28/10/2015

Nécronomiquement votre le retour

http://akasha-webradio.com/calbum/jean-pierre-crepin/

22/10/2015

Film regional nécronomiste

index.jpg

 

 

 

 

Docteur Benway : " Alors comme ça JPC, tu me demandes de te dire de quoi parle ce film ?"

JPC : "C'est ça Docteur Benway"

Docteur Benway : " Ca parle de la CMU et de L'AME (aide médical aux étrangers) qu'on a pas. Ca parle du brave Marcel Toutlemonde qui se crève le cul pour pour 20 000 euros par an; le fisc lui pique ses économies pour donner la sécu et les allocs aux émigrés et aux migrants, leur permettre de garder la forme pour braquer sa grand mère, de violer sa frangine et de racketer son fils. Combien d'argent il reste à Marcel le besogneux sur son compte en banque une fois que le fisc l'a siphonné ? Moins que rien. Est ce qu'il a les moyens de se payer un lit d'hôpital à cInq cent euros par jour ?

Deux dealers abonnés à la sécu et aux allocs passent en mercédès et lui crache à la gueule...

" C'EST POUR CA QUE JE PAIE DES IMPOTS ? "

JPC : Faut faire gaffe aux insinuations racistes..."

Docteur Benway : " Ben y a des gens qui pensent comme ça. De toute façon c'est dans l'air du temps. Mais bon rassure toi au bout du compte à la fin du film l'extrême droite est mise en échec par le pacte républicain

 

Je suis nécronomiquement rassuré Doc...

20/10/2015

un peu d'histoire...

liste-carotte-de-tabac-origami-vue-1.jpg

 

 

 

 

 

Carotte de tabac

 

 L'Etat au secours des buralistes

Faut il sauver les buralistes en tant que dealer légaux et étendre leur profondeur de gamme en légalisant le cannabis et en les transformant en coffee shop ou les sauver en tant que parapharmaciens au mécontentement des pharmaciens en les laissant vendre des patchs nicotiniques le tabac ???

Quel peut être l'avenir des collecteurs d'impôts déguisés, dealers légaux que sont les débitants de tabac ?

L'E-cigarette (même connectée) n'est pas le relais de croissance annoncé et la légalisation du cannabis n'est pas à l'ordre du jour.

Au 19 em siècle, un arnaqueur était appelé un carotteur le tabac était vendu en petits rouleaux, que l'on devait râper aux extrémités un peu comme des carottes.

Le carottage comme le raconte Edgar Poe consistait donc à demander une carotte de tabac et au dernier moment le a changer contre un cigare. Lorsque le débitant réclamait l'argent le carotteur lui disait " je vous ai déjà payé la carotte ...Je vais pas en plus vous payer le cigare..."

D'où l'expression se faire carotter qui vient de là et non pas des marchés comme on peut le lire ici ou là...