27/02/2014

Invente-moi des maux

Le spectre d’une stagdéflation pouvant succéder à la stagnation ne signifie rien d’autre qu’il faut désormais pour le gouvernement, contrôler jusqu’à diriger la consommation afin d’obliger le peuple à consommer uniquement ce qui peut remettre l’économie sur les rails d’une croissance durable, la fameuse bulle verte telle qu’elle a été définie par la Money Power.  Les gouvernements étant dans l’incapacité d’accélérer le rythme de la mutation tout l’enjeu devient pour eux de transformer un sentiment négatif de retour vers le passé en sentiment positif. Autrement dit, l’économie de Marché essaye de nous décontaminer en nous faisant redécouvrir les vertus du passé où l’on ne confondait pas la vie avec une accumulation de gadgets. Plus fort encore, on essaye de faire passer des comportements de crise comme des modeles de progrès en utilisant les ficelles les plus grossières du marketing pour tenter de créer des tendances de nouveaux comportements. Pour combattre les maux, on invente des mots pour faire oublier qu’Il n’est pas pire destin que celui de l’homme condamné à s’appauvrir sur le lieu même de sa richesse. Les jeunes et les plus pauvres vont chez des fermiers et travaillent gratuitement moyennant nourriture et hébergement. Cela devient le Woofing. Le fait de déjeuner avec des personnes que l’on ne connait pas devient le co-lunching. Comme si tout cela n’était pas possible sans s’inscrire préalablement sur un site Internet. On vante aussi pour ceux qui n’ont pas d’argent les mérites de la co-location comme si c’était une expérience extraordinaire.  On se déplace en rickshaw dans les grandes villes européennes. Le top du top de l’écologie. Bref, on réinvente le pousse pousse... Le covoiturage devient un must du consommateur citoyen prêt pour la mutation. A Paris, nous nous en rendons compte particulièrement car nous sommes dans le temple des bobos. Nous les croisons quotidiennement, nous les voyons aller en short et en en tongs au Monoprix, manger des produits naturels à des prix exorbitants, acheter des jouets en bois pour leurs enfants  Le « c’était mieux avant » est pour les bobos la piste de décollage de la prochaine bulle de la consommation durable. Le SAS de décontamination….Piste de décollage pour les bobos, piste d’atterrissage pour les prolos .

necronomie,crise et mutation,la grande deconnexion

Commentaires

«  LA QUESTION DU JOUR. Vladimir Poutine vous fait-il peur ? »
 in
http://www.leparisien.fr/international/en-direct-ukraine-la-russie-prete-a-intervenir-les-occidentaux-mettent-la-pression-02-03-2014-3636031.php

Ô grand prêtre Ô psychodarma Ô Starlette des nouilles Ô Dimanche sans famille Ô nihil le Grand
Dites-moi où est cachée la savonnette à maman !

Écrit par : Vincent 1er Jedi | 03/03/2014

Ras RAS Ras poutine is love machine...
Brillante intervention sur le site de ER

Écrit par : necronomie | 03/03/2014

Les commentaires sont fermés.