05/06/2014

Le transperce neige

« Ceci n’est pas une élection c’est le kaos…. »

François H conducteur du Snowpiercer

http://www.youtube.com/watch?v=dTYz-jXdhJs

 

 

Renouant avec l’absolue élégance de ceux qui disposent de leur mort économique et peuvent donc affronter n’importe quel enjeu, les nécronomistes, figures de proues des damnés du wild side avançaient sciemment vers une austérité dont ils savaient depuis longtemps qu’elle ne payerait pas les loyers dans un pays de rentier.

Ce n’était pas un suicide pas même une scénarisation  facebookienne de leur vie, non juste le choix d’une mort active dans un pays ou le dernier bien immobilier sert à financer la maison surmédicalisée.

Dans un monde sous perfusion des banques centrales, la cravate se portait désormais autour du bras. La Belgique ne venait elle pas après l’euthanasie pour les mineurs reconnaitre la prostitution et le drogue comme créatrice de richesse dans le PIB.

Note de 2009

http://necronomie.blogsmarketing.adetem.org/archive/2009/...

Prisonniers d’un historique et incapables de concevoir une solution hors d’eux-mêmes les politiques qui comme un seul homme avaient déportés leurs responsabilités hors de la nation devenaient tour à tour eurosceptiques conscients désormais qu’ils étaient en première ligne.  (Concept nécronomique dont on allait beaucoup entendre parler dans les medias).

Si économies  il fallait réaliser elles étaient à aller chercher de leur côté ou l’argent continuait à circuler à flot (Bygmalion record).

Le grand toboggan menait au grand splaaaash  la piscine des ténèbres de l’économie. Nous y étions…

Un jeune matador espagnol remplaçant un matamore hongrois dans une trajectoire similaire allait il retrouver la foi pour espérer un miracle économique ??? L’icône d’un jour s’appelait Renzi  un spécialiste du Palio/ Passage du ola au olé puis au olala kes ke ça fait mal…

Dandy jusqu’au lit…

Donnez nous des cercueils en or pour les dieux de l’instant…

Nécronomiquement otre

 

PS ; Pour la BNP   règle nécronomlique de la Money Power : We play together we pay together...

Commentaires

Quelq'un l'a-t-il vu, Le transperce neige ?
Et qu'est-ce qu'il en pense ?

J'ai vu Urga récemment ( '91, Mikhalkov ).
Lent, beau, ça change des lambeaux.

Renzi, le parfum pour homme décadent.

Écrit par : Vince | 08/06/2014

Marché du botox très profitable :
4 millions d'injections aux US en 2012.

Renzi ' Aqua ' pour l'homme qui coule.

Écrit par : Freeze Des-Bois | 09/06/2014

A Vince

je l ai vu, bon film assez fidele à la bd pour ceux qui l'ont lue
j aurai aimé une autre fin moins classique...Mais bon ...film d'actualité....

Écrit par : neronomie | 09/06/2014

Celui-là à la fin c’est bien
Ca a cassé Drive
si j’étais impoli jeu dirais que ça kif meuuuuuh

http://www.youtube.com/watch?v=JsSYDBCXBOo

Scrat for ever(est)

Écrit par : Mad la Menace | 10/06/2014

A mad la menace

Excellent entre les utopies pirates et la glaciation des sentiments en passant par l'expertise en demontage d illusions
Bravo

Écrit par : neronomie | 10/06/2014

N’oublie pas NOMADE
Le décloisonnement passe par un coup de pied au cul, puis c’est au tour de la (contre-)culture, c’est-à-dire le Shiatsu de l’électrochoqué, l’innocence en %, le gladiateur en serviette de table genre futabol n’exerçant plus l’attrait magique que sur une portion congrue de notre espace-temps, puis diverses découvertes sur l’homo-avatarsique
( avatar ( sic! ) toujours avant Jésus-Christ mais après Madame
( que faire sans linge propre ? Même l’apocalypse soigne sa gueule ), et enfin car qui dit nomade dit autre, comme dit l’autre “ le slogan c’est terminé “ , qui est lui-même un slogan, un slogan est une sorte de proverbe et “  tout proverbe a son contraire “, dont acte.

Acheter des slips pas chers = tous distendus trop vite -> alors vivons comme des pauvres car ils n’achètent pas de doudoune pour deux ans, voir le fameux
LES PAUVRES NE PEUVENT SE PERMETTRE D’ACHETER PAS CHER

Necronomiquement fort


Renzi ‘ Matino ‘, l’after-shave de de l’homme sûr de lui et surendetté.

Écrit par : Mad l’agent qui venait d’y alller | 10/06/2014

Les commentaires sont fermés.