12/11/2015

Borderline contre Noborder

 

 

 

 

sextape.png

Dans Europa, les intellectuels droitdelhommistes se gaussaient encore de Donald Trump et son mur anti-immigration mais leurs rires ne trouvaient plus d’échos dans les opinions publiques. Tour à tour, les frontières se fermaient ou s’ornaient de barbelés rappelant à tous que la Fracture Numérique n’était pas le premier danger comparé à la Grande Fissure. Le sommet de Malte et de ses chevaliers allait largement le démontrer. Jacques de Molay contre Mollah Omar...Immolez vous, immolez vous...

Les borderlines qui s’agitaient maintenant sur le codeveloppement en Afrique (filer des milliards à des dictateurs, on a su faire par le passé !) valaient ils réellement plus que les No Borders accusés de fomenter des troubles dans la jungle ???

Le mur qui nous séparait des migrants était celui de l'égo couronné...

Selfish, Sextape, l'homosagouin voulait laisser une empreinte numérique de son passage sur terre tandis que le migrant bien loin des préoccupations virtuelles voulait juste survivre.

Que pouvait valoir la sextape Gonzo d’un migrant dans la jungle ???

 

La devinette nécronomique du jour

Valbuena surnommé petit vélo

Petit vélo mais :

Grand braquet

Grand Braquemard

Grand Braquage

Nécronomiquement votre

PS /Pour les Nécronomistes, l’économie est considérée comme la dynamo d’un système où TV, politique, sexe, Football et Euromillion sont d’une importance égale et où les hommes providentiels sont des symboles sexuels.

Les commentaires sont fermés.