28/08/2017

Survivalisme et Stock Exchange

Comme dit l'ami nécronomiste JJR

" Si les billionaires deviennent survivalistes, alors ça craint vraiment..."

chaos-monkeys-cover.png

 

 

Le printemps dernier,  Antonio Garci­a Martinez, un ancien responsable de produit de quarante ans vivant à  San Francisco, a acheté cinq acres boisés sur une île dans le nord-ouest du Pacifique et a amené des générateurs solaires. Des panneaux et des milliers de tours de munitions. "Quand la société perd un mythe fondamental sain, elle descend dans le chaos", m'a-t-il déclaré

. L'auteur de "Chaos Monkeys", un mémoire acerbe de la Silicon Valley, Garci­a Marti­nez voulait un refuge qui serait loin des villes mais pas entièrement isolé. "Tous ces mecs pensent qu'un seul homme pourrait résister à la foule", a-t-il déclaré. "Non, vous aurez besoin de former une milice locale. Vous avez juste besoin de tant de choses pour vous protéger de l'apocalypse. "

 

Tim Chang, un directeur général de quarante-quatre ans au Mayfield Fund, une entreprise de capital-risque, m'a dit: "Nous sommes nombreux dans la vallée. Nous nous sommes rencontrés à des dîners sur le piratage  et nous parlons des plans de sauvegarde que les gens font. Cela couvre l'ensemble de nombreuses personnes qui stockent sur Bitcoin et cryptocurrency, pour déterminer comment obtenir un deuxième passeport s'ils en ont besoin, avoir des maisons de vacances dans d'autres pays qui pourraient être des refuges échappatoires "Il a dit:" Je vais être franc: je stocke maintenant des biens immobiliers pour générer des revenus passifs, mais aussi pour avoir des refuges paradisiaques où aller. " Lui et sa femme qui travaille dans la techno, gardent une série de sacs d'emballages sur eux.

Quel est donc ce mythe fondamental que la société va perdre ?

Tout simplement que les technologies créent de l'emploi qualifié alors que la moitié des emplois aux USA auront disparus dans vingt ou trente ans avec l'intelligence artificielle

Uber avec les voitures autonomes ?

Livreurs avec les drones ? 

Travailleur payé à la tâche pour une plate forme quelconque ?

Ou allons nous aller chercher cette masse d'emplois3df05d2c-75b3-4493-bd23-fc333a41255c.jpg sous qualifiée dont nous avons tant besoin pour maintenir une cohésion sociale ?

Si les emplois aidés meurent alors ils ne reste plus que le revenu d'existence sinon :

 

 

Commentaires

Le marché de la peur ..
" Et quand les publicitaires nous rappellent que la mort rôde, les études démontrent que nous sommes plus enclins à acheter leurs produits.
Il y a beaucoup de théories qui tentent d’expliquer pourquoi, mais la plus évidente est aussi la plus probable : nous voulons et avons besoin de choses à redouter, parce que la peur est revigorante ( voir le succès des films d’horreur ). Et pourtant, nous avons besoin de pouvoir dominer cette peur, et l’acte d’achat de ces produits, effectivement, nous soulage. C’est un peu comme une explosion contrôlée – et cela explique pourquoi, encore et encore, nous mordons à l’hameçon. Des produits existent pour soulager toutes les peurs. Au moins, jusqu’à ce que l’univers de la publicité développe une nouvelle peur – et un nouveau produit qui la soulage – pour supplanter les précédentes. "
http://www.entelekheia.fr/peur-vendre-publicitaires-canalisent-forces-obscures-engranger-milliards/

Écrit par : Traumar Shérif | 29/08/2017

Écrire un commentaire