26/09/2010

Le Diagnostic d'une PRO

 

http://www.dailymotion.com/video/xeynin_lapsus-dati-confo...

 

 

Quand je vois des fonds qui demandent une rentabilité de 20 25 % avec une fellation quasi nulle…ça veut dire que ça casse des entreprises....

Rachida Dati

On voit que Madame Dati a levé beaucoup de fond….

Personnellement quand je vois des femmes qui ont les dents qui rayent le parquet, je me méfie...Je suis sensible du bout du gland...

Un vrai Lap suce...Jeux de mot franglais...

Nécronomie et Etau fiscal….

cover_NECRObla.gif

 

 

 

 

 

 

 

Augmenter les contrôles fiscaux ou la pression fiscale en haut chez les riches alors que l’on souhaite favoriser l’investissement serait une attitude schizophrénique et suicidaire pour toutes gouvernances économiques type Christine Hagarde …c’est pourquoi, en pareille situation de crise, les gouvernements tel le notre décident en général de resserrer les contrôles fiscaux dans les moyennes et basses couches de la société : PME, TPE, RSA, CAF…

Nous en sommes à ce stade…

Echec…

Les gouvernances économiques plus libérales type Berlusconnienes font d’autres choix…

L'’Italie étant, vu son passé, beaucoup plus adaptée à la crise que nous (40 ans de crise, d’économie parallèle et de paris clandestins, ça forge un pays… ) regardons comment la situation a été traitée :

Berlusconi, devant la gravité de la situation du pays, a desserré l’étau en bas pour favoriser l’économie parallèle puisque que beaucoup de gens n’avaient plus accès à l’économie réelle et surtout pour ne pas avoir a resserré l’étau en haut puisque l’on avait élu pour cela.

Echec…

On notera que nous ne sommes pas dans un débat idéologique classique de droite,de gauche ou du centre commercial puisqu’à ce jour personne n’a essayé de desserrer l’étau fiscal vers le bas et de le resserrer vers le haut , cette solution étant inconvenante pour tous…

Nécronomiquement votre…

 

25/09/2010

Le bonheur est dans le prêt...Mais

 

 

 

Crise & Mutation.jpgNous sommes dans une période de mutation, cette mutation se fera contrainte et forcée dans la douleur et la violence.

Chacun peut désormais constater que de reprise, il n’y en a point hors celle de nos chaussettes que nous allons devoir porter plus longtemps pour ceux qui auront la chance de survivre à la période qui s’annonce et qui va au bas mot o ba ma, laisser trente millions de gens sur le carreau ticket minimum aux USA et autant en Europe.

Malgré deux plans de Paulson et d’Obama de plus de 700 milliards de dol chacun, l’économie n’est pas repartie ainsi qu nous l’avions annoncé.

Aux hordes croissantes de chômeurs s’ajoute maintenant le phénomène des Tea Parties ou se réunissent les largués de la marché forcée de la mondialisation qui ne reconnaissent plus leur pays et qui ne définissent plus ni comme démocrate ou républicain mais comme conservateur… Ambiance retour aux valeurs judéochretiennes No Drug No Sodomy, No Wall street…

Eut il existé un jour d’autres Anges que les golden boys ??? Clamaient pourtant les marchés financiers pour être sûrs que nous avions bien compris que notre sort était entre leur main et que nous nous étions condamnés à les renflouer et le cas échéant mourir pour eux.

N’avaient-ils pas permis les Subprimes et les Ninja Loan, prêts consentis à des personnes qui n’ont ni apport, ni travail, ni revenu (No Income No Job and Asset) ???

Le rêve américain financé par les autres pays qui se bousculaient pour acheter les dettes titrisées des pauvres américains…

Accès à la propriété pour tous, illusion du bonheur immédiat payable à tempérament…

C’est ce rêve qu’il va falloir remplacer pour maintenir une cohésion sociale, car un rêve ne se remplace que par un autre rêve ou par Dieu…La bulle verte ou révolution évangéliste ou conservatrice.

Obamageddon :

Le bonheur est dans le prêt … mais la mort est à crédit pour l’Etat.