13/01/2014

Personne ne sortira d’ici vivant (Même pas né…)

 

En France en 2014, à l’angoisse de se trouver un matin au chômage et privé de subsistance, se mêlait la crainte de perdre ses chaînes et de révoquer la dépendance à une société qui opprime sous couvert de protéger.

Qui n’a jamais vécu des matins gris où des ongles sur la peau viennent nous sortir d’un sommeil sans fin, torpeur végétale d’un été indien devenu hiver de force… ???

« hey, je travaille moi… » Heureux (se) privilégié(e)… !!!

Rompre avec la culpabilité dans le théâtre des désolations dont nous n’étions malgré nous que des marionnettes ou des otages délocalisés dans notre propre pays sans passer par la case antidépresseurs, anxiolytiques et autres joies de la sérotonine en barre agrémentée de dopamine devenait mission impossible.

La vie s’écoulait entre ordonnances et prélèvements obligatoires… Une suite de compétition qu’il nous fallait toutes gagner pour avoir le droit de jouer encore et Angkor...

Apres tout qui est compétitif ? Le décloisonnement vie publique, vie privée nous apprenait que même les femmes de Président ne le sont pas ou ne le restent que juste un instant...

Les aspérités concurrentielles qui autrefois faisaient notre différence devenaient des tatouages indélébiles, cicatrices spatiales intra connectées de celui qui n’avait pas accepté que l’on aliène sa liberté par un crédit de trente ans, juste contrepartie d’un boulot qu’il n’aimait pas et d’une femme qu’il n’aimait plus.

Donner les clefs de sa personnalité au monde entier pour espérer rencontrer l’amour et le travail devenait la condition sine qua non, pour celui dont l’ADN allait être inscrit dans son smartphone et qui serait soigné en fonction de son forfait téléphonique.

Intégrer le génome humain dans le tel portable. Tel était le plus grand projet de Google qui, comme chacun sait, s'intéressait au marché de la dépendance à la vie. Sous couvert de te sauver la vie, il te fallait laisser tes empreintes biométriques.

Plus fort encore,  les japonais venaient de mettre au point un système d’échographie qui permettait aux parents qui le souhaitent de garder un souvenir éternel de leur enfant et d’avoir une modélisation parfaite du fœtus via une imprimante 3D.  Cela concernait également les femmes qui avaient perdu leur enfant. Le tout présenté dans une boite à bijoux…

 Autrement dit, il n’était plus nécessaire d’être né pour exister. La boucle était bouclée.

Notre vie devenait une obsolescence programmée par l’E-conomie.

53422603.jpg

Commentaires

Idéfix Reloaded

Vie publique numérique
La Nique des Pégasiques

" Nous sommes au seuil d'une nouvelle ère. Le phénomène du piratage date d'une dizaine d'années. Les cartes de crédit comme VISA, Master Card, Amex, Diners et autres payent, depuis des années, une taxe mafieuse de plus de 10%. Personne n'a bougé ni les entreprises qui payent, ni la police à qui les politiques n'ont pas donné les moyens de traque et d'arrestation efficaces. Le problème est aggravé par la nature globalisée du phénomène, certains pays refusant de coopérer efficacement. Le taux de cette taxe mafieuse est en train de décoller avoisinant les 20% dans certains cas. Le seuil de tolérance est atteint. " ( p. 3 )

http://www.atlantico.fr/decryptage/atteintes-vie-privee-pourquoi-francois-hollande-et-classe-politique-devraient-autant-se-preoccuper-closer-que-celles-qui-affecte-951913.html?page=0,1

http://asterix.spreadshirt.fr/idefix-A23615169

JP nos vaisseaux se situent - à nouveau et pas qu’un peu - dans la même galaxie saisonnière.
«  L’hiver est la saisonde l’âme », Mallarmé

( Ceux qui n’ont pas commencé pleinement l’année doivent faire de l’ergo

ou se coltiner la physio et la neurophysio en institution, ça ! )

Écrit par : Faune éthique | 13/01/2014

Idéfix Schizolution

Dans le même article, d'atlantico:

- Le problème avec un croisement tout azimut, secret et incontrôlé, des informations privées réside dans l'interprétation, souvent hors contexte, d'informations imprécises et d'apparence contradictoires. En fin de compte ont peut prouver tout et son contraire comme avec les statistiques. ( p.2 )
- Les dernières études d’opinion montrent que moins d’un tiers des citoyens français est préoccupé par la disparition de la vie privée. On peut expliquer cela par des spécificités culturelles - les Allemands sont bien plus sensibles sur ce sujet, la Stasi est encore dans les mémoires - mais je pense que le fond du problème est illettrisme technologique en France. Les Français ne sont pas conscient de ce qui est en train de se passer, et n’ont pas les connaissances nécessaires pour anticiper les conséquences à moyen et long terme de la disparition de la vie privée numérique. L’éducation civique a quasiment disparu - on n’enseigne pas, par exemple, que le contrat de base démocratique repose sur l’isoloir, et la parfaite confidentialité de l’action citoyenne qui s’y déroule - et que la vie privée est devenue la base de la démocratie depuis la révolution industrielle. ( p.3 )

… informations imprécises et d'apparence contradictoires …
[…] moins d’un tiers des citoyens français est préoccupé par la disparition de la vie privée.
ou
[…] moins d’un tiers des citoyens français N’EST PAS préoccupé par la disparition de la vie privée.

La statistique contraire est comme la face contraire du marché dans le marché, ou la politique du déviationnisme dont la déviation fait vraiment l’effet d’une déviation que les citoyens n’ont qu’à retourner dans le sens original - ils s’en privent de moins en moins, et s’en ne s’en privent pas publiquement ( sic retard ) - ou encore le chaos comme méthodologie d’approche, voire le chaos comme non-approche méthodologique. Car, comme l’a dit Théodore Monod,

«  le désert, c’est émouvant »


http://www.atlantico.fr/decryptage/atteintes-vie-privee-pourquoi-francois-hollande-et-classe-politique-devraient-autant-se-preoccuper-closer-que-celles-qui-affecte-951913.html#tk4xQ4YHKa9v6VHu.99

Écrit par : Vince la Terrasse | 13/01/2014

The Idéfix Online

Le Big Lewoski, oui bien sûr.

92 % new romantic / prize CHADMI / Irak au couchant HIHIHIL / mini space matador / Schubert Roller 2.0 / MI7 disugarless
http://blackmovie.ch/2014/fr/films/fiche_film.php?id=957

Et je passe les copines autrichiennes qui, dans la même ville que toi, voient d’autres films avec d’autres yeux. Sérieusement on lit théoriquement des programmes analogues ; ce réel qu’on trafique ! Impressionnant et philosophallal.
Encore que pour ça il faut se parler. Dans le réel du language, quoi.
Du réel passé.
Du mémoriel, du tangible. Du dur, du dur à oublier qu’on oubliera quand même.
Au profit d’un d’un intangible transmissible.

NiCul Pahil Bros.,
filiale de NICulpapa et NihilASDN

Écrit par : NiCul Pahil Bros. | 13/01/2014

Mais piscon vous dit ksè la rentrée

Privatisation des théâtres, …. chouette
http://rue89.nouvelobs.com/2014/01/10/brisons-silence-passe-espagne-248918

Mexique en milices, Pâques au supplice

Écrit par : BébéYoda | 14/01/2014

Idéfix et le magicien

Conseil de simplification pour un conseil de simplification. Commençons par ….. simplifier.
Que la mise en route du train-train habituel, et nécessaire nous n'en disconvenons pas, qui prélude à la réalisation finale du comité définissant les lignes force de la sus-dite procédure de simplification, soit.

Mais ne pourrait elle pas, cette mise en route, pour une fois, être l'affaire de personnes de terrain, de gens qui connaissent à fond et depuis longtemps les comités et autres domaines organisationnels, tels qu'on les voit rayonner depuis des lustres, pour ne point demeurer prisonniers d'un bataillon technotechnique ayant fait ses preuves dans l'insuffisance quand ce n'est pas dans la contre-production ?

Et pourquoi pas, faisants d'une pierre blanche deux coups loirs, abrogeons les sempiternels protocoles administratifs, soyons simples Fillon, voire Manon, si ce n’est Giméon dit le grand, utilisons l'arme qui est faite pour cela, telle la fiancée qui ne demande qu'à être guérie, brandissons fièrement comme avec sang-froid la létalité de nos ancêtres, faisons fi du pessimisme, attaquons le problème tels ceux qui attaquent les magazins de parfumerie, soyons fous, osons, quinquennons, Mâcon ( et Bourg-en-Bresse belle chaumière à la couette patisssière ).

Que de Feed-Back inutiles, crispants, médiatisés à outrance, bien malgré nous et nos conseillers en communication, qui eux-mêmes d'ailleurs, vont finir par inverser la courbe de leur propre chômage,
si rien ne change ; voyez, tout n'est pas si noir, prenez exemples sur les simplificateurs chevronnés, regardez leur bagnole, ils n'en sont pas morts, ou alors lentement, comme tout la monde ( hormis ceux que la violence de l'époque a définitivement désendettés, ils sont nombreux je vous l'accorde ).

Allons courage, simplifions. C'est un bon conseil, je vous l'assure. D'ailleurs j'ai personnellement essayé - dans le privé total avec quelques rares initiés de l’unité médical du contre-espionnage, section obstétrique, et non pas obsédé tété trique, chers coquins, - cela marche tip au poil le turbo - je vous en parlerai à l'occasion, à vous nombreux public, mais c'est là encore trop chaud, comme le disait grand-mère, tout est lavable à 100.


«  C'était l'heure où l'essaim des rêves malfaisants - Tord sur leurs oreillers les bruns adolescents. »
in ‘ Le crépuscule du matin ', Baudelaire

Écrit par : Tabatadat Advisor | 14/01/2014

Miss Holocauste
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20130906.OBS5913/israel-a-elu-une-miss-holocauste.html

Un calendrier annuel Intifada ?
Des réglisses Françafrique ?
Des pistolets au lotto ?
Des urinoirs St-jacques-de-Compostelle ?
Un puzzle Pussy Riot 1000 pièces avec des cacas partout au huitième de ton ?
Une statue Saint-TAyrault, patron des impuissants ? ( Bon là, il y a de la concurrence .. )
Une tourte à la Clash pâte d’amande ?
Un culpabilisteur portatif 4G4 ?
Un Necroclimat en orbite c’est déjà fait. Et ça ne fait pas vendre. Mais ça occupe. Aussi quand il fait beau.
Quand à " La Mouilleuse " c’est un bon café torréfié avec soin, que l’on sert aussi bien au Loft House qu’à la soupe de Noël des cramés, mais franchement comme dirait Mac Incha, la réalité dépasse l’affliction.

http://www.deviantart.com/print/21187780/?itemids=85

A l’heure des faux viols pour toucher des indemnités, ne vous étonnez pas, «  Fontaine » est un parfum …. pour homme. Na.

Écrit par : Lemmy Bert-Lingot | 15/01/2014

A Lemmy kill Munster

Si la réalité dépasse l'affliction, je vous laisse en tirer la confusion

Écrit par : necronomie | 15/01/2014

A Lemmy kill Munster

Si la réalité dépasse l'affliction, je vous laisse en tirer la confusion

Écrit par : necronomie | 15/01/2014

Les commentaires sont fermés.