05/07/2016

La Grande Reconversion

th9GFFODJK.jpgLa Grande Reconversion

 

Ce qui s’annonce n’est rien moins qu’une révolution car il ne s’agit pas du dépassement de la survie mais de sa sauvegarde. Ce n’est pas un hasard si le libéralisme s’est induit ces derniers temps à valoriser l’entreprenariat (source de recettes fiscales) et la créativité (nous sommes tous des Excaliburs qui demandons à être retirés de notre rocher).

Il se trouve confronté par la digitalisation à un nombre croissant d’hommes et de femmes s’affairant pour des métiers en voie de disparition. Conséquence de la croissance molle d’une économie impuissante à renouveler son mode production sans détruire massivement des emplois et faire converger des formations sur des métiers encore en devenir peu dopés par un plan Juncker maigrichon.

Les 500 000 personnes prévues en formation (il en faudrait cinq fois plus) ne trouveront donc pas d’employeurs. Ils seront donc consultants zotoentrepreneurs ou en formation tout au long de leur vie...Le principal étant qu’ils sortent des chiffres du chômage.

 

Il est sans doute significatif que les nouvelles orientions issus de la bulle verte commencent par le traitement des immondices et donc la suppression des sacs plastiques comme vient de l’annoncer Ségolène. C’est beau le recyclage du capitalisme. Ça rappelle à quel point on a fait n’importe quoi. 

A quand la technique islamiste de la main gauche pour remplacer le papier toilette ?

Ecolo mais pas racines chrétiennes…

Dans le même temps, confronté à la crise sans fin, l’affaiblissement de l’Etat se conjugue à un repli nationaliste de l’argent dans toute l’Europe (Brexit), corporatisme (taxi, bureaux de tabacs médecins…) régionalisme (avec le changement de nom et le regroupement), séparation (Corse).

D’ici peu les sans dents dépendants des caisses d’allocations familiales et des organismes caritatifs devront, spoliés de tous leurs droits sans contre parties, se laisser guide sans broncher par la loi du Marché. Cela sera facile pour un Etat en phase de délabrement d’exclure de ses bienfaits ceux qui n’auront pas mérités ses faveurs en accrochant un drapeau français dans leur cuisine.

L’art du commentaire est tout ce qui reste aux hommes politiques qui ont depuis longtemps renoncé aux projets de société. Ce qui va mieux est ce qui ne va pas trop mal.

Tous les plateaux TV rengorgent d’économistes ce qui m’amuse énormément car aucun d’entre eux n’a vu venir la crise? Ils sortent du bois et pavanent prisonnier à jamais d'un histotique dont ils ne peuvent se défaire, incapables qu'ils sont de concevoir un solution hors d'eux mêmes Rien n’est plus important qu’un économiste. Si peut être un footballeur…

Qu’on t ils à nous apprendre depuis Jean de La Fontaine le plus grand économiste de tous les temps ?

Que la compétition et la concurrence régissent l’économie. Une propagande sans effet sur moi car à s’économiser, on en finit par ne plus RIEN vivre. Les hommes, à part quelques psychopathes, ne veulent pas être les meilleurs mais avoir une vie meilleure.

NDLR Pour le reste, à propos de psychopathes :

Si Sarko revient contre l’avis de 70 % des gens par un simple calcul tacticien et un speech sur la tyrannie des minorités, cela sera la preuve que nous sommes dans une démocrature de Marché.

Les commentaires sont fermés.