18/07/2017

Sex and drug and no job

 

terrorkonsum.pngDes universitaires de Princetown affirment que depuis 2000, des gens qui devraient travailler renoncent à gagner leur vie et préfèrent évoluer dans des univers virtuels immersifs qui leur apportent un bien être supérieur à la réalité.

Par ailleurs, Janet Yellen la présidente de la FED n'hésite pas à constater de son côté qu'il y a une baisse de participation de la main d'œuvre liée au bouleversement technologique qui a supprimé les emplois intermédiaires et au fléau des opiacés.

D'un point de vue nécronomique, force est de constater que les GAFA (Google,Amazon,Facebook,Apple) Génerent un chiffre d'affaire de 2000 milliards d'euros soit le PIB de la France.

Tout cela avec seulement 500 000 salariés. Comment est ce possible ? En faisant bosser le consommateur gratuitement...

Il est là le fameux pacte faustien : ce que tu gagnes en tant que consommateur , tu le perds en tant que producteur.

Comme dit l'ami Vincent, nous ne sommes plus que les avatars de nos personnalités virtuels..

Commentaires

J’aimerais une heure. Vous n’en avez plus ? Alors donnez-m’en une autre, là, qu’est-ce que c’est ?
Une demi-journée .. ça se garde longtemps ? Plusieurs jours .. Alors d’accord. .. oui c’est pour offrir.
Non, je reste dans la matrice, oui j’ai un sac, non c’est vous qui me devez six francs.
Ou un ' Jaune soir de la mort ' ? Oh que c'est tentant .. ben oui. Alors comme c'est huit je vous dois deux francs, que je transforme en sesterce Faustine .. ou en Faustine tout simplement, c'est encore mieux.
PS : les Faustines sont des pièces télépathiques, très prisées lors de l'écroulement du numérique. Un certain nombre est encore en circulation ; on les accepte volontiers dans les milieux culturels, particulièrement les musées et les théâtres.

Écrit par : Ex-jeune et mortel | 18/07/2017

Romero est mort, la nuit des morts vivants s'éternise, le centre commerciale est entrée chez nous.

Écrit par : JOR | 19/07/2017

A JOR

Exact, il faut rendre hommage à Romero car il est le premier a avoir compris qu'il ne peut y avoir de films de zombies sans centre commercial car dans les bribes de leurs cerveaux morts, ils répètent les gestes qu'ils faisaient le plus de leur vivant.
Romero comme Carpenter sont des cinéastes subversifs anti-pousse caddies

Sommes nous sûr d'être en vie ?
"qu'on me tire une balle entre les yeux et l'on verra bien si je meurs" Lydia Lunch

Écrit par : necronomie | 19/07/2017

quand j’étais petit en..... 1970 , l'avenir nous faisait rêver.

Je me rappelle d'un science et vie de cette époque:

-en l'an 2000 on iras sur mars,
-on guériras le cancer,
-on n'auras plus besoin de travailler,
-il n'y auras plus de guerres.
-etc

L'avenir tout comme le présent ne me fait plus rêver;

car selon le vieil adage nécronomique :

aujourd’hui est pire que hier , mais bien moins que
demain.

Chacun tente de s’évader de sa prison comme il le peut.

Écrit par : gabelle | 22/07/2017

Bonjour pour faire suite a l'article sur les monnaies virtuelles:

je cite :
Une révolution : le retour de l’étalon-or avec le « bitcoin »-or électronique !

Le projet n’est en rien utopique. L’or électronique peut se développer d’une façon fulgurante.

Formé des termes anglais « coin », pièce de monnaie, et « bit », unité de mesure informatique binaire, le bitcoin désigne une monnaie virtuelle issue d’un logiciel conçu en 2009 par un ou plusieurs informaticiens, se cachant derrière le pseudonyme Satoshi Nakamoto.

Contrairement aux devises physiques telles que l’euro, le bitcoin est immatériel et n’est régi par aucune banque centrale ni aucun gouvernement,

mais par une vaste communauté d’internautes. La monnaie bitcoin, à l’instar d’autres crypto-monnaies, sert à payer des services, des marchandises ou même acheter d’autres devises.

Le système de cryptage employé garantit, en théorie, la sécurité et la traçabilité des opérations mais, instrument, selon ses détracteurs,

de tous les trafics illégaux du fait de l’anonymat des paiements, le bitcoin est, dans sa forme actuelle, vulnérable au vol ou toute autre opération frauduleuse avec des scandales et des fluctuations de cours hallucinantes. La Chine vient de l’interdire pour s’opposer à la sortie de capitaux de son territoire national.

Cependant, une révolution vient d’avoir lieu :

une idée géniale qui pourrait révolutionner le monde de la monnaie, au grand dam de tous les gouvernements de la planète.

Début juillet 2017, la société Royal Mint, à Londres, a créé une nouvelle monnaie électronique, le RMG, fondée sur la technologie du bitcoin, adossée à de l’or physique, 100 % réel, concret, sonnant et trébuchant. RMG est l’acronyme de la société londonienne en activité depuis 1.100 ans, qui permettra d’échanger en réalité de l’or par voie électronique.

Chaque unité RMG correspondra à 1 gramme d’or physique qui pourra être récupéré à tout moment par son détenteur auprès de la société. Mais le paiement s’effectuera par voie électronique en RMG pour les dépenses courantes, comme avec une carte de crédit bancaire et un compte en banque.

Nous assistons donc, en fait, à la fusion de l’or physique et de la technologie de la chaîne de blocs qui n’est autre que le retour, au XXIe siècle, de l’étalon-or des siècles précédents, où la monnaie était soit de l’or ou de l’argent ou, sous forme fiduciaire, pouvait être échangée à tout moment à la banque centrale contre de l’or.

Aujourd’hui, à l’actif des banques centrales, il y a beaucoup d’actifs fictifs, des dettes, parfois même (ce qui est hallucinant)

des actions, des devises dites de « réserve » susceptibles de s’effondrer comme le dollar ou l’euro, et toujours trop peu d’or, le Canada de Justin Trudeau ayant même décidé de vendre tout son or.

Le projet n’est en rien utopique. L’or électronique peut se développer d’une façon fulgurante. David Gibson, directeur général de la société GoldVu, vient d’annoncer sur son site une tentative identique à celle de RMG avec la création de bullion coin.

L’originalité, par rapport à RMG, est la création d’un bullion coin argent en plus de l’or, ce qui n’est pas sans nous rappeler le vieux débat sur le monométallisme or ou le bimétallisme or et argent pour les banques centrales au XIXe siècle.

L’idée est géniale.

Reste à savoir, si le phénomène devait se développer, comment réagiront les États qui ont le pouvoir de battre de la « monnaie de singe »,

face à une monnaie sûre, internationale, universelle, transférable, reconnue, basée sur l’or et supérieure, donc, en qualité à celle de leurs banques centrales.

article de marc rousset


Perso pour moi le kit de survie contient des pièces en or Mais " EN MA POSSESSION" surtout pas dans une banque.

"tout ce que tu ne maitrise pas financièrement parlant , fuis le ! m'a dit bernard madoff: grand philanthrope et poète bien connu.

Écrit par : gabelle | 23/07/2017

" One of my pet peeves is the national debt. Our politicians spend money in some of the most ridiculous ways imaginable, and yet no matter how much we complain about it nothing ever seems to change.
For example, the U.S. military actually spends 42 million dollars a year on Viagra.
Yes, you read that correctly.
42 million of your tax dollars are being spent on Viagra every year.
And overall spending on “erectile dysfunction medicines” each year comes to a grand total of 84 million dollars…
According to data from the Defense Health Agency, DoD actually spent $41.6 million on Viagra — and $84.24 million total on erectile dysfunction prescriptions — last year.
And since 2011, the tab for drugs like Viagra, Cialis and Levitra totals $294 million — the equivalent of nearly four U.S. Air Force F-35 Joint Strike Fighters. "
The Economic collapse
Je prends le foi, tu prends la loi, on se tire et on partage les reins avec les passeurs ( toujours laisser les oreilles, à cause du mauvais oeil )

Écrit par : El Pocito de Maracibiautescado dela Luna de Viagros, dit Pepe | 27/07/2017

Célèbre pour ses morts, l'anagramme de yoga
https://www.cineclubdecaen.com/peinture/peintres/goya/desastresdelaguerre.htm
Promettez, enchaînez !

Écrit par : Ratio de Thor, dans la 5e | 29/07/2017

A Thor et à travers

je dois dire que l'arrêt de la boisson m'a évité un destin prométhéen.
Finit la cirrhose de Bergerac...

Écrit par : necronomie | 29/07/2017

Écrire un commentaire