15/06/2014

Money Power

necronomie

 

 

 

J’ai souvent eu l’occasion de le dire : Je considère que ne pas voter est un acte insurrectionnel. L’unique façon de dire à tous les politiques : dégagez…Pourquoi seraient-ils les seuls à bénéficier de la protection de l’emploi ???

A quoi attribuer l’écart entre le diagnostic éclairant le sommet de l’état (fracture sociale travailler plus pour gagner plus, le changement c’est maintenant) et l’incapacité d’y remédier ?

Soit les politiques font ce qu’ils peuvent mais n’y arrivent pas…Ce qui pose quand même le problème de leurs compétences, soit ce sont les salariés déguisés de la Money Power.

Avec la nomination de Laurence Boone égérie de la Money Power à l’Elysée, la réalité apparait désormais aux yeux de tous.

Hollande a fait finalement le même choix qu’Obama en son temps avec Timothy Geithner c’est-à-dire prendre comme conseillers ceux qui ont cassé le tuyau en présumant qu’ils sauront le réparer.

Fin des illusions, partout dans le monde on sauve les banquiers, pour le reste de l’humanité, il y a le football.  Jamais dans l’histoire des démocraties de marché les peuples n’auront été à ce point trahis.

L’heure du châtiment des neufs orifices approche. Tout ce que nous avons pu écrire depuis plus de sept ans arrive.

Nous sommes dans la grande déconnexion…

Nos idées gagnent du terrain...

http://www.slate.fr/story/88389/remaniement-elysee-boone

 

Nécronomiquement votre

 

PS: Conseil lecture

653608_0203342373836_web.jpg

 

Commentaires

bonjour a tous,

matraquage avec le mondial: pas moyen d'y échapper,

ensuite ce sera le tour de France..., après les vacances...

avec les gréves habituelles sncf, snsm, air France etc... la

routine quoi.

Puis la rentrée alors là suis pris au dépourvu que vont-ils

imaginer pour occuper le populo.... l'irak3 avec Stalone?

la russie en colére? bref gagner du temps tic tac!

Écrit par : gabelle | 16/06/2014

A Gabelle

Ton post est juste tout parfait
Peut-être que le timing staloninen3 et autre guerroyeuseries de ces messieurs les va-ten guerre n’attendront pas que soient finies les vacances en milieu tempéré humide, mais bon.
La psychologie estivale se chargera bien d’occulter le carnage, car il est impossible de s’entrainer à allonger la sieste et de conforter sa solidité mentale ( en groupe ou en individuel ), tout en absorbant forte dose d’horreurs médiatiques, surtout que ces dernières nous sont rentrés dans le ciboulot, en tout cas partiellement, pendant un semestre entier. Ouf.

Il semblerait que tu sois désormais bien entrainé.

Les nécronomistes ne sombrent pas, ils flottent.

Écrit par : Vincent | 16/06/2014

Bordel randonnée

«La situation du renseignement US vis-à-vis des événements en Ukraine est effectivement singulièrement baroque, sinon surréaliste, outre d’être une déroute à la fois complète et comique puisqu’analysant avec précisions des faits que tous les lecteurs de l’internet connaissent. Les événements se déroulent à une telle vitesse, et le plus souvent à ciel ouvert, que les méthodes habituelles du renseignement se révèlent impuissantes, et même retardatrices pour prendre en compte l’évolution de la situation. Habitués à travailler avec une lourde machinerie de procédures ultra-secrètes, de recoupements, confrontés à leurs propres opérations de désinformation et de mésinformation, mais aussi celles d’autres agences et services du même gouvernement US qui agissent souvent en solo et sans informer les autres services (par exemple, l’activisme de groupes tel que celui de Nuland et des neocons implantés au département d’État), l’IC doit effectuer son travail d’abord en cherchant à se débarrasser de tous les obstacles qu’elle a elle-même semés, et que la partie US a semés, pour une bonne compréhension des éléments épars de la situation ainsi expurgée. C’est-à-dire qu’il y a tout un travail de nettoyage de sa propre auto-désinformation qui doit être effectué avant d’en arriver à l’analyse directe de la situation, sans s’aviser que cette analyse pourrait déjà avoir été faite directement en sources ouvertes.»

La manipulateur manipulé

A cette lumière, la surprise que semble avoir éprouvée le Pentagone devant les événements en Irak la semaine dernière indiquerait que ce que nous considérions encore comme un cas isolé en Ukraine, du essentiellement aux conditions particulières de la Crimée et au déploiement de communication faussaire de la part des USA eux-mêmes, pourrait constituer finalement une nouvelle situation pour la communauté de sécurité nationale US. Il s’agirait alors d’une tendance générale, avec une possibilité de devenir structurelle, à distinguer faussement les événements, notamment opérationnels, et leur nature, et cela notamment à cause de diverses circonstances internes et, en général, des interférences du système de la communication saturé de nombreuses narrative destinées à aménager différentes versions de la situation selon les intérêts des émetteurs de ces narrative.

Le cas de l’ISIS rejoint, après tout, celui de l’Ukraine, comme il rejoint nombre de cas dans les zones troublées où les interférences US sont multiples et, surtout, venant de services et d’intérêts différents, avec des narrative différentes. Les USA sont énormément impliqués dans la zone Syrie-Irak, où nombre de services jouent dans différents domaines et selon des orientations différentes et parfois contraires, – et l’expression “énormément impliqués” pourrait aussi bien se compléter en un “énormément et confusément impliqués”. Effectivement, comme on le notait pour l’Ukraine, et encore plus dans la situation syrienne et son extension irakienne où pullulent les groupes politiques, idéologiques, terroristes, de crime organisé, etc., et plusieurs de ces caractéristiques, voire toutes, se retrouvant souvent dans un même groupe (voir notamment le 11 janvier 2014), le désordre et la confusion finissent par marquer les relations du “manipulateur” (US) et des instruments de sa manipulation (les groupes que les USA subventionnent). Cela introduit un rapport nouveau pour la question du contrôle, avec la réponse qu’on devine : entre le manipulateur et les instruments de sa manipulation, qui contrôle qui ? La réponse implicite explique encore mieux pourquoi les USA n’ont rien vu venir de l'essentiel de de l’offensive de l’ISIS... Et ainsi l’inversion est complète, à l’intérieur même du Système.

On rappellera à cette occasion l’observation de Immanuel Wallerstein, citée dans notre texte du 24 mai 2014 : «...Most analysts of the current strife tend to assume that the strings are still being pulled by Establishment elites. Each side asserts that the low-level actors of the other side are being manipulated by high-level elites. Everyone seems to assume that, if their side puts enough pressure on the elites of the other side, these other elites will agree to a “compromise” closer to what their side wants.

« This seems to me a fantastic misreading of the realities of our current situation, which is one of extended chaos as a result of the structural crisis of our modern world-system. I do not think that the elites are any longer succeeding in manipulating their low-level followers. I think the low-level followers are defying the elites, doing their own thing, and trying to manipulate the elites. This is indeed something new. It is a bottom-up rather than a top-down politics...»

http://www.dedefensa.org/article-notes_sur_l_american_fatigue_et_la_sieste_de_bho_16_06_2014.html

Qu’est-ce qu’on rigole ... complètement dématérialisés ( sans la spiritualité qui devrait aller avec ), au bout du rouleau ( l’Europe n’est pas mal non plus ).
Un désordre de rêve

Bonjour chez vous

Écrit par : Slowerman | 16/06/2014

"il s’agirait alors d’une tendance générale, avec une possibilité de devenir structurelle, à distinguer faussement les événements, notamment opérationnels, et leur nature,..."

oui, lire le bouquin de Arendt au sujet du vietnam et du plantage de la stratégie us. il y avait déjà cette tendance a se prendre les pieds dans ses propres certitudes et manipulations. maintenant c'est pas certain dans le cas présent qu'ils n aient rien pu venir. ils ont peut etre laissé faire pour agir au bon moment après une certaine médiatisation bien orchestrée (je parle de l irak).

Écrit par : dan_y44 | 16/06/2014

A Jean-Pierre,

T’ai envoyé un mail.
On peut se voir cet été ...
Réponds-moi

Écrit par : Vincent | 19/06/2014

Traîtresse de saison

Lu sur programme téloche
Nouvelle série US : Devious Maid
« Lorsque les policiers lui annoncent qu’ils ont pris tous les clichés et recueilli toutes les preuves nécessaires sur les lieux du crime et qu’ils vont s’en allet, la maîtresse de maison * pique une véritable crise de nerfs en montrant le sang répandu dans son salon : « Je m’en fiche des photos, je m’en fiche des indices, MA BONNE A ETE TUEE ! » Et d’ajouter immédiatement après avec un air désorienté : « Alors qui va nettoyer tout ça ? »

* « Déormais on ne dit plus ‘ femme au foyer ‘, mais ‘ maîtresse de maison », archive nécronomique

Écrit par : Ge Wu Leu Lou | 22/06/2014

Lu chez Jovanovic

Ca c'est tout simplement énorme: Le FT a révélé que la Federal Reserve prépare une taxe de sortie pour empêcher les investisseurs d'abandonner les bons du trésor américains!!! "Federal Reserve officials have discussed whether regulators should impose exit fees on bond funds to avert a potential run by investors, underlining concern about the vulnerability of the $10tn corporate bond market". Woaaa... Si ça ce n'est pas un avertissement massif des premiers craquements dans les murs de la Fed, alors je n'y connais rien... CELA VEUT DIRE QUE SI VOUS OU VOTRE FONDS DE PENSION A ACHETE DU BON DU TRESOR AMERICAIN, EH BIEN IL SERA TRES DIFFICILE DE RETROUVER SES CAPITAUX.
Vous pensez bien que nos amis de ZH n'ont pas raté l'information non plus: "With this unprecedented step, the Fed is sending a very clear message: it may be next year, or next month, or next week, but quite soon you, dear retail bond-fund investor, will be gated and will be unable to pull your money.... So wouldn't you rather just keep said money in the "safety" of stock funds, none of which will ever, ever be gated, pinky swear.... ».


Les chancelleries chancellent, le monde se barre, la marre se bonde.
Pas de veine au pénal, mais pas de peine au vénal

Écrit par : Vincent 1er Jedi | 23/06/2014

Trans(e) porc

La densité était telle que selon l’Adam cité : « De la courbe de Laffer à l’affaire Abîme Galion, ils furent transpercés de Big Mac ion, entrepêtrés au Mali Pig On, courbe devenue spirale, sans qu’ils puissent transcender ne cerise qu’un cendrier », infertiles à tout ce qui pouvait se passer jugerions nous pâle arrêt flexion, après reflexion, et ce dicton de souvenir tout de suite Hallyday : « Ne pas confondre un pire âne (ah ) et un bar à coude ( ah ) ».
Non mais
Concluons : Belge hébété n’a jamais été hausse ivraie depuis que poulette héros / poule hétéro est par le gras minée. Ô baise.

Écrit par : L’Adams Miss | 24/06/2014

«  Il n’y a que les sots qui se croient éveillés, ils en sont même parfaitement certains. »

Tchouang Tseu, Classique véritable de Nanhua ( Tao )

Écrit par : A Blank Driver | 24/06/2014

Lu chez Jovanovic

"Federal Reserve officials have discussed whether regulators should impose exit fees on bond funds to avert a potential run by investors, underlining concern about the vulnerability of the $10tn corporate bond market".

CORPORATE bond market !!!

ils s inquiètent justement d'un effondrement des bons d entreprises au profit des bons d état, et non d un effondrement des bons d état. les taux longs (bons d état) sont au ras des pâquerettes....obligs tj très demandées

Écrit par : dan_y44 | 30/06/2014

Les obligs très demandées, peut-être mais par qui ?
L’histoire des milliards ( de) détenus en Belgique n’a tjrs pas de réponse claire.

D’une manière générale, les US sont vraiment mal vus, n’ont plus la cote ( sic/ lette ), etc. Et c’est peu dire ; y compris par les autochtones, contrairement à ce que dit Paul Craig Roberts.

Les chancelleries chancellent, le monde se barre, la marre se bonde.
Pas de veine au pénal, mais pas de peine au vénal

Masturbant, non ?

Écrit par : Vincent d’Hyères | 03/07/2014

Les commentaires sont fermés.