05/11/2010

Plus fort que le découplage...La désynchronisation

vandamme.jpg Jcvd le célébre disloqué géographique nous livre son avis sur le Quantitative Easing et donne un conseil à  Bernie la plante (Ben Bernanke)

« Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien. »

Pour ceux qui avait raté mon intervention sur IDF l'émission est disponible en téléchargement.

Une nuit complète à répondre aux auditeurs...c'est vrai que j'ai l'air fatigué sur la photo....

 http://edc.stardist.org/edc/php/rec_show_h.php?type=T&...

 

Nécronomiquement votre

Commentaires

Réalisateur : inconnu


Et si on auraient manqué le début du dernier Euspreados Lacunaidis, l'anti-célèbre bien connu plongeur vacant au marasme des mamis (Fert) sous-marines tant disco dessus avec les moutons sa nana, une laideur, une des leurs, surfe le tsunami à la manière des vulanosophes en les bouillonantes vagues de baves pleureuses ( la crim', Eugène ! ) la suite on l'avaient compris con m'aime.

Comme l'épisode se passe dans la mer rouge et au-dessus, donc, que la protagoniste est ô baise, avec des bourrelets qu'elle a bien le droit ( kuoni pense qui Mal y bu ), non sang algues, Sue l'accompagnatrice extréminateuse bourrée d'allégresse, ah les graisses, toutous party du tout du script devient en couleur, à l'opposé du M. Allais ou du Attali , entre autres plafonneux grisâtres, humanoïdes non certifiés de la poésie de lépreux marécage, la joie de vivoter donc en technicolore elle affrontent des requins dont ça devient amoureuses comme dans les comptes d'effets ( usuels à force d'être toujours spéciaux ), en sombre dans le texte.

Le film coproduit Bul-CdS ( Bulgarie-Corée du Sud ), il a la super voix de Sharkya mein General, du catégorique rebuzzant :
Vomie Star
ô
Vomi Star
tu recraches tout tes fleurs
tu gerbes tous leurs boutons
ô
ô
ô Voomi Staar

Euspreados le courageux en est presque judéo-chamanique de toundra éthiopienne dessous la coque à faire pêter du cul Catherine Deneuve en pubilc ( c'est pas assez faut qu'elle s'les mouille, pt'être jamais ?! ) ; de cette élégance d'être débrouillard nègre, à ce propos tout le monde est invité par curiosité malsaine au top à jeter une piti coup d'oeil par dessus le bastingage branlant sur http://www.bamakorama.ouin
de que ce que si on veut faire comme le héros, à voir.

Les seules à rester désynchrones sont les deux donzelles, carcan l'une mange, l'autre tracteur par les mimis mam marins ( mille boeufs saoule les mères ), définissant bon d'aquacultrices qui, telles des agricultututrices ou nombreuses d'oulovrières ne craignossent que bostryche le comité du boss triche en parallèle se déscanne encore d'un cran tout en émargant plus de ciconférence que le centre- avé.

A l'entracte,
Croattzlisse à Nicot
neurones rétractiles
lavabos sans fond
Sembon vice queue
protège-saloontrekking
en première :
" La parabole élucidée ", 12 minutes très très chiantes au ralenti

" Enfin sous l'eau la gloire ", avec Euspreados Lacunaidis, Avishai Mangana-Cohen, Preeti Cocol, Lady ArzoniBled-Futchure

ps : il n'y a pas de début ...

Écrit par : Mâle & fils | 06/11/2010

Les commentaires sont fermés.