04/02/2017

La taupe et le serpent

 

 

 

 

le-serpent-se-mord-la-queue.jpegEn vérité François Fillon n’a pas été victime d’une taupe mais d’un serpent monétaire.

A l’heure des panama papers, des paradis fiscaux et autres pognonleaks, les tunnels structurés de la taupe ont été remplacés par les ondulations infinies du serpent.

 La taupe a fait son temps. Son extinction, dans le domaine de la zoologie politique, serait due à sa cécité qui la rend inapte au calcul.

On mesure avec  le penelope gate combien ce handicap ne peut être comblé.

Pourtant, si cet animal inspirait de la sympathie, c’est justement parce qu’il est incapable d’intrigues. Armée de sa seule obstination et guidée par l’intuition, la taupe creusait sans discontinuer, sans jamais perdre courage, dans l’espérance de déboucher au bon endroit.

 Le serpent est une tout autre bête. Il ne creuse pas mais glisse. Il avance par « ondulations », de droite à gauche et de gauche à droite, à l’image de l’opportunisme.

Bref du gaullisme social à l’ultra libéralisme. En hésitant pas à dire que la gauche a renoncé à la croissance alors que les théoriciens de la stagnation séculaire, Larry Summers, Robert Gordon et Patrick Artus en France sont à mille lieux d’être des économistes ayant une sensibilité de gauche (voir note du 15 04 2015)

http://necronomie.blogsmarketing.adetem.org/archives/2015...

 

Lorsque le serpent monétaire se mord la queue, sa tête gonfle.

C’est précisément, ce qui est arrivé à Fillon

PS note inspirée des travaux de Crisso et Odeteo zoologistes italiens bien connus.

Théo Rikment

Commentaires

Le contraire d'un parallèle ( ou l'inverse ) :
http://www.e-marketing.fr/Thematique/general-1080/Diaporamas/les-idees-marketing-semaine-janv-fev-313648/presentielle-charal-313662.htm
Il y a la Migros du papier cul " Soft Valentin ". Honnêtement je crois qu'ils se sont plantés, mais va savoir.

Écrit par : Philibert Naffon | 08/02/2017

A Philibert

Le consommateur ne trouve pas ce qu'il désire, il désire ce qu'il trouve
Dans tous les cas un Burger
Trump a déjà placé autant de goldman sachs en 15 jours qu'Obama en huit ans
Le tout avec un discours antisystème...

Écrit par : necronomie | 08/02/2017

A Philibert

Le consommateur ne trouve pas ce qu'il désire, il désire ce qu'il trouve
Dans tous les cas un Burger
Trump a déjà placé autant de goldman sachs en 15 jours qu'Obama en huit ans
Le tout avec un discours antisystème...

Écrit par : necronomie | 08/02/2017

Les commentaires sont fermés.