constat que nous sommes dans une stagnation séculaire et un monde sans croissance s'imposant de jour à jour contrairement au pipoti pipota que l'on  nous raconte, le monde sans cash devient l'unique façon de relancer l'économie mondiale.

Nécronomiquement votre

 

 

Commentaires

Écrire un commentaire