11/01/2015

Nécronomiquement votre sur EDC la webtvradio

Mardi 13 de 17 heures à 19 heures

 

 

Radio EDC

 

 

http://edc.radio.free.fr/

 

Pour poser vos questions

 

http://carton.jeanclaude.free.fr/phpBB3/viewtopic.php?t=2...

 

 

 

 

En direct et interactif, je compte sur votre participation si vous n'êtes pas mort économiquement d'ici là...Le pansement, c'est maintenant

A Mardi

 

 

Commentaires

‘ ... et dans les jours les jours suivants, tous deux sont oubliés ; le sage meurt bel et bien avec l'insensé. '
L'ecclésiaste

T'en fais pas, mon ami, la Nécronomie a encore de très beaux jours devant elle.
Les Tongs se forment ! ...
Comme l'aurait dit Piero San Giorgio, avec qui je suis d'accord sur pas mal de points, ou moi-même avec mon ' Europe ( et le monde ) en fractales ', ton pays dont il est connaisseur de terrain, sans trahir sa pensée, est promis à de petites unités, miliciennes en quelque soute, pardon sorte, protectionnelles ( waarf ) et, rajouterais-je, quitte une fois la chose établie, à créer des alliances intercommunautaires, néguantropiques, en commençant par messagers interposés, standardistes et commerçants, culturels par la suite.
Retour à la base, quoi.

Adaptativement Tien

Écrit par : Vincent 1er Jedi | 13/01/2015

Une de cieletespace.fr:
‘ L'astronome amateur Jean-Claude Merlin veut nommer 4 astéroïdes aux noms de Charb, Cabu, Fignous et Wolinski. '

Nous, Haute Autorité de l'Ordre des Jedi, rassemblée en un lieu sacré, local prêté par l'arrière-coussain de Bedos H, mis à notre diposition par cette égale disposition qui fit les bels heurs sombres deprosgesques de funeste remontrance et ténébreux souvenir, avons délibérés :

Le dénommé Merlin Jean-Claude, astronome atonal, atone en puissance, dépressif volontaire, parfaitement amateur en les choses de l'esprit, est déclaré hérétique, caca nerveux à l'appui, iconoclaste café-moules-stellaire, schizoidéalement sacripant et lège, béotien anticollégial et, plus grave encore, philistin du 3e Millénaire
( ça commence fort ).
Quant aux noms des astéroïdes sus-mentionnés, l'Ordre a décidé qu'il lui serait un plaisir non seulement d'offrir sa version, de donner la possibilité à tout personne de bonne volonté de tout autant proposer sa version et les noms qu'il semble idoine de paraître en la carte gênérale des ciels, ceci par mise au concours cyberpostal ou non, comme qui dirait à la bonne franquin.

La Haute Autorité a parlé, roté, s'est levé et a remis le reste à plus tard. On n'est qu'en janvier, merde.

Écrit par : Vincent 1er Jedi | 13/01/2015

Dédicace @ Pascal Quehen

Le festival de films Black Movie étant dans les starting blocks dans ma région, voici un amuse-boucher nécro :
‘ Tsukamoto [ Feux dans la plaine ], lui, fait tout péter : les crânes, les membres ( beau moment quand deux mutilés se disputent le même bras ), la chair, les couleurs, etc. '
03.09.2014 | Christophe Beney | Venise, pour Accréds

Le principal ennemi du Pacifiste, c'est son frére ou ce qui l'en reste ...

Écrit par : Cousin flingueur | 13/01/2015

Captivant,ça fourmille d'infos,de pistes,d'intuitions.
La densité m'oblige a réecouter.
Un poil rebuté par le cadre (decor,son,transitions) mais dés que vous deployez je peux pas decrocher.

Depucelage mensuel en vue.

Écrit par : Cos | 14/01/2015

Dans " Lady de Nantes ", le metteur en scène nippo-stuprembourgeois Hirigo Katapute, toute l'obscènographie de la pièce se trouve sein-bol-irisée par une chatte non rasée ( un crime au pays du soleil ballant ) affublée d'un magma vert Amazonie que l'on saura en évidente débandade avant que de ne se redétendre, oû des défricheurs insolites et solents ( verts aussi, green solent ayant trépassé par là ) viennent tracer l'autoroute civilisatrice d'ocre pigment.
Schéma ouvert fondant enchaîné en jaune et noir - régie diabolique de Nenetzuke Kubamoto - préfigurant l'avant-dernier jugement, cette touffe à l'aïoli d'un fumet qu'on devine post-barbe-cue, cette touffe se rebiffe et râle, répétant le mantra vocal, vespéral et superstitieux des aïeux dont le ciel nocturne quoique dubitatif n'a, peut-être, que faire, puis se transmute en une assemblée commune de touffes hybrides tout autant râleuses, vocales, stridentes quoique mezzo voce devant les nuages préauroraux, claque clanique à la face des engins débatisseurs, extrêmes extracteurs dépigmentants leur pacha mama de surface, eux-mêmes albinos de l'amour et de ses coordonnées générales, amour non-bankable et par con, c'est quand, et quand c'est con, un peu fuyant sur les bords d'ailes ( rosée, take away and care ).

" La vie est un conte dit par un idiot, plein de bruit et de fureur, et qui ne signifie rien ", dit Macbeth ( acte V, scène 5 ).

Écrit par : Je suis Bosley, et ses drôles de drames | 14/01/2015

Post Manifum
Sapiensis tempestad
Cloonex médium large
Tel squelette
A maxillaires
De zenitude empreint
Nuit fériée
Calamar béant
D'écharpe muséale
Magma de sang
Chlorosyphyllique
Ne coule plus
Pas
Bave, danse
Cliquete, jugeotte
Déplatoniqué
Bluette épopée
Éponyme et pine

Chardon

Écrit par : Alain Star-Topdésosses | 14/01/2015

A COS

Bienvenue dans Nécronomie internationale
et à bientôt

Écrit par : necronomie | 14/01/2015

Les commentaires sont fermés.