07/03/2009

Décontamination du consommateur

Il faut, à mon avis, éduquer le peuple », propose Rosan Mounien, un syndicaliste guadeloupéen de premier plan, aujourd’hui à la retraite. Il poursuit : « On n’interdit pas de consommer, mais on aimerait qu’il y ait plus de réflexion dans l’acte d’achat.
Le leader du LKP caresse aussi l’idée d’offrir un service après-vente. « Ce n’est pas fini. En effet, après ce premier combat, nous devons mener une autre action pour gagner plus de liberté dans les choix que nous serons amenés à faire. L’argent acquis devra servir à l’épanouissement, à la culture, à l’éducation, à la santé et également à aider la production locale. Cet acquis servira à recommencer à vivre mieux qu’avant. Il ne faut pas que cet argent continue à nourrir une consommation irréfléchie. »
Source France soir


Oui, mais voila, autant expliquer à un cancereux du poumon en phase terminale qu'il faut arrêter de fumer...
www.dailymotion.com/search/confession+/video/x84ro0_confessions-dune-accro-au-shopping_shortfilms

Après avoir introduit le terme en 1893 dans De la division du travail social, Émile Durkheim, sociologue français du XIXe siècle, emploie en 1897 le mot d'anomie dans son livre sur les causes du suicide, Le Suicide, pour décrire une situation sociale, caractérisée par la perte ou l'effacement des valeurs (morales, religieuses, civiques...) et le sentiment associé d'aliénation et d'irrésolution.
L'anomie est en fait assez courante quand la société environnante a subi des changements importants dans l'économie, que ce soit en mieux ou en pire, et plus généralement quand il existe un écart important entre les théories idéologiques et les valeurs communément enseignées et la pratique dans la vie quotidienne.


Source wikipedia

Avec la TGD viendra le temps de la perte du bonheur dans les démocraties de marché.
Bref que met on entre la religion et la consommation en période de TGD ?
D'ou la réponse programmée de la bulle verte et de la consommation durable...promesse d'un monde meilleur qui justifie les sacrifices et plus grosse bulle de tous les temps...
Le système étant ainsi fait et nous ballotant de bulle en bulle...
Cela personne ne peut le contester.

Nécronomiquement votre



Commentaires

Pour Vincent et pour rester en parfait adequation avec le post sur le pouvoir des créatifs,
je citerai en complement jean marie guyau
L'anomie, pour Guyau, est créatrice de formes nouvelles de relations humaines, d'autonomies qui ne sont pas celles d'une référence à des normes constituées, mais ouvertes sur une créativité possible. Elle ne résulte pas, comme chez Durkheim, d'un trouble statistique, elle incite l'individu à des sociabilités jusque-là inconnues - dont il dira que la création artistique est la manifestation la plus forte. »
— Jean Duvignaud

Friedrich Hayek, lui même (le maître économiste de l'ecole autrichienne et influenceur de l'ecole de chicago (friedman) à qui nous devons tout le bordel mondial si l on en croit naomi Klein dernier livre"La strategie du choc")
utilise le terme anomie dans ce sens-là.
Voila, c'est pour être complet...Et te confirmer, que c'est en pareille periode que les creatifs (les vrais)prennent le pouvoir et ceux là ne sont pas en agences...

Écrit par : necronomie | 07/03/2009

Chuck norris ne perd jamais !
http://www.20minutes.fr/article/309919/Monde-Chuck-Norris-veut-etre-president-du-Texas.php

Écrit par : Stnley | 11/03/2009

Les suisses ne sont pas neutres, ils attendent de savoir de quel coté Chuck Norris se situe.


- Un jour, Chuck Norris a perdu son alliance. Depuis c'est le bordel dans les terres du milieu...



- Pour certains hommes le testicule gauche est plus large que le testicule droit, chez Chuck Norris, chaque testicule est plus large que l'autre.



- Chuck Norris et Superman on fait un bras de fer, le perdant devait mettre son slip par dessus son pantalon.




Quand la tartine de Chuck Norris tombe, la confiture change de coté!!!

Écrit par : Tchuque nourice | 11/03/2009

la reprise boursière est là !

Écrit par : tighoul | 12/03/2009

@tighoul

...ou pas...

Écrit par : sébastien | 12/03/2009

c'est clairement pas une intox, ils font tous dans leur pantalon.

Écrit par : JacqUeS | 13/03/2009

La vache...quand même !!! Comme qui dirait qu'on n'est pas sortis de la merde...on y nage même à pleine brasse !!! Sur ce bon week-end néconomique.

Telecaster-man.

P.S. : Fermez la bouche, la tasse a mauvais gout.

Écrit par : gabryhell94 | 14/03/2009

Ta gueule, ça pousse

Les nouvelles séries télés ne disent pas:
" la série qui vous ressemble ", mais " la série à laquelle vous devez ressembler ".

Du coup, un nombre assez incroyable de jeunes filles s'habillent toutes de la même manière.
Les femmes de ma génération, bon, bon.
Et les vieilles elles sortent classes ou fichus, quant elles sortent.

Restez nature, Mesdames, depuis le temps qu'on vous le dit !

Be cool en été
en attendant
les jardiniers sont dehors
( j'ai coupé les roses ), donc..

C'EST LE PRINTEMPS

Écrit par : Vincent 1er Jedi | 14/03/2009

cui cui

Le milan ( rapace diurne migrateur ) est de retour en nos contrées, Jacques regarde de la danse contemporaine ( Jedi abdique face à intello; temporaire ? ), les prêts Alt-A et autres CLO - Europe Est - sont dans les startings-blocks de l'argent papier-cul ainsi que dans le viseur de nec. internationale, huzun a l'humeur guillotine, non guillerette, le méthane geole, euh métal jaune consolide sous l'Emil,
y a pas photo ( c'est un cliché, ah mais ça ), la neige s'éloigne et, même si tous les glaciers confondus / qu'on fondus fondaient, la banque [ Iznogoud, banquise no good ] aboie et l'ornithologie passe.
Orgie toile Pass, droit fondamental céleste

Les nids et Lénine se forment à l'Ouest.
Pit pit


ps: prochain invité de chichement lundi, Silvester Stallone, futur ministre délégué à la culture d'outre-tombes et autres pays extérieurs, so far away..

Écrit par : Vincent 1er Jedi | 15/03/2009

ça réveille un peu le blog des posts comme ça, mais il ya un peu qui me laisse perplexe.
qu'entends tu par les nids et lénine se forment a l'ouest.
je crois comprendre mais est ce en rapport avec le film die welle ? ( d'ailleurs plongé dans le jeunisme forcé($?))


"et quand le miracle final eu lieu, tout le monde était déjà mort"

-Karl Friedrich Stumberg- dans l'ame pourpre

Écrit par : Jacques, jacque, jacqu, jacq, jac, ja, j, | 15/03/2009

Oh, ça peut s'interpréter de différentes façons.
Simple jeu de mots, donc facile.
Mais je pensais aux couples qui se forment, à la redistribution des cartes géopolitiques, aux nationalisations - et protectionnismes -aux pays v. régions du libre-échange libéral.
Ex: Aux USA, priorité aux travailleurs américains, pour deux ans minimum.
Union des réBUBBLiques démocrates décidées aux plans de relances étatiques.
-> réduction d'impôts et baisse de la valeur mobilière. Ce sera long, refaire son épargne, à certains endroits.
-> moins d'escort-girls et plus de défauts sur les paiements de la dette de crédit. Les ménages , les entreprises, les banques. Ouf.
Le multilatéralisme international au pays du burger et du pire café du monde à l'exportation, il faudrait alors dire le stalinisme ou la joie.

Le film, pas vu. D'après ce qu'il traite, je n'y songeais pas, quoiqu'à la réflexion...
les tentations sont grandes. Mais on oublie les révoltes et violences latentes, disons, de l'autre côté, celui du raz-le-bol.
Tu diras, on peut tout instrumentaliser. Mais quand même, et puis aujourd'hui, quoiqu'à la réflexion...
Un bon soulèvement et une répression " qui ne tolérera pas ", etc.

Honnêtement, le retour à des normes passées semble naturel, bien qu'un peu maigre par rapport à ce que nous vivons et attendons.
Sans la mondialisation, pas de sel de Guérande, de l'Himalaya et, j'ai flashé perso mais ne suis pas le seul, de Bolivie: rond en bouche, bouquet important, il a de l'avenir chez le gastronomes.

Au fait, ta théorie des cordes, tu la tiens d'où ? Il y a un moment que ça me chiffonne; aux States , ils parlent de Merrill Lynchage, c'est pas celle-là au moins ?

" Au grand lave-vaisselle des anciennes certitudes nous n'oublions ni la poudre ni l'allumage. "
proverbe posthume, région de Transbaklavie

Écrit par : Vincent 1er Jedi | 15/03/2009

la j'ai pas compris non plus le truc de la théorie des cordes selon merrill lynch.

corde, corde raide corde pour pendre, lynchage lynch age lynx agé lynx vieux ah oui d'accord tu fait référence a la sélection naturelle.

autant pour moi.

Écrit par : Jacques, jacque, jacqu, jacq, jac, ja, j, | 15/03/2009

La mémoire v


anomie
" Le contexte social de l'anomie est souvent mis en scène par l'industrie cinématographique hollywoodienne pour maintenir la population mondiale sous l'effet de son hégémonie. "
X
source: fra.anarchopedia.org

v.o. - vécu - w.c.

" Le dix-neuvième siècle finira par des découvertes encore mal formulées, mais aussi importantes peut-être dans le monde moral que celles de Newton ou de Laplace dans le monde sidéral : attraction des sensibilités et des volontés, solidarité des intelligences, pénétrabilité des consciences. Il fondera la psychologie scientifique et la sociologie, comme le dix-huitième siècle avait fondé la physique et l'astronomie. Les sentiments sociaux se révéleront comme des phénomènes complexes produits en grande partie par l'attraction ou la répulsion des systèmes nerveux, et comparables aux phénomènes astronomiques: la sociologie, dans laquelle rentre une bonne part de la morale et de l'esthétique, deviendra une astronomie plus compliquée. Elle projettera une clarté nouvelle jusque sur la métaphysique même. C'est ainsi que le déterminisme, qui, en nous déniant cette forme de pouvoir personnel qu'on appelle libre arbitre, semblait d'abord n'avoir qu'une influence morale dépressive, paraît aujourd'hui donner naissance à des espérances métaphysiques, très vagues encore, mais d'une portée illimitée, puisqu'il nous fait entrevoir que notre conscience individuelle pourrait être en communication sourde avec toutes les consciences, et que d'autre part la conscience, ainsi épandue dans l'univers, y doit avoir, comme la lumière ou la chaleur, un rôle important, capable sans doute de s'accroître et de s'étendre dans les siècles à venir."

Sacré Guyau, lui c'est un nouveau pote, y savait quoi faire le dimanche. Bon la religion vue de la sociologie, elle plane pas tellement au-dessus, mais l'époque sans doute le voulait.
Sacré Guyau, quand même.
Et Duvignaud. Et l'hyperconscience.
Ah les cons
source: Jean-Marie Guyau (1854-1888), L'art au point de vue sociologique (1887)#classiques.uqac.ca

vi - va- vu

Écrit par : Vincent 1er Jedi | 15/03/2009

rect:
vit - va vu

Écrit par : Vincent 1er Jedi | 15/03/2009

rect II:
vis - vu - va
ou
vu - vis- va ( cohérent )

psss
la sélection naturelle, il faut l'aider un peu , la fignoler, parce qu'ils en restent toujours quelques énergumènes pour rester la tête dans le sable, même si la plage est nouvelle

Écrit par : v-vi-vin-vinc-vincamine | 15/03/2009

c'est interessant de comparer une science humaine avec l'astronomie.


et si l'homme a créé dieu a son image quel image a dieu de l'homme.

Écrit par : Jacques, jacque, jacqu, jacq, jac, ja, j, | 15/03/2009

《 Je vous invite à regarder autour de vous les changements à peine perceptibles qui... 》
source: mixogedia –> voir

Le dirbo du tropocole, du tropoc, tropique Tripol, _tripoli, dropi. le directoire du collocol, Capi, Topkapi, tapis, drapis_frappi, frappé, frappié, fractol, fractal / facteur, factotum.
Et la sécrétion baturelle. Vivement

Officiel

Écrit par : v-vi-vin-vinc-vincamine | 15/03/2009

De la crise

" Lorsque survient une crise économique, ce n'est pas seulement l'appauvrissement nouveau qui est cause de trouble. Durkheim a d'ailleurs la clairvoyance d'englober dans le même phénomène les crises positives et négatives, appauvrissement ou enrichissement soudains. Ce qui est en CRISE, c'est, bien au-delà du niveau de richesse et de la capacité matérielle à survivre, cette pédagogie qui est brutalement et complètement disqualifiée, incapable de fonctionner car elle ne correspond plus en rien à la situation nouvelle. La crise est donc toujours double : économique et surtout sociale puisque c'est précisément au moment où les individus, en raison de la crise économique, auraient plus que jamais besoin d'une régulation de leur désir, que celle-ci se trouve rendue impossible. Le désir individuel est de nouveau sans limite, personne ne peut plus savoir ni ce qu'il peut ni ce qu'il veut espérer. C'est cette vacance de l'action sociale que Durkheim qualifie d'anomique et elle se traduit pour lui par des maux divers, suicides bien sûr, mais aussi divorces, crimes, alcoolisme etc. "

source: anarchie et anomie
http://www.plusloin.org/refractions/textes/refractions1/pessinanarchieanomie.htm


 " La difficulté principale est une sorte d’apathie, une tendance à gaspiller son temps. […] Gurdjieff, au cours de ses voyages, est arrivé à cette découverte toute simple : que tout effort qui sort de l’ordinaire, que tout acte à son début, ont pour effet de réveiller l’esprit. En temps normal, je suis hors de portée de la réalité, presque de la même façon que je le suis quand je dors ou je rêve. Je contemple cet arbre mais je ne le vois pas vraiment, je n’ai pas conscience de son existence. Mon esprit est ailleurs – comme lorsqu’on écoute quelqu’un parler en pensant à autre chose. Le résultat est une sorte d’effet de surimpression sur la conscience, un brouillage. Mais que survienne une CRISE, un transport de joie, quelque chose qui me sorte de moi-même, et tout ce que je regarde devient soudain plus clair. Il n’y a plus de brouillage. C’est comme lorsque vous réglez une paire de jumelles, et que vous passez d’une image floue à une image nette.
" Mais voilà, l’existence quotidienne confine à la routine, et je ne m’embarque pas chaque jour pour un voyage excitant. Impossible de compter sur des activités banales pour tenir mon esprit en éveil. Il peut arriver que l’amour, la musique, la poésie, élargissent mes horizons internes mais ce n’est pas toujours le cas. Ce qu’il faut, c’est habituer le " robot " à produire de plus grandes quantités d’énergie qu’il n’est nécessaire. […]

Gurdjieff, vu par Colin Wilson


On peut comparer une science avec une autre, une crise avec une autre, un cosme plus petit avec un plus grand. Pire, le singulier et le général.
Cris d'orfraies.
....C'est surtout pour bousculer les habitudes mentales.

Un espace-temps pour la création ?

Écrit par : v-va-van-vanne-vanneau | 15/03/2009

ah ça c'est très interessant le coup des jumelles.

la crise est en fin de compte la nettetée parfaite

"ce n'est pas un plaisir morbide de voir le monde doucement s'écrouler mais plus de voir a quel point tout est lié, ces énergies cosmiques et biologiques qui ne font au final qu'un.

A présent que les réglages optiques ont put etre effectués j'ai tout le loisir d'analyser ce beau paysage qui s'offre a moi, ces couleurs, ces formes et ce qu'il s'en dégage."


-Karl Friedrich Stumberg- la douceur printanière

Écrit par : Jacques, jacque, jacqu, jacq, jac, ja, j, | 15/03/2009

A Sébastien,

Ce ne sont pas Un hélicoptère qu'il faut à bb désormais, mais une myriade, comme dans A Now
http://www.youtube.com/watch?v=vHjWDCX1Bdw&NR=1

Sauf que cette fois ce sont les US qu'ils attaquent ( autoflagélation )

Écrit par : Vincent 1er Jedi | 21/03/2009

Les commentaires sont fermés.