23/03/2010

Le dicton nécronomique du jour

 

 

Crise & Mutation.jpg

 

 

On ne remonte pas les Champs Elysées...On les descend...

Commentaires

Décès : nouveau guide pratique relatif aux conséquences fiscales
Décès : conséquences fiscales pour les particuliers e les indépendants
Décès : conséquences pratiques des conséquences particulières
Déclaration de succession pour particuliers particulièrement sans succès
Déclaration pour la taxe d'exemption de l'obligation de s'en aller aux loin
Déclaration pour la taxe incendie
Déclaration pour la taxe secousse sismique
Déclaration pour le prélèvement de l'impôt à la source d'eau potable
Déclaration pour les particuliers : la recevoir et la balancer
Déclaration simplifiée pour les personnes placées en institution
Déclaration simplifiée pour les personnes déplacées en institution
Déclaration simplifiée pour les particuliers placés en institution particulière
Déclaration simplifiée pour les particuliers déplacés en institution particulière
Déclaration non simplifiée pour les particuliers en situation non particulière
Déclaration pour la taxe d'exonération de l'impôt à la source pour personnes non placée en institution
Déclaration pour la taxe d'exonération de l'impôt à la source pour personnes non placées en institution, non encore indemnisées pour secousse sismique
Déclarer sa fortune, si l'on est imposable
Déductions de santé ( assurances, frais médicaux, lunettes, porte-jarretelles, etc. ) pour les particuliers soumis à déclaration
Déductions des frais de gardes d'enfants
Déductions des frais de grades d'enfants de monoparents
Déductions des frais de grades d'enfants d'hommes monoparents
( roues de poussettes, cafeteria en plein air, etc. )
Déductions des intérêts passifs ( intérêts de dettes )
Déductions des intérêts actifs ( intérêts toxiques )
Déductions des pensions alimentaires, de placements aux spectacles et subsides d'entretien de la salle
Déductions des subsides d'entretien de tiers ( handicapés, putes, personnes âgées, etc. )
Déductions des subsides pour aides aux suicidaires
Déductions des versements bénévoles et dons
Déductions des dons d'organes, prises de sang et d'otages
Déductions effectuées par l'employeur ( impôts à la source, potable et non potable )
Déductions effectuées par l'employé ( masquées et non masquées )
Déductions effectuées par l'employeur, l'employé, les médecins et la police montée ( déductions de société et de catastrophe causée par un tiers humain )
Déductions effectuées par l'employeur, l'employé, les médecins, la police montée, la diplomatie et les secours ( déductions de société et de catastrophe causée par un tiers non humain ), sur les frais aéroportuaires annexés s'il y a lieu
Déductions liées à l'activité dépendante du grand banditisme
( salaire )
Déductions sociales des indépendants ( annexe BX4 )
Déductions sur la fortune ( dettes, cautionnements et vase de Soisson )
Déductions sur les rentes de la prévoyance professionnelle, prévoyance amateur et prévoyance loisir
Déductions sur les rentes de la prévoyance professionnelle, prévoyance fégnasse et crevarde
Délai de retour de la déclaration pour les associations et fondations de droit publics et privés
Délai de retour de la déclaration pour les associations privées de droit
Délai de retour pour la contestation de l'impôt à la source
Délai de retour pour la contestation de la source et de la taxe incendie y afférente
Délai de retour pour la demande de rectification des déductions des subsides d'entretien de tiers ( handicapés, putes, personnes âgées, etc. )
Délai pour la réponse suite à une demande de rectification des déductions des subsides d'entretien de tiers ( handicapés, putes, personnes âgées, etc. )
Délais pour tous les autres
Demande de remboursement de l'impôt à la source étrangère
Demande de remboursement de l'impôt à la source étrangère hors planétarium
Demande de remboursement de l'impôt anticipé ( success story non partagées ) pour les placeurs aux spectacles ( un tantinet jaloux, peut-être ? )
Demande de remboursement des acomptes, frais de justice et repas équilibrés ( equirepas tqs Y23 )
Demandes de rectification de tout ce qui précède
Départ du lieu actuel d'un particulier déplacé en institution hors sol indépendamment de sa situation végétative
Départs pour les indépendants
Départs pour Jupiter
Détournement de l'impôt à la source
Direction de la perception ( perception de la direction et présupposition du management en général comme de ses prérogatives, voir ailleurs )
Direction des affaires terrestres ( y compris loutres, car eau douce )
Direction des personnes morales, des titres et de l'immobilier
Direction des personnes immorales, des titres et de l'immobilier, pas tous en même temps
Direction des personnes physiques
Direction des personnes peu sportives
Direction des personnes douées d'une âme
Direction décès

Écrit par : Vince & Partner | 23/03/2010

y fait koi le Vince dans la vie ? Rentier ou fonctionnaire ?

Écrit par : geraud | 23/03/2010

Ni l'un ni l'autre, il est directeur du protocole.

Hein Vince ;)

Écrit par : Alexandre | 23/03/2010

Oui Alex

Au 47e printemps de courage et d'innocence avec des pauses, je cherche les caravaniers de l'étrange ( des rares à considérer le rectangle comme cyclique ).

Au fait, jolie la demi-lune zénithale en fin de journée ...

( z'auriez pas vu des oeufs de Pâques avec une tête de mort couleur lilas foncé, non ? )

Écrit par : Ⓥ❶ ⒿⓔⓓⒾ | 24/03/2010

Maintenant que tu le dis Vincent....si en effet ;-))

Écrit par : gabryhel94 | 25/03/2010

( source UFo )

Le 26/03/2010 à 14:57
USA: INDICE UMICH RÉVISÉ EN HAUSSE À 73,6.

(CercleFinance.com) - L'indice de confiance du consommateur de l'Université du Michigan (UMich) vient de s'établir à 73,6 pour le mois de mars en estimation définitive, contre 72,5 en estimation préliminaire et 73,6 en février.
Par comparaison, les économistes tablaient sur une révision en hausse plus modeste, vers 73 seulement.
L'indice avait progressé à 74,4 en janvier par rapport aux 72,5 de décembre et aux 67,4 de novembre.
Copyright (c) 2010 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

=> interprétation parmi les possibles, mais pas certains tout en demeurant tangible :
73,6 ( mars ) révisé à la hausse par rapport à 73,6 ( février )

conclusion semi subjective : un Jedi se réservant le droit de se demander si les cercles ( financiers ou autres ) ont le sens de la dérision ( et si oui pourquoi ? ), son arbre généalogique lui suboddore de parfaire au jour le jour son estimation de confiance préliminaire terrestre.

nota bene :
Confiance définitive = [ voile + nu intégrals à 37 % ] + + [ peau d'ours parcellaire 59 % + chaussettes sous- vêts altérés 104 % ] = 200% de trucs on ôte et on enlève et on remet ça...

Écrit par : © mélancolique | 26/03/2010

Mathilda

Alain Giraudo, un journaliste qui anime un blog sur les médias, nous livre une analyse impertinente, comme on les aime sur le Net : « Je crains donc qu’en glissant sémantiquement de la notion de « liberté de l’information » à celle de «liberté de la presse » on ne fasse qu’embrouiller les choses. Or c’est derrière cet étendard que se massent les rédactions qui ne sont pas capables d’appliquer à leur activité la grille d’analyse critique qui doit être le fondement de leur métier. Il est tellement plus facile de désigner l’impéritie des dirigeants, ou le totalitarisme rampant du pouvoir politique en clamant que ce qu’on fait est indispensable au bon fonctionnement de la démocratie. Tellement plus facile que de faire son autocritique. Ceux qui brandissent aujourd’hui la « liberté de la presse » ont autre chose en tête que la « liberté de l’information ». En fait ils voudraient que, par une sorte de miracle, une activité irrémédiablement en déclin soit maintenue sous perfusion afin, essentiellement, de préserver des emplois. Or pourquoi faudrait-il préserver des emplois dans la presse écrite telle qu’elle est aujourd’hui ? »

[...]
En conclusion, ce tour d’horizon de la presse écrite est à l’image de notre monde, un monde en pleine déliquescence dans lequel on fait payer l’esclave pour ses propres chaînes.

John Swinton, rédacteur en chef du New York Times, en 1880, avait d’ailleurs affirmé que les journalistes étaient « des prostituées de l’intellect » [1].

En 1881, le député Charles Floquet, lors du débat sur la liberté de la presse, avait clairement affirmé que la presse était la clé du système de domination, car elle était (et est toujours) « le gardien du temple » qui empêche toute remise en cause de notre système économique, une réalité plus que jamais d’actualité : « Si vous examinez la presse actuelle que voyez-vous ? Vous voyez des grandes organisations financières installées pour accaparer la pensée humaine, la pensée politique ! ».


Note de Fortune :
[1] Cela se passa lors d’un banquet donné en son honneur, à l’occasion de son départ en retraite. Un des convives ayant proposé de porter un toast à la liberté de la presse, Swinton répondit :

« Il n’existe pas, à ce jour, en Amérique, de presse libre et indépendante. Vous le savez aussi bien que moi. Pas un seul parmi vous n’ose écrire ses opinions honnêtes et vous savez très bien que si vous le faites, elles ne seront pas publiées. On me paye un salaire pour que je ne publie pas mes opinions et nous savons tous que si nous nous aventurions à le faire, nous nous retrouverions à la rue illico. Le travail du journaliste est la destruction de la vérité, le mensonge patent, la perversion des faits et la manipulation de l’opinion au service des puissances de l’argent. Nous sommes les outils obéissants des puissants et des riches qui tirent les ficelles dans les coulisses. Nos talents, nos facultés et nos vies appar-
tiennent à ces hommes. Nous sommes des prostituées de l’intellect. Tout cela, vous le savez aussi bien que moi ! »
(Cité dans : Labor’s Untold Story, de Richard O. Boyer and Herbert M. Morais, NY, 1955/1979.)
Cela dit, si Swinton était le journaliste new-yorkais le plus en vue de son temps, il n’a jamais été rédacteur en chef du New York Times, comme le précisent ces sources étasuniennes : article 1 et article 2.

http://fortune.fdesouche.com/15005-la-presse-ecrite-francaise-sous-perfusion
" La presse écrite sous perfusion ", in Fortune, billet de Gilles Bonafi

ps de J : les grandes presses françaises et suisses ( idem ) perdent des lecteurs, au profit des journaux régionaux, locaux, ces derniers pas forcément / complètement ouverts sur le monde, éclairants peu ou prou ces " états et intersections planétaires ( en mouvement ) ", plutôt axés sur les affaires anomiques, rassurantes ou nécessaires de nos quotidiens, notre nouvelle vraie vie, quitte à être déculturés de l'autre.

___

• La crise du Pentagone, notamment manifestée dans la crise du programme JSF [Joint Strike Fighter, programme aéronautique militaire] ou même observée à l’occasion de l’affaire des ravitailleurs en vol, ne peut être tenue pour une simple crise sectorielle. Il s’agit d’une manifestation massive de la crise du technologisme évoluant vers une impasse, qui nourrit les tensions internationales par l’intermédiaire des remous qu’elle provoque dans les engagements outre-mer des USA, dans les échanges d’armement et les pressions politiques qui les accompagnent.

[...]
En l’occurrence, avec ces forces puissantes du technologisme et de la communication confrontées à la pression grandissante d’un courant historique puissant contestant radicalement le diktat de ces deux forces, la géopolitique en est réduite à s’organiser selon les conséquences, chaotiques pour elle, de cet affrontement.

Dans cette bataille de titans, l’homme est devenu un acteur incertain, tantôt jouet aveugle de l’action de ces forces, parfois tentant de réagir d’une manière nécessairement secondaire mais qui peut avoir son influence et son effet.

Les idées dont notre dialectique est encombrée, à prétention idéologique et humaniste, de la morale type-droits de l’homme à la politique de révérence pour la démocratie, ne servent qu’à renforcer la confusion et à faire figure de faux nez ou de cache sexe pour les forces supérieures en action, – quasi exclusivement les forces déstructurantes, bien sûr.

Certes, l’homme a un rôle à jouer dans cette immense crise ; il passe nécessairement par une révision radicale de la vanité extraordinaire, du narcissisme qui ont conduit l’appréciation qu’il a lui-même portée jusqu’ici sur son propre rôle, sur sa propre importance historique et ontologique.

http://fortune.fdesouche.com/14970-la-bataille-derriere-le-desordre-du-monde
" La bataille derrière le désordre du monde " dedefensa via Fortune
mars 22nd, 2010

- Mathilda, tu viens ? On va être en retard ...
- Maman .. à 16h il sera 17h, c'est pas une métaphore ?
- Chérie, habilles-toi. Non, c'est la vérité.
- Ils sont pas un peu maboules, non ?

Écrit par : Jefenjedi | 28/03/2010

http://fortune.fdesouche.com/15066-attention-danger-travail

ou ( = )
http://www.youtube.com/watch?v=zELKWYA8lqg&feature=player_embedded

Do you can prendre la peine d'ouvrir ce lien, une fois, dans la non/oui/non-non-dualité, car ATTENTION DANGER TRAVAIL, docu
- en un mot - de Pierre Carles, en vaut vraiment la joie.

Fortune, élu site HAA+, passé de pondéré à dromptre par le Crédit Flasheur

N'est-ce pas Jean-Pierre, il ( le mec, entre autres, celui qui a dû allé vendre des trucs de salons dans les Pyrénées Orientales, à des qui hein ), est ben lui il ( mais les autres aussi ) est remplacé par des nouveaux xx, quand ils sont remplacés, sinon alors ça va, mais lors devenir admiratif et surtout____ on les Remercie.


C'était " Préparez vos mouchoirs ( Cléopatre ) "
http://www.dailymotion.com/video/xcq0pv_rat-race_fun

( = ) ou
http://www.dailymotion.com/video/xcmwvu_sphinx_fun

Écrit par : Jefenjedi | 28/03/2010

Ok pour juin en Avignon...

Écrit par : tartocassix | 30/03/2010

Les commentaires sont fermés.