02/04/2009

Nul n'est prophète en son pays...

A un moment historique où les pays les plus puissants semblent tous vouloir réaffirmer le pouvoir du politique sur l économie pour rassurer les foules, il est bon de se rappeler que cela ne se fait pas toujours dans le meilleur interêt du citoyen des démocraties de Marché car le pouvoir politique pense d'abord à lui même.

Ainsi, nous sommes quelques uns à trouver tout de même étonnant qu'aucun des 3 Whistleblowers (avertisseurs) de la crise à savoir
Nouriel Roubini Doctor Doom
Paul Krugman le récent nobelisé et le meilleur spécialiste de la situation à la japonaise
Robert Schiller, le psychologue des Marchés auteur culte de l'exhubérance irrationnelle

n'ai été appelé pour conseiller Obama...

Leur reprocherait on d'avoir autrefois collaboré avec l'administration Clinton ?

Bienvenue dans la TGD

ps Les faire venir en France ne serait d'aucune utilité, hélas



Commentaires

Dites-donc, ce rebond, ne serait-ce pas plutôt une consolidation latérale, comme d'habitude ?
Un replat dans le château de cartes, d'une durée assez courte, un range, suivi à sa fin d'un biseau, avec sortie soit haussière, soit baissière ?
En l'état actuel, c'est-à-dire que la destruction ( de valeurs,..) fait son bonhomme de chemin, il faudra privilégier la baisse, dans de petites semaines.
Et une nouvelle carte verticale - chute des indices - s'abattra sur le marché.
Franchement, où imaginer un rebond hors dans la cacophonique tête des spécialistes des spécialités spécialisantes de ceux qui veulent croire à quelque chose de tangible au milieu de ce flou nationaliste, dur comme le nombril de la Vénus de Millau caché par du bain-mousse ?
Le rebond de Vénus, alors là d'accord !

Écrit par : Vincent 1er jedi | 02/04/2009

Tare System

Roubini par-çi, Nouriel par-là, à la télé, sur le net, sur les feuilles,
dites-nous tout.
Pas possible de faire silence 5 minutes, et ça " pense " le monde.
Faites gaffe Docteur, soigner n'est pas jouer.
Jorion par exemple, il signe dans l'espace-temps, mais c'est l'espace qui lui dicte le tempo. Il ne sait pas quoi dire ? Besoin d'une pause ? Il laisse la place à des " billets invités ".
Et si, au détour d'une lecture, d'une pérégrination multimuséique, un doigt l'incite à s'exprimer, les mots viennent par surcroît.

Remplir, toujours remplir, le vide, le cerveau, le magma, les odeurs par la fausse nécessité de foutre en cage tout ce qui passe.
Et qui casse.

Écrit par : Vincent 1er jedi | 02/04/2009

Ce G20 est un scandale !

Écrit par : Jacques | 03/04/2009

A Vincent, à Jacques
G20 pipoti popota
regardez les chiffres du chomage , vous aurez les chiffres de la conso,
possibilite comme nous l'avions annoncé d'un scenario en W(l'enfant hydrocéphale)
rien ne reprendra jamais comme avant.....Avant le démarrage de la bulle verte...mais les dirigeants politiques veulent rester en vie, c bien normal....
regardez les chiffres du chômage, vous en deduirez les chiffres de la conso sans les crédit conso (déclarés toxiques pour les pauvres
sans les pauvres et le crédit des pauvres, la croissance n'aurait pas existé dans les proportions ou nous l'avons connue car si les salaires avaient été augmentés en proportions de la croissance des entreprises , les marges n'auraient pas été telles....

Necronomy power

Écrit par : necronomie | 03/04/2009

Cette crise va t-elle montrer que comme une personne maintenue artificiellement en vie, on peut également prolonger un système qui n'est plus viable (vivable) ?


Ce G20 est un scandale !

Écrit par : Jacques | 03/04/2009

Otan en emporte les oeufs


Un bon CV, cool.
Une bafouille de lettre bien faite, extra.
Attention, le moment du recrutement peut tout faire foirer.
Quelles sont les attitudes à ne pas commettre ?

D'abord, entrez sûr de vous. Si vous êtes une femme, faites comme un homme.
Ne rasez pas les murs, mais vous. Si vous êtes une femme, rasez assez.
Ne regardez que le tableau le plus important, le plus moche.
Si, au cours de l'entretien, vous êtes embarrassé par une question, ne fixez pas le petite statuette sur le côté, regardez plutôt en l'air. Un peu comme Pierre Richard.

Evitez la poignée de main par-dessus le bureau; attendez que votre interlocuteur se baisse pour vérifier sa cravate, qu'il amorce un mouvement de tête descendant, tendez alors votre bras sous la table et modulez la pression de votre paume en fonction de la sienne, même si elle est molle, ce qui est généralement le cas
( nous sommes en deux-mille-neuf ).

Si l'on vous offre de vous asseoir, n'hésitez pas, ayez le timing synchro, restez droit, vous n'êtes pas devant le télé. Gardez les jambes justes, ni trop en avant, ni trop cachées façon safariwait.
La distance entre les deux genoux ne doit pas excéder une demi cocotte à rôti.
Tournez votre chaise de façon à former un quart de cercle
( j'existe ! ). Si le siège ne pivote pas, mettez-vous de biaule.

Très important : les bras. Vous êtes ouvert au dialogue, c'est-à-dire à faire tout ce qu'ils vous disent ? Ne les croisez pas.

Les mains ? Le nerf de la guerre, le tomahawk de l'homme blanc, l'écriture du peuple, la volonté des espiègles, la volte-face de la nonne, le mérite du peureux, mais aussi la bravoure du cavalier gris. En un mot, c'est vous.
Alors...Les mains jointes, doigts tendus, collés, tournicotant, le regard sur les ongles sont à proscrire. Plus d'ampleur, s'il-vous-plait, ce n'est pas une séance de psychanalyse, mais dix.
Paumes vers le haut, vous êtes ouvert. Vers le bas, vous calmer le jeu, sereinement, comme un briscard.
Le poignet tournant, l'index levé, le coude altier ? Non, il s'agit de présomption, ce n'est pas vous qui décidez. Eventuellement à la fin, si l'affaire est dans le sac, juste avant de quitter la pièce. Et le tableau.

Et les doigts ? Capital.
Laissez-les faire ce qu'il veulent, vous n'êtes pas une bête, après tout, en tout cas pas encore. Ne tripotez par contre rien, ni cheveux, ni cravate, ni stylo, ni manga, ni oreille.

Les dents ? Facile, taisez-vous.

Regardez le recruteur dans les yeux, ils sont faits pour ça. Ne le fixez pas, ce sera pour plus tard.

Écrit par : Vincent 1er jedi | 04/04/2009

une récession en :

http://www.youtube.com/index?ytsession=oBqzawJaYfzTNfnfK0-a6dI134NAo8FZHvaQex1nmXd0294MFR0nwCzuY7vj4r0RUNbVUoCmPDvtq6y0-_qx42QHrhpiu7QfikAi3wbPmtegWNCJuOL2eFiNRNPGbO0aXJLxctCtNJLGZl-AtouTPBv4wrZq8okhjnsxSNNSWfRfc-jQJ7_vuCS03HA9HVzCVDmtbjmmDQ65HRkg8kfLAHUwL-H87bFShfkbKtvHG7wCA4jvVfYAP1Xqb2mKrknWoUdR-Fpv8nXA1NLzJcsCOewNMsM0jyo3pHBvqKR6moGHj1GxBMulZ69QIUYTxcVc

pas mal, hein ?!

nous serions actuellement au milieu de la deuxième barre du Slaash, juste avant le www.
loin, très loin du dzJcsCOewN...

ou alors en M

ou en W, mais dans ce cas le
http://www.youtube.com/index?ytsession=oBqzawJaYfzTNfnfK0-a6dI134NAo8FZHvaQex1nmXd0294MFR0nwCzuY7vj4r0RUNbVUoCmPDvtq6y0-_qx42QHrhpiu7QfikAi3wbPmteg
serait déjà fait ( chic ! )
il n'y aurait plus que le
NCJuOL2eFiNRNPGbO0aXJLxctCtNJLGZl-AtouTPBv4wrZq8okhjnsxSNNSWfRfc-jQJ7_vuCS03HA9HVzCVDmtbjmmDQ65HRkg8kfLAHUwL-H87bFShfkbKtvHG7wCA4jvVfYAP1Xqb2mKrknWoUdR-Fpv8nXA1NLzJcsCOewNMsM0jyo3pHBvqKR6moGHj1GxBMulZ69QIU

Ce qu'il y a de chouette avec le M, c'est qu'on commence par la poussière, on poutze, tout est propre - elle revient un peu, on re-poutze- tout est propre, et on finit avec.
[ poussière d'étoiles ]

bon dimanche des Rameaux

Écrit par : Vincent 1er jedi | 05/04/2009

Les commentaires sont fermés.