26/11/2015

Concertis contre Divertis (la suite)

 

3275617008.jpg

 

 

 

 

Eté 2005, je signais le début des chroniques nécronomiques dans le magazine CULT (un numéro à mettre au coffre) avec ce titre visionnaire "Paris pendant les Djihads olympiques"

Je développais mes assaults théoriques sur ce qui me semblait être notre futur proche à savoir l 'économie de Marché biométrique et ses deux mamelles : consommer et contrôler. Je posais la question de la survie dans une société qui n'a de cesse de nous dévoiler pour mieux nous consommer et nous contrôler et où nous donnons spontanément les clefs de notre personnalité gravés dans le marbre de l'Internet et des réseaux sociaux.

On ne parlait pas encore de BIG DATA

 

2516915843.jpg

 

Dans la Grande déconnexion, j'exposais le concept de mort active, une nouveauté de l'époque. Le choix de marketer sa mort ou de la scénariser voire da la mettre en ligne donc de transformer un suicide en mort active et je prédisais que la mort active serait une tendance forte(immolation, explosion ou tous comportements suicidaires importés dans la mondialisation).  

 

La mort dans nos démocraties de marché marquant la cessation de la production et de la consommation, la symbolique est forte pour les kamikaze.

Encore une fois, j'avais vu juste (hélas).

 

Heureusement, on peut entendre ici ou là quelques réflexions intéressantes poindre mais qui suscite comme mes propos l'incompréhension. Cela a été le cas de Macron remis à sa place par Cambadélis ou plus récemment de Natacha polony que l'on ne peut soupçonner d'être une terroriste d'extrême gauche. Elle est d'ailleurs mariée à un terroiriste reconnu...

Natacha qui est tout sauf idiote faisant remarquer que les gamins là, on ne les calmerait pas avec des écrans plats rejoignant tout notre discours sur le consumérisme totalisant.

Car aussi étrange que cela puisse paraître, la quête de ces enfants perdus de la république (c'est particulièrement visible chez les convertis) est une quête  de sens et d'utilité...

Daesh plutôt que la dêche...

Le Jihad, même si l'on meurt jeune, c'est quand même plus excitant que Macdo...

Il va falloir véhiculer d'autres valeurs culturelle que celle de la téléréalité dans un monde désenchanté si l'on veut que les choses se calment avant de bâtir un mur tout autour de Vichylance.

De choc en pacte se précisait l'impact....

 

Sequence musicale

DAF groupe allemand du début des années 80

Kinderzimmer (chambre d'enfant)

https://www.youtube.com/watch?v=KWC8zeD6JXU

 "In meinem schönen Kinderzimmer
damals noch im Ruhrgebiet
herrschte immer die Guerilla
Guerilla ist der kleine Krieg

Nécronomiquement votre

 

 

 

Les commentaires sont fermés.