11/05/2009

Le tonneau des Danaïdes

Au seuil de son nouveau pas de tango (en avant/ en arrière)sur le versant codé de l'économie, la Money power gratifiait cette fois encore le Marché de figures de styles inédites épuisant un catalogue de subterfuges sans cesse renouvelé afin de poursuivre un périple qui tenait plus du voyage d'agrément que du chemin de croix.

Ainsi les grandes banques américaines auraient négocié avec les autorités les résultats de leurs "stress tests", tests de résistance à un approfondissement de la crise, affirme samedi 9 mai le Wall Street Journal sur son site internet.

Rien que de très habituel...Il s'agissait surtout d'éviter de s'enfoncer au cœur du labyrinthe miné par les actifs toxiques en entamant une nouvelle chasse aux papillons destinée à faire revenir les investisseurs sur les places de Marché pour remplir le tonneau des danaïdes.

Nous étions bien loin du capitalisme moralisé dont l'avènement était annoncé et qui réconcilierait les hommes et la finance et jetterait les bases d'une mondialisation heureuse.

Le charme des nourritures terrestres restait aussi puissant que les pensées de Madoff :

Ma vie a été magnifique, j'ai eu tout ce que je voulais y compris la ferrari de mes rêves et les femmes de mes meilleurs amis.

A Giordano Bruno redécouvrant l'amour de Dieu en termes d'astrophysique, la Money Power préférait une nouvelle fois encore le Western Spaghetti version «le bon, la brute et le truand» différant l'attaque d'un sujet à haut voltage qui menait de la réticence au repentir.

Nécronomiquement votre

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Briefing un lundi 2009


11. 12. Fous - car ils n'ont pas de pensées étendues - qui s'imaginent que ce qui n'était pas auparavant vient à l'existence, ou que quelque chose peut périr et être entièrement détruit. Car il ne se peut pas que rien puisse naître de ce qui n'existe en aucune manière, et il est impossible et inouï que ce qui est doive périr ; car il sera toujours, en quelque lieu qu'on le place. R. P. 165 a.
13. Et dans le Tout, il n'y a rien de vide et rien de trop plein.
14. Dans le Tout, il n'y a rien de vide. D'où, par conséquent, pourrait venir quelque chose qui l'augmentât ?
Empédocle d'Agrigente

Mais les autres hommes ne s’aperçoivent pas plus de ce qu’ils font étant éveillés, qu’ils ne se souviennent de ce qu’ils ont fait en dormant.
Héraclite d’Éphèse

On peut imaginer des métempsycoses venant du hasard, de circonstances, de sympathies, et non pas d'un châtiment ou d'une récompense morales

Wikipédia et Wikisource

Nul n'est prophète en son pays, et les citoyens du monde sont condamnés à prêcher dans d'autres dimensions
Votre dévoué

Les producteurs et le réalisateur ont envoyé des fax à mes agents, qui les ont transmis à mon manager afin qu'il m'appelle pour pour me demander de maigrir, confie-t-elle dans " Allure ". J'ai pleuré comme une hystérique dans ma caravane, honteuse de moi, de mon corps et du fait que personne n'avait pu me le dire en face
Ali Larter


tout ça, tout ça.....

Écrit par : Jefenjedi | 11/05/2009

Chic alors


" Paris, le 11 mai 2009 (Nouvelle Solidarité)—Rien de plus effrayant que le développement spectaculaire, depuis une dizaine d’années, de la neuro-économie, c’est-à-dire l’application de techniques de la connaissance du cerveau à l’économie et à la finance. Solidarité & Progrès s’est attaqué ces dernières semaines aux économistes du comportement, payés pour fouiner dans nos moindres pulsions inconscientes afin de nous inciter à avoir tel ou tel comportement de consommateur. Mais la neuro-économie va plus loin encore : elle se donne désormais les moyens d’observer nos préférences en direct, à l’intérieur de nos cerveaux, grâce aux progrès des techniques de scanner et d’imagerie cérébrale. "

la suite ici
http://solidariteetprogres.org/article5425.html

Chic alors, et pendant qu'ils y sont qu'ils étudient les phéromones de leurs baboubkas, ils ne sauront de toute façon pas pourquoi elles
" méditent " en cachette à l'hôtel..

Écrit par : Jefenjedi | 11/05/2009

On ne vit plus on réagit
On ne danse plus on rentre
On ne touche plus on croise
On n'assouplit pas on raidit
Ca ne pousse pas il pleut
On n'aime pas les juifs on s'énerve
On ne crache pas par terre on vérifie Newton
On ne contemple pas le ciel on dénature
On ne déménage pas on pille

Qu'en pense Satan Trismégiste ?
Il a vu Chimène sur un lit de serpent
et part à la conquête des pays émergents

Écrit par : Taylor in the Park | 12/05/2009

On ne vit plus on réagit
On ne danse plus on rentre
On ne touche plus on croise
On n'assouplit pas on raidit
Ca ne pousse pas il pleut
On n'aime pas les juifs on s'énerve
On ne crache pas par terre on vérifie Newton
On ne contemple pas le ciel on dénature
On ne déménage pas on pille

Qu'en pense Satan Trismégiste ?
Il a vu Chimène sur un lit de serpent
et part à la conquête des pays émergents

Écrit par : Taylor in the Park | 12/05/2009

Libérons la femme de Delhi ou de Madras

Tuons ceux-là qui résistent aux créateurs de banqueroute

Interdisons le piratage des films flops en salles

Laissons crever les rizières et prenons nos dividendes

Organisons le couvre-feu car on n'a pas d'autre idée

Allongeons la durée de vie et la taille des linceuls

Faisons vibrer la nostalgiques et rasons leur le crâne

Augmentons leur les prix, faisons maigrir le reste

Accentuons les turbulences et l'impropre anxiété

Fourguons leur du football et des cartes de crédit

Des produits structurés, des téléphones inutiles

De chères certitudes et des besoins navrants

Avilissons les masses, qu'elles zappent sur Stonhenge

Puis reviennent courtisanes, prosternées, balbutiantes

Elisons des dirigeants, des gestionnaires idiots

Pressons la justice en invoquant Dieu l'unique

Concassant, étranglant jusqu'à la probité

Et surtout regardons avec nos deux narines

Celle du nez, bouchée, impréscientiste sangsue

L'autre planquée offshore, à la myopie putrescente

Au lieu du bonheur, qu'on admire son sosie

Son amorphe remplacante, famélique réplique

Écrit par : Taylor in the Park | 12/05/2009

Ca va ?

Écrit par : Alexandre | 12/05/2009

Star Trend

Le Conseil de l'Ordre s'est réuni à l'occasion de la venue dans l'amas des Pléiades de nos alliés contre l'Empire.

¯ Après une visite de courtoisie de divers autocratères et des nouvelles installations Flash-amitiés | néo consciente | ...

¯ Après la détente le travail sérieux a porté durant une 1/2 lune terrestre sur les points suivants ( et les conclusions se sont faites en télépathie synchronisée, donc secrètes ), a savoir l'historique de la situation actuelle, tel que décrit par les anciens et remontant à la fin de l'Ere du Héron [ XV / XX / XXI ap. JC ] :

- L'approbation par les dirigeants de l'homo-, bi-, trans-, no-sexualité zardozienne ( voir le film ) comme étant dans la norme.

- L'abrutissement du robot-sapiens par médiums et divers coups-bas à des fins despotiques empiriques, sauvegardant ainsi leurs prérogatives ( des dirigeants ) au mépris de l'éveil * collectif et individuel.
* à ne pas confondre avec l' " éveil / sommeil révolutionnaire ", légitime mais fruit de la soumission préalable comme du subconscient aliéné ( personne / foule et fausses croyances inhérentes et plates )

- L'impossibilité chronique de créer sa propre réalité par une portion significativement majoritaire des humanoïdes.-nx: sens individuel-

-Les nombreux chemins de servitude ont étés empruntés par des groupes ( ou âmes, ou pays ) forts différents, avec cependant des contours similaires :
--vulgarité
--militarisation quasi forcée ( subliminale ? )
--paradis artificiels ( santé / sport / néant / ... )
--ostracisme culturel
--humour dégénéré. Lire à ce propos le tabulaire " Le rire est le propre de l'homme, la sérénité le savon qui l'accompagne ", de l'éminent docteur Charnier-Charnière.
--conscience rétrécie à 0,223 % chez les uns ( brutalité géné-ralement incontrôlée, majoritaire ), augmentée chez le autres **
( chiffres variables, minoritaire décisionnelle future )
** Nous, survivants
--syndrome du neurone carré, opposé par Tvvn3 à l'ex-théorie de l'eau, devenue notre liant intermatriciel ; approuvé.

nb :
Les corollaires conclusifs vont dans le sens de l'inéluctable déclin de l'Occident et de ses dépendances.
Voir à ce sujet les options quasi visionnaires, quoique récurrentes historiquement parlant, des philosophes du Héron, spécialement du 18e allemand et de nos ancêtres les post-modernes de la fin 20e, début 21e, généraux traduits dans le français et l'indi d'époque. Sidérant de prémonition et d'espoir / acuité long-termiste.

Conclusion appropriée
Nous pouvons porter au peuple, sinon des clés de compréhension donnant force maîtrise ( dangereuse ), du moins des recommandations / résonances modératrices à la fois simples et morales afin de ne pas tomber dans ces pièges qui ont jalonné trop souvent la planète bleue et ses si jolis paysages.

bibliholographie :
· Amélie Poulain n'est pas Nicolas de Filleul de la Chesnaye
· Oldkyndighed universål ë Sŷndighed bädjyabölboum
· De la braise dans la marmite ou comment l'âge de Platine est un hors-temps ( ndlr : temps hors du temps ).
· Le soir où la France n'a plus aimé danser.
· Gosseyn est donc son propre créateur, essai sur la matière cérébrale additionnelle. De Korzybski au 3e Cycle du Ā.
Tous sont téléformables à " Mémoires en temps voulus ".

Écrit par : Vincent 1er Jedi | 13/05/2009

https://msplins07.bon.at/replicart.at/catalog/images/danae.jpg

Les danaides je connais pas mais l'amie Danae elle se la prend severe, et a l'air d'aimer ca..
Worldwide Cum Party 2009.

Écrit par : Geoffroy | 13/05/2009

A mon Geoff,
je te reconnais bien là....entre les dust brothers et Alec empire...
On est là....

Écrit par : necronomie | 13/05/2009

A Taylor in the park...

http://www.youtube.com/watch?v=J8DgszzXOo0

nous ne sommes que des yellow mellow....

Écrit par : necronomie | 15/05/2009

Sans oublier l'élégance...

http://www.youtube.com/watch?gl=FR&hl=fr&v=NziBR8I4c48

Écrit par : necronomie | 15/05/2009

Plus les mauvaises nouvelles s'accumulent ( grippe A, chômage qui explose et qui va tout désintégrer, récession pire que prévue etc...etc...), plus le blog est "mou des genoux" et insipide, surprenant !!!!

Écrit par : Oxycrat | 15/05/2009

JPC a perdu la parole c'est ça le problème.

pourquoi ?

no save

mais c'est vrai que c'est mieux quand ça se limite pas au seul débat de la consommation !

open yur mind JPC u can do that !

Yes we can (or not ) !

Écrit par : Jacques | 15/05/2009

a Oxycrat et a Jacques,

Serais je atteint du syndrome de la TGD (la perte du bonheur dans les democraties de Marché) ???
Un virus pandemique autrement plus pui
ssant que la grippe A ?
ou bien inconsciemment, ai je décidé de mollir le discours afin de ne pas terroriser le chaland qui attend la reprise sur boursodrama ?

Ok les geeks, je vous promets un édito à l'ancienne bien sanglant la semaine prochaine (et bien argumenté)
Le carnage annoncé est bien là et les morts vont se comptabiliser par millions...

Écrit par : Necronomie | 16/05/2009

chouette, un président qui écoute les revendications salariales !

Écrit par : Jacques | 16/05/2009

Bah mon message d'hier n'est pas passé ! j'ai du merder quelque part ^^

Écrit par : gabryhell94 | 16/05/2009

Les commentaires sont fermés.