08/01/2012

D'un champ à l'autre

 

On dit de Napoléon qu’il a gagné beaucoup de guerres car il faisait marcher ses hommes après la bataille pour officieusement les rapprocher du prochain objectif mais officiellement pour éviter une contre attaque en restant au même endroit pour s’y reposer.

C’est précisément ce que le petit Napoléon qui a vu le modèle US s’écrouler dés son arrivée au pouvoir fait actuellement avec nous et la marche forcée vers le modèle allemand où l’on produit plus que l’on consomme.

TVA sociale payée par les plus pauvres immédiatement et taxe Tobin pour les plus riches à l’initiative de notre pays donc sans effet (mais quel grand objectif)…, Ultime carotte pour faire avancer l’âne qui vient de comprendre que le prix de l’avoine va augmenter au moment où l’on va lui demander le plus d’effort.

Nos dirigeants ont compris désormais que la chute de la consommation, notre pilier traditionnel était inéluctable et n'ont plus peur de tuer une reprise qui ne viendra pas...Le consommateur est contaminé mais rattrapé par son pouvoir d’achat et le durcissement du crédit à la consommation.

Faire le choix de le taxer plus, c’est ramasser les dernières miettes de sa contamination et lui annoncer qu’il va falloir quitter le champ de bataille de "la consommation" pour se rendre sur celui, plus prestigieux, des sociétés postindustrielles en voie de ré industrialisation, le fameux champ de bataille de "la production" ou dans un élan collectif notre pays survivra en exportant son savoir faire. Les touristes qui complèteront à l’import le reste de nos recettes n’en reviendront pas…Quand ça existera...

En route vers la TGD

 

Commentaires

Ouaip, enfin mon interprétation c'est que c'est pour sauver l'état tout court en augmentant les taxes car il ne reste que cela, indépendamment des conséquences économiques qui seront à mon avis insuffisantes quant-à leurs effets sur la production locale, le problème étant à la fois la demande Occidentale qui faiblit, le système bancaire qui coule et un système monétaire qui agonise lentement.

Pour être actuellement employé dans une grande boite Automobile Française qui vient d'annoncer la liquidation de son budget R&D, je pense que le développement et la production en France c'est pas pour demain matin et que l'accélération de la destruction du tissus industriel va se poursuivre à une vitesse spectaculaire.

Écrit par : dany | 08/01/2012

Nous pouvons être fiers de nos archives, car cela aussi nous l'avions annoncé, sommes m allés plus loin, mais pas tout d'un coup, car s'il n'y a pas loin du Capitole à la roche Tarpéienne ( pycha chodzi przed upadkiem, en polonais, מאיגרא רמה לבירא עמיקתא en araméen, Mais alto é o coqueiro maior é o tombo! au Brésil, D'e stìddi 'e stàddi = Des étoiles aux étables chez les siciliens ) qui veut voyager loin ménage sa monture ( Racine, les Plaideurs ) ou, plus proche de nous, Qui aime bien ses lunettes ménage sa monture
( Francis Blanche, Mon oursin et moi ).

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/ndaa-obama-elargit-la-loi-d-107670

Écrit par : Haller Tal Ashimi | 10/01/2012

Zoo et Marc Aurèle


Suis le caïman et tu boiras de l'eau claire ( Afrique )

Aujourd'hui, tous les gens ont la maladie de se soigner ( Albert Willemetz )

Dès l'aurore, dis-toi : je rencontrerai un indiscret, un ingrat, un insolent, un fourbe, un égoïste, un envieux ( Marc Aurèle )

Je puis être très zoo, mais je n'en bois que peu le vendredi ( Vince in the 13Mood )

Les philosophes et les psychologues ne savent pas tout. Les poètes ont sur l'homme d'autres lumières ( Gaston Bachelard )

Les arbres ont une âme, car ils ne sont jamais méchants; les hommes aussi, pour la raison inverse ( Nossis Xoda Vertèbre )

Dans la communication, le plus compliqué n'est ni le message, ni la technique, mais le récepteur ( source ? )

Il n'est pas de problème qu'une absence de solution ne finisse par résoudre ( Henri Queuille )

Ce qui m'intéresse n'est pas toujours ce qui m'importe ( Valery )

Il n'y a qu'à traire et quatre cycles, cependant l'on arrive au bout d'un quatrain qu'à transistor en lulupine à sqash
( Smooley de Fooung )

Tout, chez tout le monde, n'est que divertissement, dérivatif à la mort ( Thomas Bernhard )

J'ai décidé d'affronter la réalité, alors dès qu'elle se présente bien, prévenez-moi ( Quino )

Écrit par : Jolnay Bilenium Senior | 11/01/2012

Les commentaires sont fermés.