25/03/2016

Méfiez vous des barbus bleus en pyjamas

La pensée du Week end :

Elle est celle de G.Steiner qui fut en son temps éditorialiste à The Economist et à ce titre apte à comprendre le versant des choses.

Le cri le plus inoubliable, le plus prophétique, du dix-neuvième, est siècle, est pour moi le " plutôt la barbarie que l'ennui" de Théophile Gautier. Si nous parvenons à définir le point de départ de cette aspiration perverse, de cette passion, nous aurons avancé dans la compréhension de notre propre situation et du rapport de notre condition présente à l'idéal vengeur du passé."

Georges Steiner, Dans le château de barbe bleue

 

Visiblement, deux siècles après, on en est encore au même stade...On peut pas mettre des Start up post coloniales sur le coup...???

Commentaires

Ah, la pleine lune de mars.
Ca a chamboulé beaucoup de monde.
Moi itou.
Je devais transporter une urne funéraire japonaise à Kyoto, par un vol Genève-Tokyo assez banal, mais comme j'allais dans une très grande ville ( je ne me sens pas à l'aise dans les grandes villes, j'y préfère voir les écureuils ), j'étais empressé même si je savais intellectuellement que mes plantes ne mourraient pas, en plus elles sont plutôt païennes au cas où .
Quand vint le temps du retour, tout content de retrouver mes pénates, mon occident et mon déclin favori, je me fis une barquette bien de chez nous au micro-onde. Comme dab, cela manquait de sel, j'ai voulu en rajouter. En fait, j'ai agité de la cendre, c'était tout bizarre.
En partant pour le Soleil levant j'avais, dans mon empressement, confondu la salière et l'urne funéraire japonaise. .. Oh putain.

Écrit par : Star Down | 25/03/2016

A stardown
Ce type d'erreur est beaucoup plus fréquent qu'on le croit.
Particulièrement lorsqu'il n y a pas d'heritage à attendre et que les pompes funèbres viennent d'essayer de te gratter deux ou trois centimètres sur le cercueil qu ils vont faire cramer confirmant ainsi que l'on est plus grand mort que vivant.
Je pense que manger les cendres est une solution ecologique et offre de nouvelles perspectives aux recyclables
Après tout le passage du cru au cuit, c'est le passage de la nature à la culture...

Écrit par : jpcrepin2000 | 25/03/2016

Les commentaires sont fermés.