28/03/2009

Moralisation du capitalisme : c pas gagné


Le vice-président américain Joe Biden a défendu hier les mesures destinées à remettre à flot les institutions financières américaines, "une des décisions politiques les plus difficiles dans le contexte actuel, avec une opinion qui chez nous demande +pourquoi les sauver, pourquoi les aider+ ?"
la même question a été posé à Obama pendant son Cyber cast
il ne s'agissait plus cette fois des banquiers mais des consommateurs qui avaient acheté à crédit autrement dit : les contaminés.
Pourquoi devrais je payer plus d'impôts parce que mon voisin a fait des conneries...???

Est on sûr qu'il y a un petit bout à la lorgnette de l'économie mondiale ???

Nécronomiquement votre

Commentaires

nos amis les banquiers:

ils ne se font meme plus confiance la preuve !

Fears are growing on the financial markets that Britain may not be able to repay the billions of pounds in debt it is amassing to rescue banks and revive the economy.

The Government admitted yesterday that, for the first time since 1995, investors had been unwilling to buy the full complement of its so-called gilt-edged bonds at one of its official auctions.


http://www.telegraph.co.uk/finance/financetopics/recession/5051738/City-alarm-as-Treasury-fails-to-sell-Government-gilts.htm


en gros ça veut dire ça: (excusez ma traduction)

Les craintes grandissent sur les marchés financiers que la Grande-Bretagne, ne peut pas être capable de rembourser les milliards de livres dans la dette qu'elle amasse pour sauver des banques et ranimer l'économie.

Le Gouvernement( anglais) a admis hier que, pour la première fois depuis 1995, les investisseurs n' avaient pas voulu acheter la totalité de ses obligations à une de ses ventes aux enchères officielles.

Écrit par : gabelle | 29/03/2009

co-victimes


" Ils ont fait les beaux jours des émissions de téléréalité de TF1, M6 ou Canal+. Aujourd'hui, des anciens candidats dénoncent un système avide, manipulateur et terriblement inhumain. Cent cinquante ex-participants attaquent les grandes chaînes françaises et réclament des dédommagements pour leurs prestations. "

source TV8 ( hebdo papier de programme télé )

La justice tranchera


Et bien nous, simples badauds, demandons en dommages, intérêts, frais de justice et de transports, pour atteinte oculaire ( en un seul mot ) sur la voie publique, obturation des haies alentours, dépravations du patrimoine urbain comme champêtre, par les différents mandataires, les sociétés affiliées, ainsi que les communes (ir-)responsables des publicités visuels et neurologiquement néfastes, stérilisant l'esprit et la camaraderie collectiviste propre à l'ordre et la bien-scéance sociétales, des pizzas géantes offertes à l'ensemble des citoyens et ce le jour même de la fête des mères, qui pourront donc ne pas avoir à préparer le repas.

la justice tranchera ( les pizzas )

Écrit par : Jefenjedi | 29/03/2009

Ils me font bien marrer ces gens, ils profitent de leur notoriété et gagnent du pognon et après quand ils ont plus de pognon ils portent plainte pour demander du pognon.

quelle époque tout de meme.

Ils me font bien marrer ces gens, ils profitent de notre soumission et gagnent du pognon et après quand on a plus de pognon ils nous en prenne quand meme via nos chefs.

quelle époque tout de meme.


Lofteurs, banquiers meme combat.

Écrit par : Jacques | 29/03/2009

A Jacques

Je te mettrai sur mon testament
( pour l'instant il n'y a qu'un presse-papiers )
/ :-))

Écrit par : Jefenjedi | 29/03/2009

Ca enrichit pas l'ensemble, ça ?!
Les bordels à la peine, et ben c'est mieux !

http://fr.news.yahoo.com/2/20090328/twl-les-bordels-berlinois-rattrapes-par-4bdc673.html

Écrit par : Jefenjedi | 29/03/2009

Lettre de la post-dernière chance


Ce qui est désormais en jeu, lors des réunions internationales de ce type, c'est le thon.
C'est pourquoi nous vous recommandons, à vous les dirigeants des nations et autres grandes surfaces, de baisser un peu le " ton ".

Car enfin, ce ne sont ni les banques, ni les devises, ni les paradis fiscaux, ni les empires, ni les tous petits lèches-culs en haillons de chez Gersace, qui ont précipité le monde et tout ce qui va avec ( sic ) au bord d'un précipice dont une bonne partie se trouve inextricablement emmaillotée dans une inondation incendiaire qui elle-même finira par secouer d'autres raz-de marées propices aux avalanches les plus folles, sans parler des météorites " faits maison". Non, c'est le thon.

C'est la toute post-dernière chance de sauver les meubles miteux qui s'offre encore une fois à vous, comme lors des précédentes tentatives infructueuses - celle-ci ne fera pas exception - non de sauver le système, mais de le réformer en profondeur, à l'intérieur de celui-ci et par ses mêmes holigarques, c'est-à-dire vous, avec des mécanismes aussi inédits qu'une monnaie unique, un dieu unique, une gouvernance globale, un expresso-pouah-global.
La seule chose qui compte : il faut une fois pour toute s'entendre sur la pêche, et en particulier sur la pêche au thon.

C'est tout simple.
Bon plongeon

in le G20ans, par Vincent, Gen(i)èv(r)e-centre mon amour

Écrit par : Jefenjedi | 30/03/2009

Belle torche-de-vampire * que ce billet ( ça faisait longtemps ) :

« La Russie est un cas différent », dit Soros pour qui Poutine a perdu la popularité dont il disposait. « Le danger c’est que la Russie va devenir de plus en plus répressive et agressive afin de détourner les regards des problèmes internes. La Russie est une menace à la paix, comme le montre l’affaire géorgienne. Elle pourrait reprendre le contrôle de l’Ukraine. »

* sorte de projection psychologique à l'échelle d'un cosme politiquo-militaire.

Écrit par : Jefenjedi | 30/03/2009

adatem à torche-de-vampire / popularité :

ce au moment où Obama descend dru dans les sondages

Écrit par : Jefenjedi | 30/03/2009

Salut je me demandais ce matin si le protectionnisme c'est pas la solution naturelle aux excès qu'il ya eu ?

Alors que tous parlent de régulation, la régulation a déjà lieu a leur inssu.

donc peut etre qu' un peu de protectionnisme ça ferait du bien sachant que ça ne pourrait jamais revenir comme aux années 30 vu que maintenant tout le monde consomme du pétrole ou du coca cola ou du bon vin...

bref si ils appliquent pas les régulations naturelles au capitalisme mieux faut changer l'économie et le système directement.

Écrit par : Jacques | 30/03/2009

En ces temps eschatologiques, 2 grandes tranches de franche hilarité ...

http://www.dedefensa.org/article-otan_soupirs_et_gemissements_30_03_2009.html

http://www.dedefensa.org/article-le_hezbollah_dans_la_sierra_30_03_2009.html

Écrit par : Huzun | 30/03/2009

court , net , preçis sans bla bla!

http://1libertaire.free.fr/FausseMonnaie.html

Écrit par : gabelle | 30/03/2009

"Il ne s’agit pas de reconstruire des frontières et des douanes, ni de justifier des “immigrations choisies” et autres idées de même connotation, il s’agit d’imaginer en économie des membranes fécondes, des filtres, des écluses, qui puissent permettre, par exemple, à un agriculteur canadien et à un paysan malien de cohabiter sur cette planète, sans que l’existence de l’un ne signifie la mort de l’autre.

En somme, l’exact contraire de ce qui a été fait depuis 25 ans…"

blog de paul Jorion

Écrit par : Jacques | 31/03/2009

Ce Marc Peltier est arrivé à nous faire croire, l'espace d'un instant, qu'un flux est moins perméable qu'une membrane.
Très fort.

A ce taux là, le hashish est plus tangible que la fumée..

Écrit par : Vincent 1er jedi | 31/03/2009

Pour rester dans l'esprit du Blog à Jorion
( Tomber consciemment )


S'il fallait un plaidoyer pour l'énergie houlomotrice ( la houle, la vague ), c'est fait.
Alors considérons que toute énergie est potentiellement créatrice de relance consommatoire.
Cela induit deux choses:

La première doit être, selon les canons en vigueur (ou actifs, boum!), que la-dite énergie doit être renouvelable, ce qui ne veut pas dire définitive.
Comment définir le définitif dans un monde dont on ne sait même pas comment il a commencé et dont l'infini commence sérieusement à poser problème aux chantres de l'empire.

La seconde se situe aux confins de la science, qui aime ça, sinon elle ne pourrait pas progresser.
Hypothèse: le rire est une énergie, l'humour un carcan, ou l'inverse. Mais renouvelable, ce qui ne veut pas dire définitif. Ce qui nous ramène au point un. Ou alors il faudra le prouver, et cela risque d'être long.
Allez donc dire aux chômeurs que vous, théoricien en herbe, travaillez sur la phase probatoire du rire définitif afin d'en extraire, d'une manière ou d'une autre, des kilowatteurs sensés les réchauffer durant les longues soirées d'hiver.

Autre hypothèse: la masse et l'attraction terrestre comme source d'approvisionnement énergétique. Très bien, mais qu'est-ce ? Utilisons un poids, assez léger, faisons le tomber. L'énergie captée par sa chute, moins 10%, permet d'en lancer un deuxième, plus lourd que le premier, et ainsi de suite, avec toujours un différentiel de 10 vs 90.
[ Il es t évident que le N° 1 détient un 10 plus faible que, mettons le
N° 16; laissons cela pour des jours meilleurs. ]

En tout état de cause, la possibilité de trouver de nouveaux moyens non-combustibles est importante. Encore faut-il s'entendre sur le terme combustion.
Quand nous nous marrons, nous dépensons quelque chose, et quand un truc tombe, ça nous fait de la peine ou, plus rarement nous ravit de bonheur. Ou alors on s'en fout. Mais qui sommes-nous donc pour déclarer que si un machin tombe cela laisse tout le monde indifférent ? A-t-on interrogé tout ou partie de l'ensemble des êtres et des choses pour décréter à la va vite que la chute de quoi que ce soit totalement indiffère ? Et si tel était le cas, il n'est en rien prouvé que l'objet qui descend, descend, descend ne s'autocombustionne pas.

L'idéal des hommes d'aujourd'hui semblerait être de façonner un élément existant quelconque afin d'en extraire de l'énergie propre à satisfaire tous ses désirs comme s'il était un enfant gâté.
Mieux vaut en rire, ça réchauffe immédiatement.

Écrit par : Vincent 1er jedi | 31/03/2009

Task Force Baby

A HUIT ANS, ELLE TOUCHE LA BITE A SON PROF

Notre envoyé spécial permanent se trouve actuellement à l'extérieur de la cours de récré:
- Hallo, oui, vouvvous m'entendez ?
- Oui,oui, fe vous reçois, hallo ?
- Dites-nous: qu'y a-t-il de nouveau ?
- Heu ben, l'affaire est en cours, on a vu arriver les premiers oiseaux migrateurs et..
- Excusez-moi de vous interrompre, mais au sujet de la petite fille..
- Oh, ben là faut attendre un bon moment, peut-être deux à trois mois. Maaais je vous tiens au courant et dés que j'ai quelque chose, je vous rappelle, ne vous en faites pas. Je dois avoir au micro un des élèves qui a tout vu, il est parti goûter.
-Bon appétit. Bien. Et maintenant des nouvelles du Faradaksthan, où s'est terminé le premier sommet altercapitaliste. Des ministres s'y sont...MAIS Grégoire, qu'est-ce que tu fais ???

Écrit par : Vincent 1er jedi | 31/03/2009

Les commentaires sont fermés.