18/01/2014

Bonne Année

 

A Regarder les experts sur BFM Business animés par Nicolas Doze, diablotin aux narines frémissantes  en aspiration directe, entouré de chefs d’entreprise à croissance plus de plateaux TV venir vanter comme des apôtres les vertus du Marché de l’économie où l’employabilité dans la compétitivité se marie avec la soumission qui ne peut rimer qu'avec inflation (où les plus pauvres ne pourraient plus survivre) ou avec déflation salariale  (aussi dur pour les pauvres) comme en Allemagne qui a certes pu la réaliser mais dans un contexte historique d’économie d'après guerre, basée sur la repentance,

Je me disais :

Règle nécronomique

En temps de crise les dealers qui servent mal disent qu’il ne faut pas en mettre beaucoup… (Tellement elle est bonne ou qu’il est bon le wagon dans le train de la reprise ...Théorie libérale du train qui part dans lequel il vaut mieux être dans le dernier wagon que pas du tout.)

A être descendu ce jour dans l’enclave zéro travail chez Emmaüs où à l’ouverture plus d’une centaine de personne attendait pour acheter des jeans à 1 euro et autres joies du déjà porté, je pouvais mesurer le fin trait de subutex qui divisait déjà les deux mondes, les classes moyennes n’étant finalement que comme les retraites, de pures inventions du capitalisme pour combattre le socialisme.

Au milieu de tout cela se dressait  un Président social-démocrate se proposant non pas d’administrer le Marché ni même de le réguler mais d’essayer de faire si se peut, d’en corriger les excès transgressant la règle nécronomique :

‘Il faut dire OUI au prochain excès »

On ne peut être simultanément Don Giovanni et la statue du commandeur.

L'un demande le repentir, l'autre le refuse...

D’ou cette note annonciatrice de Mai 2009 La reprise de mes chaussettes

(consulter archive ou taper necronomie la reprise de mes chaussettes sur Google)

PS désolé, je n"arrive pas à faire le lien ...Si lien sans faux en ces temps nécronomiques comme dirait Gabelle

 

 

 

necronomie,jean perre crepin, auteur;ecrivain,

Commentaires

«  Un important stock de médicaments disparaît d'un hôpital psychiatrique

Plus de 45.000 comprimés ont disparu des stocks d'un hôpital psychiatrique en Seine-Saint-Denis. Une enquête a été ouverte cette semaine après la constation de cette disparition dans les stocks de médicaments par les responsables de l'hôpital.

"Ces médicaments étaient stockés dans des locaux sécurisés à Neuilly-sur-Marne, où se trouve la pharmacie centrale", a annoncé le porte-parole de l'hôpital de Ville-Evrard.

Les médicaments manquants sont des antiobitiques, des antidiabétiques et des anxiolytiques. L'enquête n'écarte pour le moment aucune piste, de la mauvaise gestion du stock à la revente parallèle.

Plus d'une trentaine de villes de Seine-Saint-Denis dépendent de l'hôpital psychiatrique de Ville-Evrard, qui emploie 2.400 salariés. » 

http://www.bfmtv.com/societe/un-important-stock-medicaments-disparait-dun-hopital-psychiatrique-687566.html

Écrit par : Vince | 20/01/2014

h16 a tout compris

http://h16free.com/wp-content/uploads/2013/12/cat%20facepalm.gif

Il va falloir, au lit avec intuition aller, du côté obscur je sens

Écrit par : Blodi Wan Drakor | 22/01/2014

«  Les SDF de Beijing sont nombreux, isolés et souvent fous. »
Et en plus il y a de la neige !
:-)
http://blackmovie.ch/2014/fr/films/fiche_film.php?id=983
Ils nous battent ( si possible sur grand écran )
http://blackmovie.ch/2014/fr/films/fiche_film.php?id=970

Écrit par : Toushan Sonk Hu | 23/01/2014

Je réverbère
tu rêves herbert
il rêve herbert
elle rêve herberthe
nous vrais bêtes hérons
vous herbert errez
ils zèverzbébébêtent

avec 37, 2 ( en %, le nombre de 2013 aux states, à comparer avec les années ’30 )
http://www.dedefensa.org/articlethe_state_of_the_nation_
d_structuration_faite_dissolution_en_cours_22_01_2014.html

les sdf fukushiment, faut bien que quelqu’un s’y mette, grâce aux abequelerels, donc plus que les abenomics, avec ce petit côté loi martiale qui pimente à l’eau, irradiée de beauté tragique tant admirée de néo-taiseux éclectiques voguant sur les mers électriques et à ce point sans biens et à la peau d’ébène ( à ordure ) telle le tableau inachevé, mouvant, mourant, un Degas jamais fini d’où semble, du fait d’une ocde à l’huile, découdrent les psychodanses à la lanterne ( tu rêves, herbert ) au parallélisme fuyant, keynésienne trop maigre, ballerine du chausse-trappe, rothshildienne à godillot, faisant honneur aux muséaux de barbelés aux enchères, ainsi qu’à l’officiel dont nul ne perçoit mais à ceci que la mer monte.

Écrit par : Taper le Q ( au ring ) | 23/01/2014

La Pologne prône le soutien financier des états d'esprit pro-européens en Ukraine à partir du budget du programme de l'Union européenne Partenariat oriental*, a déclaré mercredi le président polonais Bronislaw Komorowski.
"Vu la situation en Ukraine, l'argent alloué par l'UE au programme Partenariat oriental doit servir la réussite dudit programme non seulement en Moldavie et en Géorgie, mais soutenir en premier lieu la société civile en Ukraine", a souligné M.Komorowski à l'issue d'une réunion du Conseil de sécurité nationale.

* Le Partenariat oriental vise à promouvoir le rapprochement politique et économique entre l'Union européenne et six pays d'Europe orientale et du Caucase: l'Arménie, l'Azerbaïdjan, la Biélorussie, la Géorgie, la Moldavie et l’Ukraine.

sources : Ria

Bronislaw, il veut rentrer dans le top-10

«  un peuple qui rit en situation désespérée est un peuple détendu. Un peuple détendu est un peuple qui regarde la télévision. Un peuple qui regarde la télévision est un peuple qui a du temps de cerveau humain disponible. Et du temps de cerveau humain disponible, c'est bien connu, ça va relancer l'économie ! »

Oui mais un gouvernement qui ne rit pas en situation désespérée est vachement tendu, passe mal à la téloche, et n’a pas ( du temps ) de cerveau humain disponible. N’est-ce pas Bronislaw ?

Écrit par : Lemmy Psapoly-Poltyk | 23/01/2014

Les commentaires sont fermés.