22/12/2015

J'ai épousé un logiciel

thOVO6R21A.jpg

 

jaeon.jpg

 

 

 

 

 

 

Comme le fait remarquer l'ami Jaron Lanier : " Au sommet de sa puissance, la société de photographie Kodak employait plus de 140 000 salariés et valait 28 milliards de dollars. Ce sont même eux qui ont inventés les appareils photos numériques. Mais aujourd'hui Kodak est en faillite (Ndjpc Marché scorpionesque), et le nouveau visage de la photographie digitale, c'est Instagram.

Quand Instagram a été vendu à Facebook pour un milliard de dollars en 2012, la société n'employait que treize salariés. Où ces emplois ont ils disparus ? Et qu'est il arrivé à la richesse créée par ces emplois de la classe moyenne ? ......

Instagram ne vaut pas un milliard de dollars uniquement parce ses treize employés sont extraordinaires. Sa valeur vient plutôt des millions d'utilisateurs qui contribuent au réseau sans être rémunérés pour cela

En clair L'ascension des réseaux numériques ne contribue qu'a l'enrichissement d'un petit nombre tout en déplaçant la valeur crée par le plus grand nombre hors du livre de compte.

Vous en voulez encore chers amis nécronomistes, AirBnb vaut quasiment autant que le groupe hotelier Hilton et Uber vaut le double de Renault.

Bref, bien loin de l'avenir en rose que l'on nous vend sur la révolution numérique, nous sommes à l'aube d'une destruction massive d'emplois librement consentis par un comportement suicidaire massif des  tombés dans la trappe NI GO et qui mués par un pacte faustien ont non seulement acceptés de mettre leur vie privé en ligne sur les réseaux sociaux afin qu'elle soit modélisés par les annonceurs mais de fournir gratuitement le contenu et la main d'œuvre à des plate formes d'intermédiation.

Ainsi donc nous assistons à la cotation en bourse de logiciel disposant d'un grand nombre d'utilisateurs et de très peu de salariés : L'idéal de la Money Power

Des entreprises délocalisables à volonté suivant l'attractivité fiscal de tel ou tel pays, pas de congés payés, pas de charges patronales.

L'homme devenu enfin esclave de lui même, soumis par son bon vouloir. La Boètie et son discours de la servitude volontaire n'en aurait pas cru ses yeux.

Les VTCsistes autoentrepreneurs viennent de le comprendre lorsque UBER a appuyé sur le bouton d'une baisse des prix de 20%.

Autoesclave, Bienvenue dans la trappe Ni GO

En attendant joyeux NO HELL nécronomique à tous nos lecteurs

JPC

 

 

Commentaires

Je suis allé chez un exorciste, il m'a dit : Restez esclave vous êtes chauffés ; et vous travaillez dans un parc de douze signes zodiacaux.
Ce qu'il vous faudrait par contre, c'est un massage.
Je me suis dis : Il est bien ce Monsieur. Si tout le monde faisait son métier aussi consciencieusement.

Écrit par : Lehé Rémy | 22/12/2015

welcome to the autel california où l'on prie les logiciel qui n'excel en rien

Écrit par : necronomie | 22/12/2015

Auto-esclave...
soumis à son bon vouloir ?
c'était donc ça la liberté.. ??
entre paradoxe et
changement de paradigme
on entre au Paradis !
encore faut-il
en faire partie...
treize ? on est déjà 2...3...
Bonnes Fucktes de Fistmas !
gey

Écrit par : El Herr Raissa | 23/12/2015

Il étaient au nombre de douze
leur vie était très limitée...
https://www.youtube.com/watch?v=wsH_yzdL8EA&index=1&list=PLCgmqjZ9Fd3lfZ9jfLLfyRAnv-bp63Op7

Écrit par : necronomie | 23/12/2015

Chachatte qui quête vitvite bobo cacadodo sousou sapinpin eazy verrine crise masse and a pignouf hier.

Écrit par : Banco Matheo | 24/12/2015

Hey, is Iznogoud a Calife ? No, botticelli, aka member.
( il est bizarre ce café )

Écrit par : V | 24/12/2015

" tu mangeras un puccini saumon et tu trouveras ça bon dans les pizzicati de pollution
Michel Houelle-berg

Écrit par : necronomie | 24/12/2015

Toutes ces proMESSEs le 1er de l'an de ranger tout ce foURBIs ici sur terre ET en ORBItal. On verra bien mais croyons Icare, Mademoiselle Delta, qui planant sur Venise à la recherche du derviche de Don Juan finit par le trouver dans les pâtes aux vongole car dans ce bout de pays superstitieux en hiver on tourne les spaghettis dans le sens des dunes, qui préconisait le tournedos pour les thromboses, puisque cela ne lui faisait pas de mal au reins, ni à sa femme d'ailleurs.
Ce n'est pas à Diogène de Sinope, philosophe de l'école des Cyniques, de contredire le mécecin brûlé ; pour preuve celui qui n'hésitait pas à mendier auprès des statues " pour s'habituer au
Refus ", trouvait lui-même dans son tonneau " le vide comme meilleur iPhone de tous les temps ". Un grand Déconnecté, ce Diogène, auquel la Nécronomie décerne pot-mortem ' La bouteille d'eau polluée de la Volga ' pour sévice rendu à l'ensemble de notre oeuvre, sachant Diieu sait que l'on n'a pas fini de rendre ce que l'on ne nous a pas franchement donné.

PS : pour l'année prochaine, les voeux : " Fouettez-vous sur la gueule ça nous donnera du boulot "

Écrit par : Brice " Bricelet " Boom | 25/12/2015

' Un dirigeant de prison privêe dit ne pas s'inquiéter d'une réforme de la justice criminelle, et prédit plus de profits.

Un cadre haut placé de la seconde plus grande entreprise pénitentiaire privée aux États-Unis a assuré aux investisseurs à l'été dernier que, malgré les dicussions autour de la stratégie de lutte contre les drogues et d'une réforme de la justice criminelle, le pays continuera à " attirer le crime " et à générer des " besoins pénitentiaires ".

Intercept, via les-crises

Est-ce beau, là ? Accès délirant ..

Écrit par : Caste-or et Pôv'luxe | 27/12/2015

Les commentaires sont fermés.