22/08/2017

Tramadole et traumadoll

 

 

 

 

eud.jpgQue Janet Yellen se rassure (note du 18 07 2017) le fléau des opiacés qui éloignent les gens de l'emploi va être combattu efficacement.

Le tourisme médical est devenu un des gros enjeux de la mondialisation. Si vous vous baladez en turquie, vous verrez plein d'hommes avec des turbans au sommet du crâne. Ce n'est pas encore le retour à la mode califat mais le pays est en passe de devenir leader dans l'implant de cheveux à moindre coût.

La Thaïlande s'est quant à elle positionné sur le marché de la reconstruction faciale.

La Hongrie, dans les implants dentaires...

Les rudes serbes ne pouvaient pas en rester là. Ils se sont positionnés sur le marché de la désintox accélérée.

Le concept : la cure de désintox sous anesthésie pendant trois jours. Il fallait y penser...

http://www.desintoxicationdrogue.fr/programme-de-drogue-d...

 

Héroïne

Cocaïne

Codeïne

Bendodiazépines

On trouve tout chez Roch Voisine mais "codeîne, tous mes rêves sont finis" comme disait l'inénarrable  Patrick Eudeline (l'idole de Despentes) dans une chanson désormais introuvable.

A la place : https://www.youtube.com/watch?v=FwzjbsZb40Y

Un grand visionnaire ce Patrick

PS

début de chanson de JPC

Avec mon épaule cassée

    et mes genoux arthrosés

Je rigole  je rigole

mais va falloir que j'arrête le tramadol

si je peux pas ressembler à une trauma doll

 

 

 

 

 

 

Commentaires

hum!

tout ça c'est bien beau,

mais on aimerais avoir des nouvelles de Marcel la

feignasse!

Écrit par : gabelle | 24/08/2017

A Gabelle,

Marcel va bien. Je l'ai croisé hier. Il m'a montré la réponse que lui avait fait Hidalgogo dans le cadre d'un appel d'offre à artistes.
"Nous sommes désolés, certes votre dossier nous parait intéressant mais trop de questions se posent dans votre parcours professionnel. Comme, par exemple, que faisiez vous les vingt dernières années après votre première année aux Beaux arts de Cerfy pontoise ?"

Écrit par : necronomie | 25/08/2017

Là, c'est savon ; il y a toute une gamme : déodorant, etc.
http://www.papamarche.com/images/FA-Mystic-250_30q69iv9.jpg
( Perso, si on me demandait ce que j'ai foutu ces vingt dernières années, je répondrais " De quoi je me mêle ? Est-ce que je vous demande si vous produisez assez d'ocytocine pendant l'orgasme ? Quel est votre parcours ptit-déj ? Avant les femen, c'était 1. Naïf 2. Lent 3. Ennuyeux ? " )

Écrit par : Megalitaire | 25/08/2017

@ jpc

Blocus solus et No Hell

Ce matin là, Marcel la Feignasse s'était réveillé comme tous les matins vers onze heures. Immédiatement, après avoir mis "Les Experts" sur BFM Business en replay, il avait senti que quelque chose s'était passé pendant la nuit : il avait muté.

Était ce le fruit d'une année de galvanisation sur la politique de l'offre, le dénigrement du keynesianisme ou bien la prise de conscience du poil dans la main ???

Peut être tout simplement le fait qu'il était en fin de droit au niveau du chomdu...

Toujours est il qu'une mutation s'était produite, Marcel la feignasse avait mué pour devenir Marcel le Besogneux. Il se leva donc de son lit, et se mit en action pour chercher du travail.

Maçon de son état, il se rendit donc dans une entreprise de maçonnerie dans le but d'y être recruté. Toute l'année, on lui avait expliqué sur BFM Business que les entreprises n'investissaient pas parce elles devaient d'abord reconstituer leurs marges mais que cette fois, ça y était, les marges étaient reconstituées.

Quelle ne fut pas la déception de Marcel le Besogneux lorsque le patron de l'entreprise lui annonça qu'il ne recrutait pas et préférait garder sa trésorerie parce qu'il n'y avait pas de demande, cela en partie à cause de gens comme lui qui ne travaillaient pas et n'avaient donc pas d'argent pour consommer.

Après tout, il n'avait qu'à s'en prendre qu'à lui même, il était victime de sa propre fainéantise.

Soudain conscient de la situation catastrophique dans laquelle, il s'était mise, le pauvre Marcel, désireux de se racheter se rendit à sa banque pour emprunter de l'argent pour consommer et ainsi avoir du travail. Mais là encore ce fut une fin de non recevoir. On ne prête pas d'argent à des gens qui ne travaillent pas...

La situation était bloquée. Le fantôme de Keynes ne pouvait plus la débloquer. Le pays était trop endetté et un stimulus monétaire ou un choc de demande qui consisterait à distribuer de l'argent aux plus démunis n'était plus envisageable. L'Etat ne pouvait rien faire. Plus personne ne pouvait rien faire.

Fort de cette conclusion, Marcel le besogneux, autrefois Marcel la Feignasse rentra chez lui se coucher en décidant d'emmerder tout le monde.

La mutation avait eu lieu, il était Marcel le Crucifié, l'emmerdeur de première, celui qui rachète les péchés de l'humanité en montrant aux gens que s'ils ont peur de l'enfer, ils n'ont pas à aller le chercher bien loin.
--------------------------------------------------------------------

moi je trouve ce texte extraordinaire, sincèrement..... car

beaucoup de gens peuvent s'identifier a ce marcel,( et il y

en auras de + en +)

bien sur ce texte ; il est dur.... terrible.... réel en fait ,

mais je rappelle pour les âmes sensibles que nous

sommes sur Necronomie, même si parfois il y a de la

poésie : la dure réalité n'est jamais loin.

pour les bonnes nouvelles du chomdu; ya bfm wc et

antenne 2 :

ou alors plan B: les paradis artificiels tels que; le

prosacwodka, la whiskycocaine .

Écrit par : gabelle | 27/08/2017

a Gabelle

Merci Gabelle, Merci

Écrit par : necronomie | 28/08/2017

Écrire un commentaire