06/12/2009

Evolution ou Révolution...???

thumbnail.aspx.jpg

 

 

 

 

Le retard dans le paiement des dettes des cartes de crédit au cours des 6 derniers mois en Chine a augmenté de 126,5% annuels au cours des trois premiers trimestres de 2009 à 7,43 milliards de yuans (1,09 milliards de dollars), c’est ce qu’a déclaré lundi 30 novembre la Banque Populaire de Chine, qui est la banque centrale du pays.

Même motif même punition...

 

Evolution ou révolution ???

La réponse est mutation et insurrection…

Pas de mutation = insurrection…Clame le Marché soudain terrorisé par l’échec d’une reprise basée sur la consommation durable et les énergies renouvelables…et qui comprend que l'hypothèse d'une croissance intermédiaire tirée par la Chine et le consommateur chinois n'est pas gagnée d'avance.

Tant celui ci s'américanise après tant d'années de frustration...

 

Je l’écris souvent, je ne crois pas à la convergence des luttes qu’appelle souvent de ses souhaits Olivier Besancenot le fonctionnaire révolutionnaire (cf comment concilier l’inconciliable).

Je crois par contre aux pillages de magasins et à toutes les formes d’émeutes consuméristes engendrées par la culture des Marques oû plutôt devrait-on dire la culture tout court car dans les Démocraties de Marché, seules les Marques ont été conçues pour survivre au temps et aux hommes…et sont désormais les ultimes vestiges de notre culture passé.

Le multiculturalisme existe-t-il sans la croissance économique… ?

Qu’est ce que le multiculturalisme si nous sommes tous condamnés à devenir des américains ?

C’est a cette question que doit répondre Mr Besson dans le même temps où de grands philosophes russes souhaitent créer un axe eurasien qui irait de Reykjavík à Istanbul et proposent aux sommet de l’Etat et à Poutine, un scénario de convergence des extrêmes vers un centre radical incluant les musulmans, chapeau suprême de ceux qui ne veulent pas vivre comme des Américains.

Le modèle américain et ses consommateurs multinationaux uniformisés en goût et en couleur par le marketing sous réserve de s’être intégrés dans la société par le truchement des Mass Media, tente de se relever tel un enfant hydrocéphale pour faire quelques pas avant de s’écrouler à nouveau sous le poids de la tête (la Money Power).

Comment pouvoir intégrer encore qui que ce soit si 40 % de la population n'a plus accès au crédit….et au bonheur immédiat payable à tempérament….sans augmenter les impôts et redistribuer… ????

Qu'est ce que l'American Way of Life si l'on ne peut acheter qu'une fois que l'on a l'argent...

Les géostratèges de l’équipe Obama accordent plus d’importance en ce moment aux écrits d’Alexandre Douguine qu’à ceux de BHL produit d’un hyper-marché qui ne tardera pas à s’écrouler si la bulle verte échoue.

 

Necronomy Power…

 

Commentaires

HA jp tout le bien que je penses de ton article, en ce moment je suis entrain de finir "La mondialisation: La destruction des emplois et de la croissance : l'évidence empirique", de Maurice Allais 650 pages écrit en 99 du prophétique en barre, vous connaissez vous avez lu ?

Écrit par : Sébastien | 06/12/2009

No US = Nous

Écrit par : McIncha | 06/12/2009

A McIncha

Exact...

Écrit par : necronomie | 06/12/2009

" Les constatations ( de l'économie et de la finance comporte-mentale ) portent en particulier sur le fait que la prise de décision économique est impactée par des facteurs psychologiques, tant cognitifs qu'émotionnels, qui s'écartent en partie de la rationalité attribuée à l'homo œconomicus. "

La neuroéthique face à la neuroéconomie, voilà ce qui peut manipuler dans un sens ou dans un autre l'homo descartesinus, toujours prompt à trouver des enclaves, des solutions à ses problèmes. Il est à noter que pas une fois, les autres centres
d'intérêt de l'homo sapiens ne sont pris en compte, sauf s'ils
( arbitrairement ? ) rejoignent ce centre qu'est l'économie, qui chacun le sait, est tout. L'économie, c'est Dieu chez les modernes.
" La crainte de Dieu est remplacée par la crainte du Marché ",
lu quelque part chez C. Antoni.

Si par un exemple non fortuit vous entendez - et voyez - le " Marché de l'Art ", ne vous en faites pas, il est plus solide et eurasiatique que le marché du sperme, l'Art étant voué à disparaître un jour, il le sait même s'il ne l'avoue pas toujours, contrairement au sperme quémandeur d'éternité, et l'économie, fusse-t-elle mère de la finance cognitive et toutes ces sortes de choses, n'en parlons pas.

Elle est tellement au-delà de l'infini, enfin c'est ce qu'elle croit ; infiniment intelligente pour nous vendre des soleils couchants
en fond d'écran d'ordinateur alors qu'il n'y a qu'à ouvrir la porte.
Elle est belle, la mariée comportementale !

Et avec la gabegie qui s'annonce, ils vont nous inventer les mariages verts...

Écrit par : First Jedi | 06/12/2009

A Seb

Tu es dans le bon wagon.
Si Allais dit un mot, ce sera sacré.

Même les politiques vont s'en emparer, c'est dire.

Lui, ça va depuis qu'il a compris quelque chose aux années '70.
Les autres sentiront le changement de navire, c'est tout. Et mesquin. Pour ne pas dire sans scrupule.
Ils tangueront là où le pouvoir semble se trouver.
Comme des rats. Qui n'ont pas le cortex imaginatif, ou si peu.

Comme ces démagos qui " démasquent les bien-pensants " pour mieux se faufiler dedans, s'il n'en sont jamais sortis, de la bonne pensée ( du moment ).

Au nord rien de nouveau.

Écrit par : Vincent | 06/12/2009

J'ai trouvé!
Si nous étions sponsorisés en tant que personnes on pourrait tous s'habiller en Vuiton et devenir des gros Etazuniens, non?
Ah..... J'm'ai encore gourra :)

Amzer Zo

Mahosssss

Écrit par : Mahosssss | 07/12/2009

A vincent, bin je parle de ce sujet sur mon blog justement.

A Mahosssss, non pas forcement, il faut comprendre ce qu'est un consoacteur, nous le sommes tous à un certain niveau, comme le dit JPC seul les marques survivront à l'apocalypse.

Je ne sais pas si vous vous souvenez de ce film avec Stalone ou il est congelé pour être réveillé dans le futur, ou justement après un apocalypse, mais n'étant plus dans la même catégorie (genre pizzahut devenu des restaurant de qualité, les jingle de pub des année 90 comme de la musique vintage).

necronomiquement votre ;)

Écrit par : sébastien | 07/12/2009

NEWLOOK MATRIX


Je suis un gogo blanc
La décroissance j'y crois
Elle est forcée
Comme la lenteur sera forcée
La micro et la macro
Je n'y crois pas
C'est une histoire d'évasion
Hors du Réel
Je suis pourfendeur de certitudes
Vieilles, pâles, anciennes
C'est une histoire de non-acceptation
Hors de notre terre chérie
Sans âme, sans abeille
Que des spasmes
D'un autre âge
Celui des trente glorieuses,
Des vieux arbitres, schnoks,
Attendrissants ou dangereux,
Les économes négationnistes
Sont incapables de muter
Il n'y a qu'à lire leurs chroniques
" Un hiver de Kondratieff,
Il n'y paraîtra plus "
Je suis un dissident
Toute pensée m'est étrangère
Ici méditant dans ma tanière
Sur le début d'un autre Temps
Nouvelle matrice au son charmeur
Je suis un blanc de zoo
Africain, poète
Chinois, latin
Et surtout j'ai le devoir
D'être gardien du Biotope
Elu à ces fins
protégeant la Maison
Et ce que l'on peut de l'Occident
Amassant les Cultures
Les vraies, vastes et mûres,
Comme celles en perdition,
les jeunes en formation
Non-formatées, s'ouvrant aux Cieux
Ceci contre l'Air du temps,
Aveugle, consensuel, poltron
Drôle de caméléon
Suceur de vie
Roi par la crainte.
Point d'effondrement,
juste un hiver très long
Des étoiles restent
Sans tourments




Le necromantique

Écrit par : JediOne | 07/12/2009

Ouais, la SF

Imaginons, comme dans plusieurs films, qu'à la fin le peuple sorte de terre, de la bulle où ils sont enfermés, ils sont dehors et ils voient.
On leur a menti lorsqu'ils étaient dans leur cage, terrés à l'intérieur de quelque sordide machination.
Il s'agit d'un sujet rédhibitoire dans la SF.

Imaginons maintenant que nous n'ayons plus peur, comme ça, tout d'un coup.
Plus de goût du malheur, de l'évenementiel ; du bonheur à veux-tu en voilà, basta.

Que se passerait-il ?

Ce qui est certain, c'est que nous serions infiniment plus proche de la sérénité.
Comme en vacances, je veux dire de vraies vacances, la coupure nette d'avec le quotidien. La Re-Création.
Sauf que ce serait plus souvent.

----
Il faut que je lise le Yeti, hein Seb

----
[ moi ce que je crains c´est que les Chinois perdent patience et vendent en masse leurs bonds dès la fin des JO pour acheter
de l´or...60 ans après la réforme échouée du Yuan...revanche ? ]
Ecrit par : dan_y44 | 02.06.2008



Déboutonnant, non ?

Écrit par : Cocoswâmi | 07/12/2009

Thèse

« Nos institutions ne valent plus rien : là-dessus tout le monde est d'accord. Pourtant la faute n'en est pas à elles, mais à nous. Tous les instincts d'où sont sorties les institutions s'étant égarés, celles-ci à leur tour nous échappent, parce que nous ne nous y adaptons plus. De tous temps le démocratisme a été la forme de décomposition de la force organisatrice : dans Humain, trop humain, II, 318, j'ai déjà caractérisé, comme une forme de décadence de la force organisatrice, la démocratie moderne ainsi que ses palliatifs, tel «l'Empire allemand». Pour qu'il y ait des institutions, il faut qu'il y ait une sorte de volonté, d'instinct, d'impératif antilibéral jusqu'à la méchanceté : une volonté de tradition, d'autorité, de responsabilité, établie sur des siècles, de solidarité enchaînée à travers des siècles, dans le passé et dans l'avenir, in infinitum. [...]
Tout l'Occident n'a plus ces instincts d'où naissent les institutions, d'où naît l'avenir : rien n'est peut-être en opposition plus absolue à son « esprit moderne ». On vit pour aujourd'hui, on vit très vite, -
on vit sans aucune responsabilité : c'est précisément ce que l'on appelle « liberté ». Tout ce qui fait que les institutions sont des institutions est méprisé, haï, écarté : on se croit de nouveau en danger d'esclavage dès que le mot « autorité » se fait seulement entendre. La décadence dans l'instinct d'évaluation de nos politiciens, de nos partis politiques va jusqu'à préférer instinc-
tivement ce qui décompose, ce qui hâte la fin... »

Friedrich Nietzsche, Le Crépuscule des idoles

Antithèse

" Jarretelles : Amour violent "
La signification des rêves

Synthèse

Du repos, de la magie douce, du renouveau. Voilà qui sied à l'homme de bien en ces temps où l'élégie du laid se répand comme du lait en poudre.
Joyeux foutoir, Noël au manoir.

Écrit par : Doktor Sïztèm | 07/12/2009

A Doktor siztem

Ainsi parla le marteau de Socrate...

Écrit par : necronomie | 08/12/2009

De l'hypocrisie

"
Ce que j'en pense ?
Les gens, de nos jours, disent à qui veut bien l'entendre, ne pas se fier aux apparences, tandis qu'à peine le dos de leur interlocuteurs tournés, ils visent les contours et les dessous de tout ce qui se trouve à leur portée, mamelons, fesses, nuques et j'en passe.

Les gens, de nos jours, se disent avenants ainsi que proches des affaires du Royaume, dès même que le dos tourné de leur primes servants, ils s'enfoncent lire à la bibliothèque, des histoires virtuelles sur des amours possibles et des gloires chimériques.

Les gens, de nos jours, prétendent à la piété comme à la culture, mais si vous cherchez leur horizon fatal, ce nos sont que rumeurs d'arène, bassesse admissible certes, il faut bien se divertir, mais ils ne concentroyent plus que cela à leurs heures de oisives.

Tout cela les rend fadauds, espiègles, voir violents, et ils se plaignent ensuite que la femelle ignore trop de leur cas, Jésus ni Sainte-Agatha ne suppléent à leur manquement et, ô comble de ces entrelacs de leur esprit tordu, qu'à la fin de leur journée, ils ne puissent ni jouir, ni déféquer comme ils auroyent voulu, en gai savoir.

Voilà où nous sommes.
Je pense bien à vous depuis la Capitale, y ayant quelque intérêt, me lassant tout de même de ce chérubin qui, m'avez-vous dit dans votre dernière lettre, a fort poussé et va désormais aider, ainsi que de vous, chère et tendre, que je sers dans mes bras depuis ces lieux distants, et dont le parfumé souvenir comble les moments difficiles loin de ma Capsydie, Terre parmi toutes.
Donnez-moi la nouvelle et embrassez le chérubin.
Votre Emile
"


note :
Emile Bosquet, Capsard de souche, d'abord observateur du Vicomté, puis par goût et nécessité Seigneur de Capsydie, petit-fils de François de Lardon, un temps fossoyeur émérite à la Cour du Roy, lui-même alors marié à Anita Lague-de-Braise, fille du Grand Régent de l'Empire Finno-Cemilkite, y servant lu aussi, comme précepteur du percepteur, d'où un certain absentéisme au bruit des canons et des fêtes, encore que pour ces dernières il se rattrapa bien souvent, puis s'en retourna aux Champs-de-Vallée-Clayr, où il mourut comme tout Capsard, au lit avec bouillotte et chapelet paillard, entouré de trois grands chérubins.

Écrit par : 1er Festand | 08/12/2009

Oui
A marteau médical
Patient cloué au lit, épuisé, après " qu'il n'est plus possible de résister à des sollicitations toujours plus vives (un peuple épuisé a ainsi besoin de beaucoup d'excitants ( cf. le luxe et la luxure ) pour secouer sa torpeur, il ne se sent exister qu'autant que sa sensibilité est violemment excitée) ".


Amulette en ambre
Pâques en chambre
Vedette en Prison
Les Cendres au tison

Écrit par : Doktor Sïztèm | 08/12/2009

Quizz de l'Avent


A. ( difficulté selon l'humeur )

- Rendez à ces mots leurs accointances gémellaires, si ce n'est partiellement fait :
( les groupes de 4 déjà formés ne sont pas forcément les bons )

mutation réveillon
évolution couillon


amélioration collusion
coalition destitution


transformation reconversion
acceptation validation


brouillon collation
aggravation amplification


dilatation décompression
propagation irradiation


absorbtion continuation
exclusion consommation


B. ( difficulté zazenou )

Que fait BlackMac quand il rencontre Miss Calamar ?



A vous de jouer !
Et souvenez-vous : le bon wagon, le bon train, mais quelle gare ?

Écrit par : Vince oogie | 11/12/2009

Hello les nécronomistes !

un petit bonjour pour vous prévenir de la reprise imminente du krach des marchés. peut être que Jean Pierre avait raison, les bonds d état risquent de subir une petite vente organisée (réponse très prochainement).

++

Écrit par : dan_y44 | 12/12/2009

A Dan,

cf theorie jpcienne de l'enfant hydrocéphale...w

Écrit par : necronomie | 13/12/2009

Les commentaires sont fermés.