23/02/2011

Ciao L'Euro...Vive les monnaies complémentaires

CARD.jpg

Que faisait le premier des nécronomistes lorsque d’aventure, il ne livrait pas des assaults théoriques et tragiquement lucide sur ce blog pendant plus d'une semaine ?
Etait-il désormais sans valeur d'échange ni valeur d'usage ou peut être tout simplement un peu trop usagé...?
S'était il immolé économiquement à l'image de la jeunesse flamboyante du monde arabe ou dormait-il du proverbial sommeil osirien ? Ou bien rattrapé par la faiblesse hurlante de ses moyens avait-il renoncé à tuer le veau gras et à armer les justes pour se corrompre à nouveau dans un monde dont il avait annoncé la chute ?

La réponse était d'une simplicité biblique  : Depuis la conférence d'Avignon (voir note ci dessous), le portier de nuit de l'économie n'avait pas quitté ses nouveaux amis des monnaies complémentaires dans un périple inoubliable qui nous mena de Suisse http://fr.wikipedia.org/wiki/Banque_WIR
jusqu'en Belgique http://res.fr/

Bref, cher amis nécronomistes, en ces temps troubles et troublés, le courage intellectuel ne signifiant plus rien dans l'hypermarché mondial, j'ai décidé de renouer avec l'action, unique armure contre la dépression nécronomique et de m'engager dans ces nouvelles utopies pirates et pourtant bien réelles que sont les monnaies complémentaires.
Je quitte donc en partie l'Euro...pour conseiller cette joyeuse bande...

Nécronomiquement votre

 

 

Commentaires

Manque plus que le logo nécronomique sur carte personnalisable.
Que le Maât http://fr.wikipedia.org/wiki/Maât
et l'Ifset http://fr.wikipedia.org/wiki/Isfet
crapahutent profite à Maât, donc à Ifset ( dont le centre se trouve à la périphérie )

Salut

Écrit par : Vince ama'cteur | 23/02/2011

Wisconsin Ohio ..
Irlande en votant, et en référendum !
C pas fifi nini

Soons noos fédéra'ctifs

ps : la déflation à terme, il y en a qui, insubordonnables, la voient à terme

Écrit par : Smakisbiotifoule | 23/02/2011

A Vince,

Nous aurons evidemment bientôt notre carte en monnaie complementaire...

Écrit par : necronomie | 24/02/2011

"
Séoul veut apaiser les inquiétudes sur les caisses d’épargne
21/02/2011

Les autorités sud-coréennes de régulation financière ont tenté lundi d’apaiser les inquiétudes suscitées par la suspension des activités de six caisses d’épargne, en évoquant le rachat de leurs créances douteuses.
Le gouvernement va assouplir les restrictions financières sur la Fédération coréenne des caisses d’épargne, afin qu’elle puisse apporter les liquidités nécessaires aux établissements qui en ont besoin, a indiqué la Commission des services financiers dans un communiqué. La Commission avait suspendu la semaine dernière les activités de six  caisses d’épargne –dont la plus importante du pays en termes d’actifs, la Busan Savings Bank– pour six mois, en raison de liquidités insuffisantes.
« Nous ne prévoyons pas de fermetures supplémentaires au cours du premier trimestre, en l’absence de retraits massifs de dépôts » par les particuliers, a indiqué Kim Seok-Dong, de la Commission. Le gouvernement prévoit de racheter, via son agence de résolution des dettes, la Korea Asset Management, pour 3.500 milliards de wons (2,29 milliards d’euros) de créances douteuses accumulées sur des projets immobiliers, a ajouté M. Kim.
Cette proposition doit être approuvée par le parlement. La Commission va également rembourser partiellement les clients des caisses suspendues une semaine avant la date prévue. Le gouvernement et les autorités de régulation financières veulent éviter un choc systémique causé par les caisses d’épargne qui souffrent d’un retournement du marché immobilier.
"

Ah l'immobobobile Yeh !
la grande bubulle tles tlè glande bubulle, wourf
et ces clas(h)ses moyennes délaissées par l'état, bouh
qu'on les plaint ; ceci dit elles ont par exemple, toutes valeurs chrétiennes confondues, en crédit hypothécaires ( donc en dettes ) des centaine de milliers de x à rembourser ..

Ayant pris l'ascenseur social - pour quoi faire ? - à coup de publicités sur standing-gazon : la nature mais sans ses contraintes. C pas pour cracher sur le citadin, ce serait trop facile de catégoriser les bons et les méchants - cependant sa métrosexualité pas cash avec l'acçâânt ne profite en rien de l'évolution des termites en milieu humide, de Desperado Spring oh kaiii .

Écrit par : Koon See-Lee Di Zeu | 24/02/2011

salut,

je vois pas trop comment fonctionne la monnaie alternative, ça serait possible d'avoir un descriptif de l'objectif, des avantages et des désavantages de ce type d'initiative ?

Écrit par : jacques | 25/02/2011

Je suis du même avis que Jacques. Une monnaie reste un outil. A première vue qu'elle soit solidaire ou non, ce sont ceux qui l'utilisent qui finalement en font un objet utile ou non. Peut-être pourrais-tu nous éclairer sur ce point ?

Écrit par : tartocassix | 26/02/2011

A tartocassix, a jacques

Au boulot les mecs...Ci joint livre de l'ami bernard pour vous familiarisez

http://www.eclm.fr/fileadmin/administration/pdf_livre/329MonnaiesRegionales.pdf

Écrit par : necronomie | 27/02/2011

Oh putain le lien

On pourrait m créer des cartes genre " chéquier culture trans-frontières "

On plaisante, on plaisante

Écrit par : Vincent 1er Jedi | 27/02/2011

"
Les interlocuteurs ont été clairs sur ce point : «Le temps est
une forme d’argent ». La plupart pensent même que la monnaietemps utilisée à Bali est plus importante que la roupie indonésienne car elle garantit la cohésion de la société balinaise. On peut mesurer l’importance sociale de cette monnaie particulière par le fait que la peine la plus sévère prononcée par le conseil ne consiste pas en une amende en roupies, mais en un refus de fournir un apport en temps par communauté. Celui qui se soustrait
trois fois de suite aux décisions de la communauté est définitivement
exclu par le banjar. Ainsi, quand une cérémonie familiale importante a lieu, une crémation ou un mariage, la communauté suspend sa contribution aux préparatifs et l’intéressé doit tout gérer seul. À Bali, la peine ultime consiste donc à priver quelqu’un de l’aide que la communauté peut mettre à disposition. "
p. 47

Un petit dedefensa ? Allez, c'est dimanche
http://www.dedefensa.org/article-de_la_chaine_crisique_au_temps_crisique__24_02_2011.html

Par contre, la classe moyenne, ..
pas encore compris le fractal
( avec l'Habitus, c-à-d en l'occurrence la/es rechute/s, le temps de comprendre, ...)
http://fortune.fdeso uche.com/32019-la-technologie-tue-les-classes-moyennes

Écrit par : Crémant-Balthouze Funestin | 27/02/2011

" 21. Cette monnaie traditionnelle a même été incorporée dans la modernité au point qu’il existe notamment en Papouasie-Nouvelle-Guinée la première banque au monde à utiliser la monnaie-coquillage ! "

ps : Tartocassix, tu vas avoir du boulot, hmm. Si si

Écrit par : Othaka, Mutanste Maggy Bickôt | 27/02/2011

" Les régions ont de nombreux besoins, liés notamment à des problèmes sociaux tels que le chômage, l’emploi des jeunes ou la prise en charge des personnes âgées. Davantage de besoins économiques seront satisfaits quand un réseau de clients bien constitué permettra aux entreprises locales de mieux faire face à la concurrence des grandes entreprises présentes sur les marchés nationaux et internationaux. Les besoins écologiques ou culturels peuvent être remplis si l’on soutient efficacement les associations locales. La préservation de l’identité locale répond également à un besoin culturel.
Il est difficile d’envisager toutes les utilisations qui pourraient
être faites des monnaies régionales afin de satisfaire les besoins
exprimés par les populations des régions. Il en va de même pour les
ressources non mobilisées : en réfléchissant bien, et avec un peu
d’imagination, on peut en trouver partout ou presque. Toute personne sans activité souhaitant proposer son savoir-faire est une ressource.
La prochaine fois que vous irez au restaurant ou au cinéma,
comptez le nombre de places ou de tables vides : il s’agit là aussi de
ressources non mobilisées. Les écoles, fermées après les heures de
cours ou pendant les vacances d’été, sont également une ressource, tout comme certains cours de l’université que suivent parfois tout au plus une dizaine d’étudiants. Ces jeunes qui sont prêts à aider les associations sont aussi une ressource. Il y a là des ressources à mobiliser
pour satisfaire des besoins.
Bref, l’idée est d’introduire les monnaies régionales là où les monnaies nationales ne permettent pas de satisfaire tous les besoins et, en plus, négligent l’utilisation de ressources bien réelles."
p. 84

Avec des pives, chérie.....

Écrit par : Tonton Bicamércant | 27/02/2011

" L’analyse économique se concentrant avant tout sur la quantification des échanges, elle ne dispose pas d’outils permettant de déterminer qui fait quoi, par exemple, si un chiffre d’affaires de plusieurs milliards d’euros a été réalisé par une seule entreprise ou par dix mille petites entreprises indépendantes. Ceci est pourtant capital dans une société de l’information, car, si ce chiffre d’affaires a été réalisé par un grand nombre de petites entreprises,
cela témoigne de l’existence d’un réseau social et d’échange d’informations très dense et d’une structure économique très diversifiée dont il convient de tenir compte. Comme le pense l’auteur américain John Perry Barlow, qui se bat pour l’extension des droits civiques sur le cyberespace et s’est beaucoup intéressé aux modèles du futur, les relations seront beaucoup plus importantes
dans l’économie du futur que la possession des biens euxmêmes. "
p. 91

Des pives d'amour ...

Écrit par : Souméblade le Stationnaire | 28/02/2011

Merci pour les liens. Merci pour les extraits. On va lire tout ça puis on t'en fait une fiche de synthèse c'est ça ?

Écrit par : tartocassix | 28/02/2011

Rapport La Plante

Patient : Ben Shalom Bernanke
date d'entrée au sénat : 1.03.2011
séjour(s) : innombrables
-
Diagnostic : bêtise

A.P. . Depuis quelques temps, le patient présente à nouveau un état de déni avec humeur vaguement gaie, manque d'entrain, asthénie sous-jacente, de lentes et systémiques bouffées délirantes. Devant ces symptômes, le sénat va l'auditionner au Capitole avec fermeté.

Status à l'entrée : Il arrive tout seul, calme et collaborant dans une tenue vestimentaire correcte. Thymie triste sous un air faussement gai, voir benêt, regard peu expressif. Tendu. Le ton de la voix est monocorde. Il se décrit comme quelqu'un d'introverti, qui a des difficultés à se lier d'amitiés. Il avoue une pauvreté sexuelle hors norme. Avec un sentiment d'invulnérabilité, remet tout problème à plus tard, a toujours réponse à tout. Il exprime sa situation toujours insatisfaisante, se sent toujours incompris, ceci même après avoir été élu ' homme de l'année ' par le Times. Répond aux questions sur un ton monocarde.

Evolution : au mieux il sortira comme il est entré. Se plie facilement au protocole. Chaque remise en question est vite annulée par rationalisation.

il serait souhaitable qu'il puisse trouver un peu de plaisir dans un processus thérapeutique, quelque part à l'écart.

Examens complémentaires : les examens courants sont dans les normes, ce qui ne veut rien dire par les temps qui courent.

Médication à la sortie : inchangée, voir augmentation si nécessaire
( réserve ).

Dr V. Rey-Bellet
Genève, le 1er mars 2011

Adressé à : 16 confrères spécialisés en psychiatrie économique

Écrit par : Doktôl Jedi Ninzelberg | 01/03/2011

A Tartocassix,

Quand je disais que tu vas avoir du boulot, c'est parce que je suis en train de te mettre de côté des choses concernant l'agence.
Tout arrive en même temps, en ai presque du mal à suivre.
Encore heureux que tu te donnes dix ans.

A +

Écrit par : Vincent | 01/03/2011

ce qui m'attriste dans cette histoire , ce sont ces poils !

Écrit par : tartoboule | 01/03/2011

Et comme Pâques est tard cette année, 24 avril, on peut difficilement faire mieux ( si, le 25 ma c rare ).
Du coup, les animaux vont muer plus tard et l'Esprit Shunk imploser ou metasurvivre ; ou on alterne, et tout le monde est content, y compris les Dormegirls du Bandiamin Show, les cocottes à D'Ormesson, celui par qui la censure est arrivée ( n'est-ce pas Jean Ferrat ? ).
Sinon c la promenade forcée, avec bains de pieds dans la Volga, haute couture et ptites crevardes, le tout chez Delarue où vont snifer tous les ex-ministres du gouvernement actuel en mouvement ( la France est à la page, on en est lactose-jaloux ). Sans compter qu'après une certaine heure on ne sait plus très bien si on pompe de la blanche ou des touffes de clepses.. mais y a-t-il du LSD dans l'ADN ? Normalement oui car tout l'univers en résumé tient dans une capote. On peut même se prêter à penser que 6 camions de déménagements se trouvent dans une éprouvette et, partant pour l'inconnu, le futur y est annoncé - déjà marqué - en anticipant encore un peu, non seulement le capitalisme, ses miasmes, sa corruption, ses tromperies, mais il faut y inclure les soubressauts post-opératoire de la révolution de la frite au jasmin, tout cela et toute la bibliothèque d'Archinaval le Glandu se voient rétrécir à vue d'oeil
( je vois pas bien avec quoi d'autre on voit qu'un oeil, hein, peut-être deux, hein ), qu'au demeurant à la même période et par un effet de balancier digne de notre enfance, entre au Panthéon de l'insubordonnable Gadoue un panégirique du Mouchoir Postal de la Renaissance à nos jours et à nos souhaits, relié, broché en vert anglais, berk, et dont la première à la nouvelle académie du Caca des Régions, version gendre pragmatique, tiendra plus de l'oraison funèbre que de l'institut du monde berbère. C'est tant mieux car il est difficile de vivre sous tente et d'anoblir son PC. En plus les puces préfèrent le Labrador, c'est bien connu, elles qui mangent entre les repas car la bestiole ne connaît pas la crise, elle en vient. Notons que ce ne sont pas elles qui, étant aller vivre " à la campagne ", on préférer ne pas entendre le son des cloches, ni sentir l'odeur du fumier, mais bien ces bobos au portable ultraclean et dont les loutres majeures du zoo de Kleemengbøgg, bien qu'ayant apporté dans leur vie présente tout l'attirail pathologique de leurs vies antérieures, se font fort de dénoncer l'intrusion car, de dzeu, les paywés eux au moins ils savaient ce qu'étaient les valeurs, pétanque, lavements, glissades involontaires et confession. D'où le bain de pieds qui commence dans le château d'Arkël,comme dans Pelléas et Mélisande mais sans les sous-titres : du coup le petit-fils : loin!, les servantes, les pauvres , loin!. On comprend que Mélisande se meurt parce que c'est un film américain.
l'Esprit Shunk, on y croit. Et si on y croit pas, c'est à nouveau l'Esprit Shunk. Da

Écrit par : Møeurk Iyledegârde | 01/03/2011

Merci Vince...
Je savais que je pouvais compter sur toi pour remplir mes week-end desoeuvrés !

Écrit par : tartocassix | 02/03/2011

a ce saucisson d’âne , il est délicieux ! par contre la roussette elle est clairette ... bon toujours c'est problème de poil ...

Écrit par : tartoboule | 02/03/2011

TOKYO. Le japon a enregistré l'an dernier le nombre de suicides le plus bas depuis neuf ans, mais ce chiffre reste encore supérieur à 30 000 pour la douzième année consécutive.

NOUVEAU Earth Lovers ™
Le premier gel douche 100% biodégradable de The body Shop

Les gouvernements européens, les banques et les entreprises ont besoin, pour leur financement de cette année, de la somme colossale de 2400 milliards d’euros.

On meurt,on gèle,on paye. C'est la vie.

Écrit par : Busard connu | 04/03/2011

aujourd'hui , c'est tête de veau , comme elle c'est rasée , ça va mieux ...

Écrit par : tartoboule | 05/03/2011

Il parait que 52% des androgines se laissent pousser les poils ... pour le cloudshabbazoing, c'est-à-dire du Johnny en parfaite santé dans l'aile de haute sécurité. C'est ce qu'il y a de bien avec la décadence, on peut les confiner dans le fufun ; sinon il y a toujours les économistes/ traders légèrement à droite, lecteurs d'Attali, voir impressionnés par Soros, adeptes du cosmopolitisme le plus aigu, contre l'état, pour la réduction du déficit sur le dos de ces feignassses de crevards, jamais à court d'égoïsme - antivisionnaires par excellence sauf gouvernement mondial - invention de peu de talent que n'aurait pas renié Méphisto Junior - craignant pour leur ascenseur social, capital à leurs yeux, vu leurs dettes hypothécaires et le vent du boulet semblant souffler sur leur forte nature, gueulant sur tout, l'éduc, la presse, incapables de faire mieux sauf en privé, ce qui évite toute comparaison et, bonus sur la gâteau, imprime une légère laque autour des tempes de la décohésion sociale. On y rajoutera une pincée de valeur chrétienne, surtout pour eux donc, tout cela les rendant parfaitement inaptes à naviguer dans le chaos, non prévu !, avec pour corollaire de s'enfermer eux-mêmes sans la police, ou alors privée. 73% des métrosexuels ne seraient pas stériles s'ils étaient nés durant les trente glorieuses ( les fameuses Thirty Fofolles Argentic Band ) et auraient pu accéder à la propriété par lagon s'ils avaient fait l'Indochine, fierté d'un certain De Gaulle, qui est aussi le nom d'un bateau transportant des nègres depuis la Somalie jusqu'à l'Afghanistan, ce que ne montre pas la télé, et les 27% restants pourraient sous la torture manger ce qu'on leur donne un point c'est tout. Par torture entendons-nous, pas la vieille école, juste celle consistant à leur faire faire de l'origami couleur avec des couches culottes, biodégradables bien entendu, avec des dégradés allant du jaune canari évanoui au vert olive dénoyautée dans un délai infime, devant une foule de badauds asiatiques et au profit de la mucoviscidose, cette dernière en étant encore au stade larvaire et détient un fort potentiel, enfin c'est ce que dit Jeanine qui s'y connait en doses. Les cautions par contre, doivent toujours être payées cash et les oreilles propres.

Écrit par : Alexcendre le Funéraire | 05/03/2011

pas la vieille école, juste celle consistant à leur faire faire de l'origami couleur avec des couches culottes, biodégradables bien entendu

Écrit par : pandora beads | 07/03/2011

Les commentaires sont fermés.