14/10/2009

Sémantique transculturelle

 

kamikaze.jpg

"Dans le langage familier, le piston est un avantage obtenu grâce à l'appui de certaines relations dans une entreprise ou une administration. On dit aussi « se faire pistonner »

Il est à noter que cette expression européenne revêt un autre sens en Asie.

La notion de géolocalisation est donc très importante, tout comme la notion de pouvoir d'achat dans l'emploi de ce mot.

Ainsi se faire pistonner à la villa Médicis ou à l'EPAD ne signifie pas la même chose que se faire pistonner dans un bordel à Bangkok.

Il convient donc d'être prudent dans l'usage de cette expression.

 

Nécronomiquement votre

Commentaires

si les jeunes français sèchent les cours et ne s'intéressent plus à la politique, je crois que pour le coup cela va créer des vocations."Travailler plus pour gagner plus" C'est pas jean Sarkozy qui dira le contraire ! "si t'as ton bac, je dirais à tonton Devedjian de te laisser prendre son siège au conseil régional avec toute la panoplie " et tac ! un branleur de moins qui traine en scooter dans les rues de Neuilly ! "et si t'as ton DEUG cette année je te fais président de l'EPAD!" c'est quand même mieux que des places pour l'OM ! c'est ton parrain (Bouygues) qui va être fier de toi ! C'est bien gentils tout ça... mais je me demande bien ce qu'il va bien pouvoir lui offrir pour l'examen du barreau en 2012 ? ...L'Élysée peut-être?

Écrit par : cldg cldg | 14/10/2009

bah d'ici là on aura sans doute pris un bon crach boursier de plus ET je d'autre surprise à venir, les mois qui arrivent sont très intéressant (géopolitique, économique, civilisation, religion).

Bref un automne crépusculaire


seb
nécronomiquement votre ;)

Écrit par : sébastien | 14/10/2009

.......et l'écroulement du dollar Sébastien...bien entendu !

Télécaster-man.

Écrit par : gabryhell94 | 15/10/2009

l'écroulement du dollar faut pas trop y espérer avant un bout de temps quand même.

Pour le reste, nouveau crach boursier etc...ce serais juste "fun".
Au niveau géopolitique, j'ai hâte de voir la suite des évènements anti-frontaliers chez les ouins ouins.

Écrit par : Alexandre | 15/10/2009

Si si...j'y crois dur comme fer à cet écroulement du dollar. Il n'y a qu'à voir comment la Chine et le Japon (entre autres) retirent leurs billes. Enfin qui vivra verra lol

Écrit par : gabryhell94 | 17/10/2009

Ouvrez bien les yeux c'est historique, malheureusement tout ce qui ce passe n'est une répétition de ce qui c'est déjà passé mais comme nous n'avons pas retenu les leçons de notre passé d'est en pire que cela se reproduit.

Si vis pacem, para bellum

Écrit par : Sébastien | 17/10/2009

@ Alex
[ les évènements anti-frontaliers chez les ouins ouins. ]

Moi aussi. C'est du fin de règne pur jus. Si ça ne concernait que mes ouins, il n'y aurait rien de grave, seulement c gé-né-ral.

@ gab
...Et l'Inde, le Sri Lanka achètent de l'or.

@
[ Ouvrez bien les yeux c'est historique, malheureusement tout ce qui ce passe n'est une répétition de ce qui c'est déjà passé mais comme nous n'avons pas retenu les leçons de notre passé d'est en pire que cela se reproduit.

Si vis pacem, para bellum ]

✰✰✰✰
Simple, concis, vrai et profond. Le meilleur com' depuis longtemps.

Écrit par : V à Alex, gabryhell94, Séb | 08/11/2009

J'comprends toujours pas,

La plus grande communauté française hors du pays se trouve en Suisse.
En cette année 2009, j'ai perso eu affaire à un nombre incroyable de corps de métiers, sans parler de ceux et celles qui, fondus dans la masse, passent pour des ouins.
Et mes discussions avec Yves, un breton d'Annemasse, si, sont un exemple non feint de ce que peut apporter le dialogue.
Richesse inouie. En plus il est marié à une roumaine. Ca perpétue, ça ; on ne s'éteint pas dans la consanguinité.

Non seulement j'comprends toujours pas, en tout cas en fréquence alpha, en plus j'ai m pas envie.

Peut-être le calme de novembre, la préhibernation et le moral des allemands ( prouattch ) y sont pour quelque chose.

Ou alors est-ce le fait fait que mon arrière grand-mère ( du côté de ma mère ) n'a pratiquement jamais foutu les pieds en dehors de la Drôme. Juste a-t-elle une fois ou l'autre traversé le pont.
Ceci dit c'était le temps des " sales bochs ".

D'où que Séb il dit qu'on n'a pas retenu les leçons du passé, les commémorations faisant l'effet contraire, passé récent ou qu'on croyait lointain.

Et L'Europe qui change sans arrêt ses frontières...

Affaires à suivre.

Écrit par : V à Alex | 08/11/2009

Les commentaires sont fermés.